Édimbourg

Blottit au cœur des collines volcaniques, Édimbourg regorge d'atouts pour séduire ses visiteurs. La capitale écossaise inclut un centre historique médiéval et une élégante « nouvelle ville » géorgienne, agrémentée de jardins et d'édifices gothiques.

Visiter Édimbourg consiste à plonger au cœur d'une ville emprunte d'histoire, de culture et de mythes fascinants. Répartie en deux quartiers, Old Town (ville médiévale) et New Town (ville moderne) Édimbourg offre l'opportunité de s'immerger dans deux mondes différents. Zoom sur l'une des plus belles destinations d'Ecosse.

Plongeon à travers l'histoire d'Edimbourg

Édimbourg, capitale de l'Ecosse et siège du Parlement Ecossais , est indéniablement l'une des villes plus touristiques du Royaume Uni. Les premières installations urbaines remontent au VII siècle après Jésus-Christ. L'essor de la ville moderne débute dès le XV siècle. Elle fut choisie comme capitale de l'Ecosse en 1437.

Son emplacement sur l'estuaire du fleuve Fort a fortement contribué au développement du port, ainsi qu'à l'ouverture aux échanges commerciaux (XVIII siècle). Mais son développement, Edimbourg le doit surtout au secteur de l'industrie de l'acier et navale, la conséquence directe de la révolution industrielle anglaise.

A cette période, la population d'Édimbourg a subitement connu une hausse. De plus, une Nouvelle Ville (New Town) fait la part belle au vieil noyau historique (Old Town).

Edimbourg aujourd'hui

Édimbourg, longeant la côte orientale de l'Écosse, ne demande qu'à être explorée. Des voûtes et des voies étroites sillonnant la vieille ville aux nouveaux quartiers de Cramond et Stockbridge , Édimbourg regorge de lieux hantés et fascinants, allant jusqu'à révéler des panoramas inattendus. Au fil des promenades se découvrent ainsi de verdoyantes collines baignées par le soleil, des rochers rougeâtres ou la mer au loin, d'un bleu profond.

Édimbourg est plutôt pittoresque et reste, en même temps, très touristique. Coupé en deux par les jardins de Princes Street , la ville offre un double visage.

Au sud, la « Old Town » séduit par son aspect médiéval parfaitement préservé. C'est un regroupement de ruelles pavées, où l'on aperçoit d'un côté son impressionnant château et de l'autre côté, le « Royal Mile », le palais royal Holyrood ou Arthur's Seat.

Au nord des jardins de Princes Street se révèle « New Town », érigée à l'origine pour résoudre un problème de surpopulation. Suivant le mode de pensée des Lumières, l'architecture du nouveau quartier fut conçue de manière rationnelle. Par conséquent, il est assez rectiligne.

Le charme d'Édimbourg réside enfin dans ses nombreux festivals, organisés été comme hiver. On peut le visiter toute l'année rien que pour s'imprégner de l'ambiance unique de ses pubs animés ou simplement découvrir ses boutiques élégantes, sa ville souterraine, sa gastronomie et ses châteaux médiévaux.

Edimbourg, une ville aux multiples facettes

Comptabilisant environ 500 000 habitants, Edimbourg est aujourd'hui un important pôle économique et culturel. La ville regorge de sites intéressants, dont quelques-uns sont classés au patrimoine mondial de l'Unesco. On profite également de cette escapade à Edimbourg pour goûter à sa gastronomie unique, où se mélangent tradition et une cuisine plus actuelle et éclectique.

Le château d'Edimbourg

La première chose à faire à Édimbourg est la visite de son célèbre château. Haut perché sur la colline raide de Castle Rock , le château d'Edimbourg reste un incontournable. Entre ses murs de pierres noircies sont cachés les bijoux et joyaux de la couronne d'Ecosse , aussi appelés « Honours of Scotland » et des tableaux historiques.

On y trouve aussi les appartements de la Reine Marie Ire d'Écosse, le Great Hall et le Mons Meg, un immense canon de siège datant du XVe siècle construit à Mons en 1449. Depuis les remparts dentelés de la forteresse, on profite d'une vue panoramique sur l'estuaire du Firth of Forth et le quartier de New Town.

Le Royal Mile et Princes Street

Visiter Édimbourg sans faire une balade le long du Royal Mile serait comme aller à Paris sans s'arrêter sur les Champs Élysées. Cette artère principale est constituée de plusieurs rues pittoresques, traversant la vieille ville d'Édimbourg.

Visiter quelques musées

Édimbourg recèle de musées et de galeries, dont les plus connus sont le Musée Nationale d'Ecosse , le « Museum on the mound » ou la galerie des portraits. Il ne faut pas non plus rater la Galerie nationale écossaise d'Art moderne, répartie entre deux impressionnants bâtiments néoclassiques et l'immense collection de whisky située au musée du whisky, précisément appelé « The Scotch Whisky Experience », situé près du château. Une dégustation est prévue dans la visite.

Les ruelles souterraines et voûtes d'Édimbourg

Une autre attraction phare d'Édimbourg consiste à visiter ses souterrains , construits sous les City Chambers (Hôtel de ville). Aujourd'hui, ce complexe est surnommé le Mary King's Close, un dédale de ruelles et de constructions originales datant du XVIIe siècle. Des grandes artères de l'avenue « Royal Mile » aux petites allées sombres et hantées, on découvre la ville d'une manière insolite.

Le Palais de Holyrood

On poursuit la découverte d'Edimbourg par le Palais de Holyrood , qui à l'origine était un monastère de l'ordre de Saint Augustin bâti au XIIe siècle par le roi d'Écosse, David Ier. D'ailleurs, un mythe est étroitement lié à la construction de cette abbaye. Depuis le XVe siècle, ce palais fut la résidence principale des rois et reines d'Écosse, y compris la reine Élisabeth II lorsqu'elle se trouvait en Écosse.

Le palais est ouvert au public, surtout lorsque la reine n'y réside pas. Authentique joyau de l'architecture classique , il abrite de magnifiques salles de cérémonie décorées dans un style baroque et des appartements royaux. La plus ancienne partie du palais est la Tour , où était aménagé les appartements de Marie Stuart. Le Parlement écossais est situé face au palais.

Le Parlement écossais

Le bâtiment du Parlement écossais, érigé sur le site d'une ancienne brasserie, a ouvert en octobre 2005. Créé par l'architecte catalan Enric Miralles, le plan du complexe symbolise une fleur de la démocratie fortement implantée en Ecosse. Lors de sa visite, on découvre l'hémicycle, la salle de comité, le bureau d'un membre du Parlement écossais et le Garden Lobby.

Une dégustation de whisky écossais

La visite d'Edimbourg n'est pas complète sans avoir goûté au célèbre whisky écossais , notamment au Scotch Whisky Expérience. Ce musée, dédié à l'histoire et à la fabrication du whisky se trouve sur la Royal Mile.

Sur les pas des grands écrivains

Édimbourg, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1995, regorge de monuments dédiés aux écrivains. D'ailleurs, on peut lire de vieux manuscrits à Walter Scott ou au Robert Louis Stevenson au Writers' Museum. Et surtout, ne manquez pas de déguster un thé gourmand à l'Elephant House, un lieu particulièrement prisé par JK Rowling, la célèbre auteure des livres d'Harry Potter.

Les festivals écossais

Après cette pause littéraire, on s'imprègne de l'ambiance festive des festivals en tout genre se succédant toute l'année à Edimbourg. Festival de la science, des tatouages, festival international du film (tous les ans au mois de juin), festival de musique … il y en a pour tous les goûts.

Princes Street Gardens

Vous souhaitez vous ressourcer dans la nature ? Les magnifiques jardins « Princes Street Gardens », situés dans une belle vallée, n'attendent plus que vous ! Les jardins sont répartis au milieu par The Mound, une « butte » formée par deux millions de charrettes de terre.

Au milieu de la zone ouest des jardins se trouve Ross Bandstand , un endroit accueillant des concerts en plein air en été. Juste à côté de la butte The Mound se trouve la Floral Clock , une horloge florale qui fonctionne. Créée en 1903, c'est la plus ancienne horloge au monde.

Arthur's Seat ou « le siège d'Arthur »

On ne manque pas également de grimper le sommet du « siège d'Arthur », qui se trouve au sommet d'un volcan éteint. Hormis les magnifiques vues sur la ville, on y admire le Comté de Fife.

Royal Yacht Britannia

On achève la balade au nord du centre-ville, sur la côte, où le Royal Yacht Britannia vous attend. C'est l'un des bateaux les plus célèbres au monde et le dernier yacht royal britannique ayant servi (de 1953 à 1997).

Le climat

Subissant l'influence de l'océan, Édimbourg bénéficie d'un climat frais et humide , mais aussi nuageux et pluvieux. L'hiver est froid, mais pas glacial, tandis qu'en été, il fait bon et frais. Le vent souffle souvent, surtout en automne et en hiver. En janvier, Edimbourg affiche une température moyenne de 4 °C. En juillet et août, elle est de 15 °C. Quant aux précipitations , elles sont fréquentes et peu abondantes (700 millimètres environ par an). Cela s'explique par la position de la ville sur le côté est de l'Écosse.

Comment s'y rendre ?

En avion

Les compagnies, telles que Transavia ou Easyjet , permettent de relier Édimbourg et Paris. En réservant à l'avance, on peut bénéficier de vols aller-retour à prix réduit, soit environ 60 euros.

En train

Pour vous y rendre en train depuis la France, le trajet sera assez long. Aucun train ne relie Paris à Edimbourg. Cependant, il existe des services au départ de Paris Nord, qui arrive à Edinburgh par London Kings Cross. Le trajet, comprenant les correspondances, prend approximativement 7h 13m.

En bateau

Si vous avez du temps devant vous, voyager en bateau peut avoir du charme. Toutefois, aucun ferry ne permet de relier directement la France et l'Écosse. Vous devrez donc traverser l'Angleterre. Trois alternatives s'offrent à vous :

  • Partir de la France en bateau pour aller au sud de l'Angleterre, puis traverser l'Angleterre en voiture.
  • Aller jusqu'en Belgique, puis prendre un bateau jusqu'à Hull (qui se trouve au nord-est de l'Angleterre).
  • Aller jusqu'en Belgique, ensuite monter sur un ferry. Celui-ci vous emmènera jusqu'en Écosse.

En bus

Aucun bus ne relie directement Paris à Édimbourg. Cependant, il y a des services au départ de Paris, Gallieni pour Edinburgh. Le bus est à prendre au LONDON VICTORIA Coach Station. Le trajet, y compris les correspondances, prend approximativement 19h 35m.