Parc archéologique de Villa de Leyva

On suppose que cet ancien observatoire astronomique muisca a été érigé il y a plus de 2 000 ans avant notre ère, mais les contours de sa fondation demeurent de nos jours encore flous. Le parc archéologique de Villa de Leyva ou « El Infiernito » est dédié à la religion des premiers Amérindiens de la région. Avec ses mystérieux monolithes, il apparaît comme le Stonehenge de la Colombie.

Centre religieux historique, le site archéologique de Villa de Leyva fait actuellement l'objet de nombreuses recherches scientifiques. D'autre part, le site constitue une attraction prisée par les touristes en visite dans la mythique Villa de Leyva , au centre-est de la Colombie.

Histoire

Vers 2 400 ans avant notre ère, la région avait été peuplée par différentes tribus, notamment par les Amérindiens de la période Herrera. S'agglutinant en petits villages, ceux-ci vivaient principalement de l'agriculture.

Plusieurs siècles plus tard, les premiers Indigènes Muiscas héritèrent du site et perpétuèrent leurs traditions. La fertilité de la terre fut essentielle à leur vie, tout comme repérer le début des solstices d'hiver et d'été constituait une priorité. Ils érigèrent ainsi plusieurs blocs de pierre de forme phallique. Grâce aux ombres projetées par ceux-ci, les Muiscas pouvaient facilement marquer le moment où commençaient la période de soudure et celle de la récolte.

D'autre part, ces monuments servirent également à rendre hommage à la fertilité du sol apportée par le dieu Sué , le soleil. Dans la croyance amérindienne, l'astre lumineux descendait chaque jour sur terre pour la rendre féconde.

Les Espagnols colonisèrent la région au cours du XVIe siècle. En découvrant les monolithes de forme phallique , ils imputèrent leur signification à un culte diabolique et surnommèrent le site El Infiernito, l'enfer.

Beaucoup plus tard, les archéologues et géographes s'intéressèrent de plus en plus à cet ancien lieu de culte. Malgré les nombreuses recherches menées, le procédé de construction de l'observatoire astronomique demeure un mystère : comment les tribus amérindiennes avaient-elles réussi à tailler, transporter, puis ériger tous les monuments présents sur le site ?

En 2006, des chercheurs y ont trouvé une tombe imposante dans laquelle un enfant de deux ans avait été inhumé. Plusieurs objets de valeur, comme des navires et des coquillages, ont été enterrés avec lui. Qui était-il et quelle place occupait-il au sein de sa tribu ? De nombreuses questions au sujet d'El Infiernito restent aujourd'hui sans réponse.

Visite du site archéologique de Leyva

La municipalité de Villa de Leyva plonge ses visiteurs au cœur de la période coloniale en Colombie. En visitant le Sitio arqueológico de Leyva, les voyageurs peuvent découvrir la religion des Amérindiens qui occupèrent le territoire bien avant l'arrivée des Espagnols.

La visite du parc qui s'étend sur 308 m de long et 12 m de large offre un véritable bain de culture depuis l'entrée et l'Area Administrativa vers les Monolitos fálicos. Un guide est présent sur place pour vous apporter plus d'explications sur les dernières trouvailles archéologiques dans la région.

En explorant le site, vous constaterez que les colonnes de pierre sont dressées de manière aléatoire sur le gazon. Certaines mesurent à peine 50 cm à vue d'œil, tandis que d'autres s'élèvent à plus de 1,80 m. Les Muiscas les ont érigées pour rendre un culte au dieu Sué, le soleil, et à la fertilité des terres agricoles.

Un peu plus loin, du côté de l' Observatorio Solar Muisca , certains piliers semblent plutôt suivre un ordre précis et s'alignent de l'ouest vers l'est. Ces rangées de 56 colonnes symbolisent des étapes du cycle lunaire et son axe suit la course du soleil au cours de la journée. En observant le mouvement des ombres projetées par les pierres, les Muiscas pouvaient repérer le début de la saison des pluies et celui de la sécheresse. Ils avaient ainsi la possibilité de planifier la période de plantation et celle de la récolte. Vous remarquerez d'ailleurs que certaines colonnes présentent des encoches ou des pictogrammes symbolisant le début de l'été ou l'arrivée de l'hiver.

À proximité, la Tumba dolménica renferme d'autres mystères concernant cette ancienne tribu. La tombe de pierre découverte en 2006 aurait été aménagée pour accueillir le corps des Amérindiens de haut rang. Une momie d'un enfant de deux ans y a été trouvée, avec des navires et des colliers de coquillages.

Comment y aller ?

La manière la plus simple pour rejoindre El Infiernito est de prendre un taxi à Villa de Leyva. Le site se situe à 8 km environ. Vous y parviendrez en une quinzaine de minutes.

Autre option, vous pouvez embarquer dans un car touristique pour une visite de groupe.

Horaire et tarif

Le parc archéologique de Villa de Leyva est ouvert du mardi au dimanche, de 9h à 12h et de 14h à 17h. L'entrée coûte 5 000 pesos colombiens pour les touristes et 4 000 pesos colombiens pour les étudiants.