La Paz

Une métropole qui frôle le ciel, littéralement. La Paz , la plus haute de toutes les capitales du monde , est perchée à l'avant-garde des pics enneigés de l'Illimani , dans l' Altiplano bolivien. C'est une terre à la riche histoire, mais aussi une ville de l'insolite. Visitez son marché aux sorcières et vous comprendrez.

Histoire

La Ciudad de Nuestra Señora de La Paz , conquise par les Espagnols en 1548, occupait au début le territoire de Laja sur la route de Tiwanaku , avant d'être transférée dans la vallée du Rio Choqueyapu. Le 5 octobre 1548, le capitaine Alonzo de Mendoza déclara officiellement la fondation de La Paz en tant que ville ; Juan de Vargas en fut le premier maire. Les Espagnols saisirent aussitôt les gisements d'or alentours. Au fil des années, des unions virent le jour entre les hommes et les Boliviennes autochtones, composant petit à petit une population métissée.

La Bolivie obtint son indépendance le 6 août 1825. En 1898, le gouvernement national choisit La Paz comme siège des pouvoirs exécutif et législatif, à la place de Sucre qui demeura néanmoins la capitale judiciaire du pays.

La Paz aujourd'hui

La Paz, capitale administrative de la Bolivie , grandit dans une cuvette enserrée par l'Altiplano, entre 3 000 et 4 100 m d'altitude. C'est une ville ancrée dans sa tradition, mais non moins ouverte au modernisme. À chaque quartier a son caractère, au détour desquels bien des surprises vous attendent.

La Paz se découvre en toute quiétude

Bâti autour de la Place Murillo , le Casco Urbano Central forme le cœur historique de La Paz. Ne manquez pas la photo au pied de la Catedral Basilica Nuestra Señora de La Paz , en compagnie des pigeons. Déambulez ensuite le long de la rue commerçante Potosi, à la découverte des magasins, des restaurants et des auberges pas chères à La Paz. En remontant les chemins étroits entrelacés, cherchez le musée Costumbrista Juan de Vargas qui permet une lecture du passé de La Paz à travers des photographies anciennes, des artefacts coloniaux et des miniatures illustrant la fondation de la ville. Vous débouchez enfin sur la Calle Jaén , une rue piétonne à la forte empreinte coloniale espagnole. Faites une halte au Museo de Litoral Boliviano qui retrace la Guerre du Pacifique (1879-1884) et au Museo del Charango consacré aux instruments de musique typiques. Au sud du centre-ville, le Parque Urbano Central offre un poumon de verdure à La Paz et conduit au quartier chic de Sopocachi.

Des visites insolites au rendez-vous

Une visite qui va plaire aux aventuriers, la Prison de San Pedro se trouve entre le centre-ville de La Paz et Sopocachi. Rien ne laisse prédire que la liberté est limitée au sein de ce quartier où la vie semble des plus normales. On y trouve des restaurants et une variété de commerces, fréquentés aussi bien par des civils que par des détenus – il est parfois difficile de les différencier. Rassurez-vous, au lieu de vous racketter, les prisonniers daignent travailler en tant que guides touristiques ou marchands de babioles pour payer leur cellule…

Le marché des sorcières de La Paz est tout aussi surprenant. Les Indiens aymaras y exposent une série de produits étranges pour soigner les maladies, éloigner les malédictions et servir d'offrandes à la déesse de la terre mère Pachamama. Les poudres magiques, les effluves d'encens, les fœtus de lama momifiés et les grenouilles séchées imprègnent le lieu d'une aura mystique. Ici, toutes les superstitions sont permises.

Le dimanche après-midi, les habitants se rassemblent au Centro Multifuncional del Alto pour assister à un curieux spectacle : les combats des Cholitas. En effet, les paysannes boliviennes, ordinairement vêtues de jupes colorées et de chapeaux melon, peuvent également des catcheuses !

Climat

Bien que la topographie admette la possibilité de climats différents dans la région, de manière générale, il fait frais à La Paz toute l'année. La ville située en hauteur traverse deux saisons. En hiver -l'été en France, les précipitations refroidissent passablement les températures qui varient de 17 °C à 20 °C. De la neige est probable en cette saison. Le temps est sec et ensoleillé en été (l'hiver en France), avec des températures oscillant entre -5 °C et 20 °C. Faites tout de même attention à ne pas vous exposer trop longtemps au soleil.

Les meilleures périodes pour un séjour à La Paz sont les mois d'avril, octobre et novembre.

Comment s'y rendre ?

Voie aérienne

L'aéroport El Alto de La Paz accueillait auparavant des lignes européennes, avant que Santa Cruz de la Sierra ne s'impose comme le pôle économique de la Bolivie. Sa desserte est de nos jours limitée, en dehors des vols domestiques, à quelques villes d'Amérique du Sud (Colombie, Pérou et Chili) et à Miami aux États-Unis. Il vous faut donc prévoir plusieurs escales pour voyager en avion vers La Paz.

Voie routière

Le Terminal de bus de La Paz se situe à un peu plus d'un kilomètre au nord-ouest de la Place Murillo, à la confluence de la Avenida Perú et de la Avenida Uruguay. Sur place, des bus partent et arrivent de Sucre, Santa Cruz, Cochabamba et Potosi, mais aussi du Chili, du Pérou et de l'Argentine.

Comment se déplacer ?

Les rues pentues peuvent à la longue vous fatiguer si vous visitez La Paz à pied. Heureusement, il existe différentes solutions de transport qui, sans compter les embouteillages fréquents, faciliteront vos déplacements. En dehors des services privés comme les taxis ou les locations de voiture, vous pouvez prendre un bus ou un micro pour les petites distances.

Pour les trajets longs, vous avez la possibilité de prendre le téléphérique. La Paz dispose actuellement de trois lignes (rouge, bleu et jaune) qui permettent de se rendre assez rapidement et sans embouteillages dans les hauteurs à El Alto ou dans les quartiers huppés du sud de la ville.

Que faire que faire à La Paz ?

  • Visiter la Catedral Basilica Nuestra Señora de La Paz dans le centre-ville historique de La Paz
  • Découvrir les figurines en céramique du musée Costumbrista Juan de Vargas
  • Consulter les yatiris – les diseurs de Bonaventure indiens – au marché des sorcières de La Paz
  • Explorer la prison à ciel ouvert de San Pedro
  • Rejoindre les rangs des supporters des Cholitas lors de leurs combats du dimanche, etc.