Le dzong de Rinpung

Lors de votre voyage au Bhoutan, passez à Paro pour découvrir à la fois un monastère bouddhiste et une forteresse de la lignée Drukpa : le dzong de Rinpung. Ce complexe figure dans la liste des monuments attendant impatiemment leur inclusion au patrimoine mondial l'UNESCO. Le fort constitue également le siège des bureaux administratifs du gouvernement du district de Paro. Il date du XVIIe siècle et abrite plus 200 moines experts dans le travail du bois.

 

Histoire

 

Au XVe siècle, Lama Drung Drung Gyal a érigé un petit temple à Paro. La construction a plus tard été transformée en une forteresse de plusieurs étages. Au XVIIe, les seigneurs de Hungrel ont cédé le monastère aux Drukpa en guise de reconnaissance.

En 1644, Zhabdrung Ngawang Namgyal ordonne la création d'un nouveau dzong sur une fondation destinée à accueillir un autre monastère à la demande du Guru Rinpoché. Le site devient un centre administratif de la région occidentale du Bhoutan en 1646. Il est alors baptisé dzong de Rinpung et considéré comme la maison du musée national du Bhoutan à partir de 1968.

Entre-temps, le fort a survécu au tremblement de terre en 1897, mais ravagé par un incendie en 1907.

 

Aujourd'hui

 

Le chemin qui dessert le dzong de Rinpung constitue déjà une attraction touristique fascinante. Un pont en bois traditionnel nommé Nyamai Zam enjambe le Paro Chhu. Il s'agit d'une réplique de la structure originale, détruite lors d'une inondation en 1969. Dès la passerelle, vous obtenez une vue sur le complexe qui se vante de figurer parmi les plus beaux et vieux vestiges du Bhoutan. Puis, vous apercevez deux tours de garde en maçonnerie. Étalés sur les murs de la forteresse, les fresques lamaïstes et les mandalas cosmiques qui représentent l'univers se dévoilent petit à petit.

Le fort de Rinpung célèbre lui aussi le Tsechu. Cette fête met en scène une grande procession lors de laquelle les images saintes sont transportées par des moines qui dansent avec des masques traditionnels. Durant les nuits du festival, les faces du bâtiment sont recouvertes d'une bannière sacrée conservée depuis plus de 300 ans. Les dévots accourent alors pour la toucher avant que le jour ne se lève. Dans la matinée du quinzième jour du festival, la bannière représentant les huit manifestations de Padmasambhava est présentée au grand public, selon la tradition.

Après l'incendie de 1907, le dzong a bénéficié de travaux de réhabilitation grâce aux fonds collectés par les locaux. Son intérieur entièrement rénové présente des thèmes classiques, comme « le vieillard de longue vie » ou encore « le protecteur et son tigre enchainé. » Sur les murs de la cour, des fresques exposent d'autres thèmes, comme « les quatre amis » et « la collaboration. » Dans la deuxième cour du dzong, vous retrouverez trois mandalas cosmiques.

 

Comment s'y rendre

 

Au départ de Thimphou, vous pouvez prendre un bus public pour parvenir à Paro. Une fois arrivé dans la ville, louez un taxi pour rejoindre rapidement et facilement le dzong de Rinpung.

 

Horaires

 

La cour du fort est ouverte tous les jours, mais la plupart des chapelles ne sont pas accessibles aux touristes.

1 photo