Le dzong de Punakha

Le dzong de Punakha resplendit de beauté, surtout au printemps. Il s'agit du deuxième dzong érigé au Bhoutan. Tous les rois du pays ont vécu leur couronnement dans ce lieu chargé d'histoires.

Historique

Le Dzong de Punakha marque l'accomplissement des prédications du Guru Rinpoché. Ainsi, lorsque Zhabdrung arriva dans la ville, il sut de suite qu'il devait ériger un dzong sur la colline en forme d'éléphant endormi. Le Dzong de Punakha vit le jour en 1637.

Le monastère mesurant 180 m de long et 72 m de large fut doté de six étages. Sa construction de ce centre religieux se fit par étape. En 1676, Gyeltsen Tenzin Rabgye ordonna la création d'un dôme d'or sur la tour centrale. Durant le règne de Sherab Wangchuk, entre 1744 et 1763, quelques ajouts furent effectués, notamment la réalisation du Chenmo et la mise en place du tableau religieux représentant Zhabdrung. Le toit du dzong fut un cadeau de Kelzang Gyatso, le septième Dalaï-Lama, et se distingue par sa structure en laiton. En outre, une chapelle fut créée dans l'enceinte du Dzong pour marquer la victoire du Bhoutan contre les Tibétains en 1639. Les armes recueillies lors de cette bataille y furent conservées. En 1981, la reine du Bhoutan fit édifier un grand chorten à côté de l'arbre de la Bodhi. Le sanctuaire abrite aujourd'hui une statue de Bouddha en pleine illumination.

Le Dzong de Punakha traversa plusieurs péripéties tout au long de son existence, dont des incendies et un tremblement de terre en 1897. Lorsque le lac glaciaire éclata sur le Pho Chhu en 1994, le monument fut gravement endommagé, mais bénéficia de travaux de rénovation quelque temps après.

Aujourd'hui

Les vestiges du Dzong de Punakha valent à eux seuls le détour. Sur place, vous pouvez admirer de loin le Machey Lhakhang qui contient le cercueil scellé de Zhabdrung. Deux gardiens guettent jours et nuits l'entrée du site. Seul le roi peut y pénétrer pour recevoir les bénédictions.

Lors de votre escapade au Dzong de Punakha, découvrez la salle à cent piliers qui s'orne de nombreuses peintures murales relatant la vie du Bouddha. Des statues en or massif de l'illuminé s'y nichent également. Ne ratez pas non plus les statues du Guru Rinpoché et de Zhabdrung qui datent du XVIIIe siècle. Hormis cela, remarquez les sculptures en bois infiltrés d'or et les panneaux d'or sur les piliers.

Le Punakha Dzong accueille chaque année un festival important : le Punakha Drubchen. À cette occasion, l'armée tibétaine rejoue toutes les scènes dramatiques de la bataille du XVIIe siècle. Les milices appelées pazaps se vêtent de leur tenue de combat et participent à cette reconstitution. La guerre du XVIIe siècle a fortement marqué le Bhoutan, car ce n'est qu'après la victoire du pays que la paix s'est établie à Punakha. Depuis 2005 un autre festival est célébré dans la ville, à savoir le Punakha Tshechu, dans le but de conserver les fondements de l'éducation bouddhiste. Tous ces évènements contribuent à perpétuer les traditions et la culture au Bhoutan, tout en offrant aux touristes une vitrine sur le riche héritage du pays.

Comment s'y rendre

Punakha loge à 72 km de Thimphou, soit à environ 3 heures de route de la capitale. Il est facile de trouver une solution de transport dans la ville pour rejoindre le dzong. Vous avez le choix entre le bus, le taxi et le train.Des services de location de voiture existent également dans la cité.

1 photo