Kurjey Lhakhang

Le Kurjey Lhakhang était le lieu de repos privilégié des trois premiers rois bhoutanais. Logeant dans la vallée de Bumthang. Ce monastère vaut pleinement la visite si vous souhaitez vous mettre au diapason avec la religion bouddhiste et la culture locale lors de votre voyage au Bhoutan.

 

Histoire

 

Le Kurjey Lhakhang tire son nom d'un corps imprimé de Guru Rinpoché, soigneusement préservé dans une grotte du complexe. Selon la légende, le « précieux maître » a médité pendant trois mois dans la caverne afin de chasser le démon local appelé Shelging Karpo. Quand il est parvenu à ses fins, Guru Rinpoché laissa son empreinte corporelle à l'intérieur du sanctuaire.

Le monastère est composé de trois temples entourés de plusieurs stupas. Le plus ancien temple, daté de 1652, est l'œuvre de Guru Rinpoché. Le deuxième a vu le jour en 1900, durant le régime de Gongsar Ugyen Wangchuck considéré comme le treizième Trongsa Penlop. Érigé sur l'emplacement de l'empreinte corporelle de Guru Rinpoché, celui-ci se révèle être le site le plus sacré du complexe.

Le troisième temple est plus récent. Il a été bâti en 1984, à la demande de Sa Majesté la reine-mère Ashi Kesang Wangchuk. Ce sanctuaire contient 108 chörtens, un nombre très symbolique au pays, et plusieurs peintures murales.

 

Aujourd'hui

 

L'abondance des représentations mythiques dans le monastère démarque le Kurjey Lhakang. Parmi les plus remarquables, comptez le lion de neige et le jachung. Cette pièce reproduit la lutte entre Guru Rinpoché, représenté par le garuda et le démon Shelging Kharpo symbolisé par le lion des neiges.

À l'étage supérieur du complexe, un sanctuaire hautement sacré regroupe toute une série de petites sculptures à l'effigie de Guru Rinpoché. Une grande statue du précieux maître, avec ses huit manifestations et ses huit chörtens, y est également visible. Derrière cette œuvre se trouve la grotte de méditation qui abrite la fameuse empreinte corporelle.

Le deuxième temple s'orne des peintures des Gardiens des Quatre Directions. Découvrez-y également des représentations des divinités locales, dont celles qui ont été converties au bouddhisme par Rinpoché. Ainsi, dans cette partie du complexe, non seulement vous voyagez au cœur de l'histoire de la religion bouddhiste, mais vous accédez également à de véritables œuvres d'art. Ne ratez pas les figures fantomatiques, notamment celle qui illustre Shelging Kharpo sur un cheval blanc et la statue de Kyebu Lungten qui représente à la fois l'esprit protecteur Yakdu Nagpo et un cheval rouge.

Dans le troisième temple du Kurjey Lhakhang, laissez-vous séduire par la beauté de la grande roue de la vie et des représentations qui la jalonnent. Admirez l'image du jugement d'un homme, entre des pierres noires et blanches qui symbolisent respectivement les bons et mauvais côtés de la vie. Observez les peintures murales illustrant les règles de conduite et les codes vestimentaires stricts des moines.

Le Tshechu Kurjey est célébré au Kurjey Lhakhang durant le mois de juin. Cette fête comprend des prestations de danse masquée. Elle commémore la défaite de Shelging Kharpo contre Guru Rinpoché. À cette occasion, tous les habitants de Bumthang se regroupent au monastère, non seulement pour apprécier les spectacles, mais aussi pour recevoir les bénédictions des dieux.

 

Comment s'y rendre

 

Situé dans la vallée de Chokhor, dans le district de Bumthang, Vous rejoignez Kurjey en 15 minutes en voiture au départ de Chamkhar. Le Kurjey Lhakhang vous attend à la fin de la route goudronnée, à 2.5 km de celui de Chakhar.

1 photo