Le dzong de Tashichho

Construit par le premier Dharma Raja du Bhoutan à Thimphou, le dzong de Tashichho est à la fois un monastère bouddhiste et une forteresse. Siège du chef du gouvernement civil du pays, ce domaine appartient à la secte bouddhiste Lho-Drukpa. Le complexe comprend un bâtiment principal à deux étages, une tour de trois étages et un Utse, tous surplombés d'un toit orné d'or.

 

Histoire

 

En 1216, Lama Gyalwa Lhanapa a érigé un monastère à Thimphou et l'a baptisé dzong de Do-Ngön. L'édifice a été dressé à l'emplacement du monastère Dechen Phodrang. Le dzong du Lhapa Kagyu a ensuite été rebaptisé dzong de Tashichho par Shabdrung Ngawang Namgyal en 1641.

En 1772, un immense incendie a ravagé presque tous les dzong originaux. Sonam Lhudrup a alors décidé d'édifier le dzong de Tashichho après la mort de son constructeur, le seizième Desi.

En 1952, le dzong de Tashichho est devenu le siège du gouvernement. Il a abrité plusieurs ministères et centres administratifs. Après le deuxième incendie qui a détruit le monastère, le troisième roi Jigme Dorji Wangchuck l'a fait réhabiliter en 1962 dans le respect des techniques traditionnelles au Bhoutan, c'est à dire sans clous ni plans.

Achevée en 1968, le dzong a reçu la consécration du 66e Je Khenpo Yonten Tarchin, le Rangjung Rigpai Dorje, le 16e Karmapa.

 

Aujourd'hui

 

Le dzong abrite la salle du trône et plusieurs bureaux du roi. Les ministères des Affaires Intérieures et des Finances y demeurent également. À l'ouest du monastère, vous trouverez une petite cour qui héberge la statue du Bouddha Shakyamuni et d'autres représentations de divinités protectrices.

Les passionnés d'architectures vont sans doute se plaire à épier les différentes composantes du complexe. La façade extérieure du dzong de Tashichho est dominée par des murs en bloc de granite finement taillés et ajustés. La cour se distingue par ses dalles en pierres rectangulaires. Les bâtiments visibles en contrebas constituent les sièges des bureaux administratifs. À l'ouest du parc se dresse la tour contenant la statue de Sakyamuni et celles des divinités futures, à savoir Gyenden Jagpa Melen et Dorje Daktshen. Vous y verrez également la statue de la divinité gardienne féminine Phajoding.

Autre caractéristique du dzong, l'accès se fait via deux entrées principales. L'une d'elles mène directement à l'endroit où se déroulent les danses lors des Tsechu.

 

Comment s'y rendre

 

Il est facile de trouver un bus à Thimphou pour rejoindre le dzong de Taschichho. Si vous partez des villes limitrophes, optez pour les cars postaux. Des services de location de voiture sont également disponibles dans cette localité.

1 photo