Évasion & Traditions

Ce circuit permet de profiter des multiples attraits du Bénin mais s'attache principalement à la découverte de sa culture et de ses traditions. D’une localité à l'autre nous faisons connaissance avec les tribus et les mœurs béninoises. Une expérience humaine riche en émotions !

Ce pays d’Afrique est le berceau du vodoun. Beaucoup de ses communautés sont de fervents animistes et pratiquants du culte des morts. Que ce soit dans une grande ville comme Ouidah ou bien dans un petit bourg du pays Somba

Voir plus

Jour 1Arrivée à Cotonou

  • Nous sommes accueillis à l'aéroport de Cotonou puis transférés à notre hôtel.

    Reste de la journée libre

1h - 45km
1h 20m - 65km

Jour 2Visites citadines et route vers Pobè

Cotonou - Porto Novo

  • Nous entamons notre première journée d’exploration par une visite au marché international à ciel ouvert de Cotonou : le marché de Dantokpa. Ce vaste espace a le don de nous faire tourner la tête avec ses divers et multiples articles : amulettes, tissus, pagnes, objets de culte, etc. Aussi, produits vivriers, artisanaux et industriels s’y côtoient. De nombreux commerçants y viennent des quatre coins de l’Afrique établir leur étal, espérant conclure une affaire en or. Chaque jour, ce grand bazar rassemble des milliers de chalands et de vendeurs.

  • Puis nous prenons la route pour Porto Novo, la capitale administrative du Bénin. C'est également la capitale du département d’Ouémé. Cette belle et charmante ville portuaire se distingue par sa pluriethnicité et surtout par l’architecture coloniale de ses bâtiments, classés au Patrimoine mondial de l’Unesco (comme sa Grande Mosquée).

    Cité africaine connue comme le cœur des cultes d’adoration du dieu Orisha, trois religions distinctes y prédominent : le christianisme, la religion Yoruba et le Vaudou, et l’islam.

  • Balade autour de la lagune bordant la «Cité rouge», un autre site classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Une cité portant les marques de l’architecture apportée par les esclaves rapatriés afro-brésiliens. Nous poursuivons par un peu d’histoire et de culture avec le musée ethnographique. On peut y admirer divers artefacts indigènes comme des masques de Guèlèdè, des armes et des instruments de musique.

  • Contemplation de la Grande Mosquée. Ce bâtiment s’avère un vrai régal pour les yeux. Ses façades multicolores et son style architectural ne sont pas sans rappeler ceux des églises de Salvador da Bahia au Brésil.

  • Nous terminons avec un tour du côté du vieux quartier de la ville. Les maisons coloniales qui bordent ses rues nous plongent dans un tout autre univers.

Porto Novo - Pobè

  • Nous prenons la route vers Pobe. Cette bourgade éveille d’ores et déjà notre curiosité alors que nous ne sommes encore qu’en chemin. Nous avons entendu dire que des groupements Holi y avaient élu domicile. Ces derniers fascinent pour leurs tatouages traditionnels et leur scarification du python. On nous annonce aussi qu’avec un peu de chance, on verra leur danse Guèlèdè. Nous arrivons en fin de soirée et nous nous préparons à passer la nuit au cœur de la jungle du village de Pobe.

7h 30m - 480km

Jour 3En route vers le Nord

Pobè - Djougou

  • Nous avalons notre petit-déjeuner afin de vite pouvoir mettre le cap vers l’intérieur du pays Agonlin autour de la bourgade de Cove. Nous comptons sur cette journée pour constater par nous-même le mode de vie ancestral de la population locale. Des habitudes qui se basent sur une agriculture de subsistance, la chasse et le culte des ancêtres.

  • Nous empruntons alors la longue piste reliant Gbaname et Parakou. En chemin se trouve un campement Woodabe. Ces nomades originaires de Nigéria étonnent particulièrement pour leur festival Géréwol, une fête où se joue un concours de beauté et de séduction entre les jeunes individus de la tribu. Les hommes se pomponnent et les femmes se font désirer. Ces festivités ont lieu chaque année, juste après la saison des pluies.

    Nous, en revanche, nous nous contenterons de nous imprégner de l’atmosphère flottant dans le camp et d’échanger avec ces nomades. Puis nous irons nous reposer dans une maison locale à proximité.

Jour 4

  • Notre programme de la journée commence par un tour dans la vieille ville de Djougou. Les autres coins à y voir sont notamment : le palais royal, le marché et les ateliers d’artisanat.

  • Nous poursuivons notre route vers la région de Tanéka-Koko. Cette zone est habitée par des chasseurs animistes et producteurs de mil.

  • Dès lors, nous gagnons le camping Yaka où vit une tribu purement animiste. Celle-ci a été épargnée par les importantes « croisades » islamiques. Nous discuterons avec les sorciers et gardiens de leurs traditions afin d’en savoir plus sur ces derniers et de comprendre leurs rites et culte des morts. Ceux-ci en profitent pour nous détailler les incroyables rituels d’initiation de la circoncision de la gent masculine.

1h - 80km
1h 15m - 50km

Jour 5

Djougou - Natitingou

  • Au réveil, nous savourons un copieux petit-déjeuner puis nous mettons le cap sur la région Somba. Mais qui sont les Sombas ? Il s’agit d’une tribu païenne adepte de la scarification du python sur leurs jeunes individus. Avant 1960, ces indigènes étaient des nudistes invétérés et refusaient les réformes du pays. La venue de missionnaires catholiques et de représentants étataires dans cette contrée sahélienne corrigea ces habitudes. La scolarisation et la civilisation occidentale mirent un terme à leur pratique de la nudité. Néanmoins, ils préservèrent leur culture animiste et leurs tatouages traditionnels. Nous faisons le tour du propriétaire à pied et apprécions les rencontres avec les locaux.

6h 50m - 445km

Jour 6

Boukoumbe - Dassa-Zoume

  • Après avoir une bonne nuit de sommeil, nous plions bagages pour rejoindre la partie centrale du Bénin.

    Nous sommes sur route toute la matinée. Une fois arrivés, nous enchaînons directement avec une expédition sur les flancs des monts de Dassa surmontés de petites maisons.

    Nous allons également bourlinguer du côté de ses 41 collines sacrées et de ses tailleurs de pierre, dans la grotte Notre-Dame d’Arigbo, et sur la colline des Princes.

    Nous poursuivons notre périple et arrivons dans la cité historique de Dassa où nous allons dire un rapide bonjour au maire de la ville.

1h 30m - 85km
2h - 120km

Jour 7

Dassa-Zoume - Abomey

  • La matinée est libre, puis nous prenons la route en direction d'Abomey. En route, nous effectuons une brève halte à Bohicon pour voir à quoi ressemble son marché. Amulettes, carcasses d’animaux, et ingrédients pour culte vodoun y sont vendus.

  • Dans la capitale royale béninoise, Abomey, nous nous délectons de la visite de ses palais royaux, lieu où les souverains du royaume de Dahomey vécurent. Ceux-ci abandonnèrent les lieux suite à la défaite du roi Behanzin face aux colons français. Plus tard, ces castels ont été rénovés par l’Unesco et sont devenus des musées historiques. On y trouve notamment les trônes des anciens monarques. Ces derniers se caractérisent par leur facture : ils sont faits de crânes humains et de poteries.

Abomey - Ouidah

  • Le coucher du soleil sonne la fin de notre pérégrination. Nous prenons la route de Ouidah pour y passer la nuit.

1h - 50km

Jour 8

Ouidah - Grand-Popo

  • Nous réservons notre avant-dernier jour au Bénin à de longues heures de flânerie dans la ville historique de Ouidah. Nous prenons notre en-cas du matin et partons ensuite en direction du temple des Pythons. Celui-ci se trouve en face la Basilique de l'Immaculée-Conception, la cathédrale de la cité.

  • Puis nous nous dégourdissons les jambes en explorant la forêt sacrée de Kpassé. Il s’agit d’un coin boisé où se dressent des arbres centenaires. Nous prenons plaisir à la découverte de son temple vodoun avec ses statues de divinités vaudous, ainsi qu’à la contemplation de l’arbre iroko du roi.

  • Nous poursuivons par une promenade dans le quartier colonial où les maisons à architectures française, portugaise et anglaise se succèdent. Un tour à l’ancien fort colonial converti en un musée historique complète ce parcours.

  • La Route des Esclaves demeure un circuit immanquable à Ouidah. Nous arpentons plusieurs kilomètres de plage pour retracer une à une les 5 étapes de ce sentier, symbole de la traite négrière au Bénin.

  • Nous terminons notre visite de la ville par une petite halte à la fondation Zinsou pour admirer l’art contemporain d’Afrique, avant de prendre la route de notre destination de ce soir : Grand-Popo.

2h - 95km
30m - 25km

Jour 9

Grand-Popo - Ganvie

  • Avant de prendre notre vol retour, nous nous dirigeons d’abord vers Ganvie. Ce village est implanté au milieu du lac Nokoué et est habité depuis 1770 par les Toffin, une tribu qui fuyait les conflits inter-ethnies et les vices de l’esclavagisme. Le spectacle qui défile sous nos yeux est exceptionnel : son marché flottant aux mille couleurs et aux mille senteurs, et ses maisons de bambous et de pailles sur pilotis.

Ganvie - Cotonou

  • Arrivés à Cotonou, nous réalisons nos dernières emplettes au centre artisanal. On y trouve des objets issus de la culture locale comme des Egungun en bois, des bracelets, des sculptures en bois, des masques, du mobilier, des tissus, des armes, des instruments de musique, des orfèvreries d’argent, etc.

  • Notre chauffeur nous emmène ensuite à l’aéroport, ce qui met fin à notre voyage.

durée 9 jours. Vol international non inclus.

à partir de 950€ (par personne)

Difficulté:3/5
Confort:4/5
Contactez directement l'agence locale.