L'Erg Warane et Chinguetti - Nomadays

Mauritanie

L'Erg Warane et Chinguetti

Variations dans les sables

Notre randonnée chamelière mauritanienne commence dans les bordures d’un massif aux dunes magnifiques et très enchevêtrées, l’Erg Warane.
Peu à peu, en cheminant dans les sables, nous atteignons de premières palmeraies puis la vielle cité de Chinguetti. La vielle ville est blotti dans son écrin de sable blond. Durant des Siècles, Chinguetti, comme d’autres cités, a été le lieu de rassemblement des caravanes de pèlerins qui partaient vers l’Est, vers les lieux Saints.
...

Plus d'informations
Aéroport de Paris
5h-3920km
Nouakchott

Jour 1Vol international pour Nouakchott

Jour 1Vol international pour Nouakchott

Aéroport de Paris - Nouakchott

  • Proposition de vol indicatif : Royale Air Maroc.
    Nous décollons en fin de journée pour la capitale mauritanienne via Casablanca au Maroc. Une fois les formalités faites, nous vous accueillons dans le hall de l'aérogare de Nouakchott.
    Par un court transfert en ville, nous atteignons notre hôtel en milieu de nuit pour un repos bien mérité.

Nouakchott
5h 20m-440km
3h-120km
Afam el Mezrougat

Jour 2Départ vers le plateau de l'Adrar

Jour 2Départ vers le plateau de l'Adrar

Nouakchott - Atar

  • Après avoir quitter la ville et ses faubourg, nous prenons la belle route goudronnée qui file nord-est en direction de la ville minière d'Akjoujt.
    La région du Trarza et la côte atlantique sont maintenant derrières nous, la végétation change et devient de plus en plus saharienne.

    Les grandes plaines sablonneuses de l'Inchiri nous emmène vers la ville quelque peu surréaliste d'Akjoujt. Une industrie minière y est présente et, depuis le chalcolitique, l'Homme extrait du cuivre, de l'or et autres matières.
    Progressivement le paysage change. Vous roulez maintenant dans la région de l'Amsaga.
    Au loin, à l'est, la barrière sombre de l'Adrâr commence à se dessiner. Vous passez la grande plaine alluvionnaire de Yagref et le village de Aïn Ahel Taya. La route franchit le premier ressaut de l'Adrâr.

Atar - Afam el Mezrougat

  • Le transfert en véhicule 4x4 pour rejoindre notre équipe chamelière est d’environ 2 h. La piste pour monter sur le plateau principal de l’Adrâr (dhar) est actuellement très bonne.Le dernier tiers se déroule en bordure nord de la zone ensablée.
    Le premier bivouac s’établit au nord du massif de dunes d’Afam el Mezrougat. C’est le lieu de rendez-vous avec l’équipe chamelière maure avec qui nous partageons ces quelques jours en Mauritanie. Ils appartiennent à une tribu de l’est de l’Adrar.
    .

Repas et hébergement
Petit déjeuner: Maison d'hôte Jeloua
Dîner: Préparé par l'équipe
Hébergement: Bivouac
Afam el Mezrougat
Bir Lemreiveg
3h-7km
Touiyert

Jour 3A pied sur les dunes d'Afam el Mezrougat et l'oued Chinguetti

Jour 3A pied sur les dunes d'Afam el Mezrougat et l'oued Chinguetti

  • A pied, nous nous acheminons dans le massif de dunes d’Afam el Mezrougat. Les deux elb composant ce massif nous permettent d’atteindre la batha Chinguetti. Le fleuve actuellement desséché est très arboré et, suivant les précipitations de la saison, de grandes zones de cultures peuvent en occuper le lit. Nous atteignons les grandes dunes de l’erg Warane sur la rive droite de l’oued. Le bivouac s’établit non loin de premières palmeraies qui marque le début de la zone habitée de l’oued Chinguetti.

  • .
    Organisation des bivouacs Sahariens en randonnée chamélière et en méharée
    Les bivouacs sahariens se déroulent à la belle étoile de préférence.
    Chaque voyageur s'installe où il le souhaite autour du lieu de vie défini par l’installation des chamelières et de la cuisine saharienne.
    Vous disposez d'un matelas-mousse avec une housse en toile et tapis de sol en plastique.
    Vous devez prévoir, pour tous les voyages, un sac de couchage chaud et un drap permettant de se couvrir légèrement par nuit chaude et de s'abriter en cas de léger vent de sable et éventuellement des moustiques.

    Si vous le souhaitez disposer d’une tente double pour votre confort, nous vous fournissons une tente dôme. Elle est à spécifier lors de votre inscription.
    .
    L’équipement fourni par Détours Mauritanie Voyages :

    • Tentes (2 personnes et/ou collective) montées en cas de pluie et de fort vent de sable.
    • Bâches pour abriter le matériel. Matelas confortables, en mousse, avec housses de protection et tapis de sol.
    • Matériel et batterie de cuisine (couverts compris).
    • Outres ou jerrycans pour le transport de l'eau.
    • Sacs de conditionnement imperméables pour le transport de la nourriture et du matériel collectif.
Repas et hébergement
Petit déjeuner: Préparé par l'équipe
Déjeuner: Préparé par l'équipe
Dîner: Préparé par l'équipe
Hébergement: Bivouac
Touiyert
4h-8km

Jour 4Les Aklés de l'erg Warane et Chinguetti la douce

Jour 4Les Aklés de l'erg Warane et Chinguetti la douce

Touiyert - Chinguetti

  • Les aklés de la bordure nord de l’erg Warane nous permettent de rejoindre l’ancienne cité de Chinguetti. Nous arrivons dans la ville en milieu de journée.

  • Par les dunes et après avoir fait une belle escale dans une palmerai, nous arrivons dans l'ancienne cité de Chinguetti en milieu d’après-midi.
    Une visite est envisagée en fin de journée – vieille ville, bibliothèque (s), palmeraies et jardins.
    Une auberge confortable est notre point de chute pour le repas du soir et la nuit.

  • L'ancienne cité de Chinguetti
    Chinguetti fut fondée par les Ida Ouali vers 1525, en amont d’Abweyr, aujourd’hui disparue, elle même créée en 1261.
    L’étymologie probable du toponyme shingitî serait : puits du cheval, du soninké : si : puits + n : de + gede : cheval.
    Chinguetti fut le centre commercial le plus actif et la ville la plus importante du Sahara occidental. Elle fut considérée par les Mauritaniens comme la 7ème ville sainte de l’Islam avec ses 11 mosquées, ses 100 puits et son cercle de savants.
    En 1675, un massacre perpétré par une partie des Ida-ou-Ali entraîna l’éclatement du groupe dont les survivants fondèrent un autre ksar dans le Tagant, Tidjikja.
    Il ne reste aujourd’hui qu’une seule mosquée et le souvenir des périodes prospères…
    Les principales tribus qui composent sa population sont les Ida-ou-Ali, les Laghlal et les Oulad Gheilan.

    Avec leurs ruelles étroites et tortueuses, leurs nombreuses impasses, leurs maisons basses et sombres à base de matériaux locaux, leurs quasi-absence de places et d’espaces communautaires, Chinguetti et Wadâne ont une structure de vieux ksour densément blottis autour de leurs mosquées.

Repas et hébergement
Petit déjeuner: Préparé par l'équipe
Déjeuner: Préparé par l'équipe
Dîner: Auberge Escale de Chinguetti
Hébergement: Auberge Escale de Chinguetti
3h-10km
Lagueïla
2h-4km
M'Ghalig Warane

Jour 5Au coeur des M'Ghalig de l'Warane

Jour 5Au coeur des M'Ghalig de l'Warane

Chinguetti - Lagueïla

  • En direction du sud-ouest nous fait face une longue et belle série de montagnes de sable. Ces gros massifs (M’ghalig), tous parallèles, dominent des vallées interdunaires qui sont restées les voies traditionnelles des caravanes de commerce entre le nord et le sud. C’est dans ces zones que se trouvent les rares puits.
    La pause de midi s’établit à La Gueïla, une petite palmeraie qui appartient aux notables de Chinguetti.

Lagueïla - M'Ghalig Warane

  • Ensuite, plein ouest, nous poursuivons notre périple dans les dunes.
    Une végétation spécifique aux grands ergs se développe tel que l’Acacia raddiana, le Balanites aegyptiaca et l’Aristida pungens.
    Nous posons le bivouac sur un des puissants massifs de sable.

  • La flore sahélienne et saharienne
    Les vallées larges ou encaissées dans la masse du plateau gréseux alternent avec les côtes et les plateaux rocheux parfois envahis par le sable.
    Les pâturages, souvent boisés, alternent avec les dunes, prises d'assaut pas la végétation, lorsque les pluies ont été suffisantes.
    La flore sahélienne et saharienne est particulièrement abondante : mrokba (Panicum turgidum), sbot (Aristida pungens), girgir (Schouwia purpurea), el gasba (Tragus racemosus), graminée dont les épillets sont munis d'aiguillons crochus, tadaresa (Tribulus), tamachal, akchit, talebat, tigingilit (plante à petites fleurs rouges), coloquintes, ainsi qu'une autre graminée, initi ou cram-cram (Cenchrus biflorus) dont les graines s'accrochent avec insistance aux lacets, au bas du pantalon et aux chaussettes !
    Les arbres sont nombreux, particulièrement dans les vallées : teichot (Balanites aegyptiaca) aux puissantes épines, atil (Maerua crassifolia), ifernan (Euphorbia balsamifera) ou Figuier d'Enfer, au lait abondant, sder (Ziziphus lotus et mauritania, les jujubiers), turjit (Calotropis procera) ou Pommier de Sodome, sans oublier bien sûr, des acacias variés dont talha et tamat. Un arbuste possède des fleurs particulièrement odoriférantes, c'est Boscia senegalensis.

Repas et hébergement
Petit déjeuner: Auberge Escale de Chinguetti
Déjeuner: Préparé par l'équipe
Dîner: Préparé par l'équipe
Hébergement: Bivouac
M'Ghalig Warane
4h-12km
Tinouarderit
2h 30m-7km
Guelb Er Raoui

Jour 6De la fin de l'Warane au grès tassiliens de Zerga

Jour 6De la fin de l'Warane au grès tassiliens de Zerga

M'Ghalig Warane - Tinouarderit

  • Les massifs sont toujours imposants et, face à nous, commencent à pointer les crêtes noires du méga-cordon de Zarga. Tinouarderit, petit oued boisé, signale la partie occidentale de l’erg. Un teïchot (Balanites aegyptiaca) très ombragé nous accueille pour la pause.

Tinouarderit - Guelb Er Raoui

  • En remontant le lit de l’oued, nous accédons à une petite zone de barkhanes. Ici, l’Erg Warane finit sa course en direction de l’ouest. Sous le nom d’Erg Amatlich, il réapparaît sur la bordure ouest de l’Adrar, poursuivant son élan vers l’Atlantique.

  • Le pays n'est pas vide, la Mauritanie reste un grand pays de Nomades.

    Tout au long du parcours, surtout si le pâturage est bon, nous pouvons apercevoir des tentes de nomades, brunes (en laine et poils) ou blanches (en toile), dont les bords sont relevés dès qu'il fait chaud ou qu'il n'y a pas de vent.
    Ces nomades sont généralement accueillants mais on ne peut leur rendre visite que si l'on a une raison importante de le faire. Nous aurons peut-être l'occasion de pénétrer sous une tente pour boire un thé (trois verres !) et le zrig, lait frais ou aigri, coupé d'eau sucrée.
    Ceci n'est pas fréquent car, si l'on connaît les moeurs locales, on sait qu'il n'est pas coutume de pénétrer sous une tente lorsque l'on n'y est pas invité et surtout lorsque les nomades rencontrés ne font pas partie de la famille du guide et des chameliers qui nous accompagnent.
    Les troupeaux de chameaux, de chamelles et de chamelons, sont partout, ainsi que les chèvres, les moutons, les bovins, les ânes. A la saison chaude, même si le pâturage est bien vert, c'est un spectacle captivant que de voir l'abreuvage de toutes ces bêtes qui attendent patiemment leur tour aux puits ou aux oglats (ensemble de puits).

Repas et hébergement
Petit déjeuner: Préparé par l'équipe
Déjeuner: Préparé par l'équipe
Dîner: Préparé par l'équipe
Hébergement: Bivouac
Guelb Er Raoui
5h-15km
Zarga

Jour 7A pied dans le mega-cordon de Zarga

Jour 7A pied dans le mega-cordon de Zarga

Guelb Er Raoui - Zarga

  • Nous regagnons le petit massif gréseux de Zarga.
    Long de 80 kilomètres, le cordon de Zarga est le lit fossile maintenant saillant d’un ancien fleuve glaciaire.
    Les grès à corridors forment par endroits un dédale de rues et d’abris sous roche ou se cachent peintures, faune et flore assez riches.
    Le cordon de Zarga est intéressant pour plusieurs raisons. Sa pointe nord et son altitude moyenne en font une efficace barrière climatique.
    Les perturbations atlantiques et la mousson africaine (F.I.T.) sont bloquées dans leur progression vers l’intérieur du plateau de l’Adrar. La pluviosité est importante par rapport au reste de la région, et la végétation saharienne a, par endroits, une connotation soit méditerranéenne, soit soudanaise.
    Nous y trouvons en autre Boscia sénégalensis, Euphorbia balsamifera, Combretum aculeatum ainsi que quelques Lavandula odorantes.

  • Un dépôt glacière en Adrâr !
    La est un esker d’une centaine de mètres et long d’environ 50 kilomètres.
    C’est le résultat d’une incroyable aventure géomorphologique qui nous vient de la nuit des temps, il y a 440 millions d’années (fin Ordovicien).
    Aujourd’hui, le méga-cordon fossile de Zarga marque la fin occidentale de l’erg Warane. Il barre l’écoulement des sables venant des confins de l’erg Chech.
    Contrarié par cette barrière naturel, l’erg Warane change de nom ensuite pour s’appeler l’Amatlich, puis l’Akchar avant de se perdre dans les flots de l’océan Atlantique.

Repas et hébergement
Petit déjeuner: Préparé par l'équipe
Déjeuner: Préparé par l'équipe
Dîner: Préparé par l'équipe
Hébergement: Bivouac
Zarga
3h-6km
Tichilit el Âteg
1h 30m-45km
20m-15km
Azougui

Jour 8Et pour finir en apothéose, Tichilit el Ateg et sa grande dune

Jour 8Et pour finir en apothéose, Tichilit el Ateg et sa grande dune

Zarga - Tichilit el Âteg

  • En restant sur l’est du massif de Zarga, nous rejoignons le puits de Niesle puis, par le piémont oriental, nous atteignons Tichilit el Âteg.
    Le point culminant du massif de Zarga et le troisième sommet de l’Adrar cache une superbe dune de placage. A son pied, une large cuvette alluvionnaire abrite des cultures et des nomades.
    Nous prenons le temps de savourer ces lieux magnifiques qui marque la fin en apothéose de ce périple entre dunes et rochers.

Tichilit el Âteg - Atar

  • Dans l'après-midi, nous regagnons Atar par une piste peu roulante.

Atar - Azougui

  • Après avoir consacré du temps à Atar, nous poursuivons notre route en direction d'Azougui, l'ancienne capitale Almoravide.
    Les ruines de cette cité se situe au nord-ouest d'Atar dans une très belle vallée qui se nomme Tayyaret.

Repas et hébergement
Petit déjeuner: Préparé par l'équipe
Déjeuner: Préparé par l'équipe
Dîner: Auberge Eoud Ilij I Azougui
Hébergement: Auberge Eoud Ilij I Azougui
5h 20m-440km
Nouakchott
4h 40m-3792km
Aéroport de Paris

Jour 9Retour à Nouakchott puis vol direct en direction de Paris

Jour 9Retour à Nouakchott puis vol direct en direction de Paris

Atar - Nouakchott

  • Nous partons en direction de l'ouest. Nous laissons les derniers plateaux de l'Adrâr pour atteindre la cuvette de Yagref.
    Les cônes de roches noires, les cordons de dunes de l'Amatlich marquent les paysages de l'Amsaga.
    Puis, les vastes plaines de l'Inchiri nous emmènent sur la côte Atlantique et la capitale Mauritanie.

Nouakchott - Aéroport de Paris

  • Suivant les horaires de votre vol en direction de la France, nous vous transférons à l'aéroport international de Nouakchott-Oumtounsy.

Repas et hébergement
Petit déjeuner: Auberge Eoud Ilij I Azougui
Déjeuner: Préparé par l'équipe
Hébergement: Maison d'hôte Jeloua