Arequipa, la "ville blanche"

Nom : Arequipa

Statut : ville

Région : Arequipa

Superficie : 2 923,53 km2

Population : 1 287 205 habitants en 2016

Capitale de la région péruvienne du même nom, Arequipa s’impose comme la deuxième plus grande ville du pays en terme de population. Surnommée « la cité blanche », elle surprend par ses jolies maisons en pierres de lave blanche, de style colonial. Découvrez-y quelques musées et monuments historiques et mettez-vous au diapason avec l’ambiance animée de la ville, de jour comme de nuit.

Histoire

Les découvertes archéologiques datent de l’occupation de la vallée d’Arequipa entre les années 5 000 et 6 000 ans av. J.-C. La région fut occupée par les Amérindiens Aymaras au XVe siècle, puis conquise par les Incas pour servir de base de ravitaillement à l’empire. De nombreuses civilisations participèrent à la fondation de la ville, mais la cité moderne d’Arequipa doit principalement sa création en 1540 au conquistador Garcí Manuel de Carbajal.

Les Espagnols ont influencé sur le style architectural de la ville, comme le rappelle le patrimoine colonial d’Arequipa. Au début du XXe siècle, la ville fut le théâtre de nombreux coups d’État. Elle fut également touchée par plusieurs catastrophes naturelles, des séismes et des éruptions volcaniques dont les plus marquantes eurent lieu en 1600, 1687, 1868, 1958, 1960 et 2001. Arequipa figure au patrimoine mondial de l’UNESCO, en raison de sa valeur historique et de sa grande beauté.

Visiter la ville d'Arequipa

Située à 1 000 km de Lima, Arequipa prend place au pied du stratovolcan Misti, dans un paysage profondément creusé entre les Andes et d’épaisses couches de lave volcanique. Elle est jalonnée par plusieurs montagnes enneigées, Chachani et Picchu Picchu.

Arequipa se distingue par ses beaux bâtiments datant de l’époque coloniale, majoritairement construits avec des pierres volcaniques blanches appelées « sillar ». Elle doit son nom aux Incas venus s’installer dans la région et qui la nommaient à l’origine Ari Quipay ou « restez ici ». En plus de son patrimoine architectural, la ville doit son charme à son emplacement au milieu des montagnes volcaniques qui prennent la forme d’une couronne de laurier.

Culture et tradition

Les habitants d’Arequipa sont fiers de leur ville, de leur culture de leur gastronomie et surtout de leur fameuse bière. La culture locale se démarque de celles des autres villes du pays, puisqu’elle est issue en grande partie des Espagnols. Néanmoins, parmi les traditions typiquement péruviennes perpétuées à Arequipa, il y a le combat de taureaux. Cet événement se déroule régulièrement dans les arènes de la ville, à la manière d’une corrida et dans une ambiance totalement festive. Les habitants se distinguent par leurs vêtements faits en laine d’alpaga. Profitez de votre séjour à Arequipa pour vous offrir un foulard ou un chandail en laine d'alpaga.

Que voir à Arequipa ?

Arequipa héberge différents monuments historiques et attractions touristiques. Pour mieux connaître la ville, visitez ses musées, ses églises, ses places et autres sites au cours de vos excursions.

Les musées

Lors de votre séjour à Arequipa, ne manquez pas de visiter ses trois musées d’histoire et d’archéologie situés près de la Plaza de Armas :

∙ Musée des Sanctuaires andins

Le musée des Sanctuaires andins expose l’histoire précolombienne de la région d’Arequipa. Sa pièce phare est la momie de Juanita, découverte en 1995 sur le mont Ampato, à 85 km de la ville. Cette relique est conservée dans une vitrine réfrigérée. Vieille de plus de 500 ans, la momie de Juanita est surnommée la princesse de glace. Enchaînez les découvertes en parcourant les petites salles du musée qui contiennent une multitude d’objets rapportés des tombes de la région.

∙ Musée Archéologique Santa Maria

Le Musée d’archéologie de l’Université catholique de Santa Maria vous présente de nombreux objets de valeur faits en céramique datant de l’époque pré-Inca.

∙ Musée Archéologique San Augustin

Ouvert en 2008, le Musée archéologique de San Augustin est le deuxième musée de la ville. Il loge au sein d’une résidence datant de l’époque coloniale. Retrouvez-y de nombreuses collections relatives aux civilisations pré-Inca.

Les églises et monastères

Arequipa possède plusieurs édifices religieux. Les plus célèbres sont les suivants :

∙ Le Monastère de Santa Catalina

Premier monastère construit par les Espagnols, ce grand complexe s’étend sur une superficie de 220 000 m². Sur place, ressentez l’ambiance singulière et méditative qui distingue les lieux. Le monastère de Santa Catalina se démarque également par ses beaux murs colorés, ses patios et ses petites ruelles.

∙ La Cathédrale

La Cathédrale domine la ville d’Arequipa. Elle fut maintes fois touchée par des tremblements de terre et autres catastrophes, et ainsi rénovée à plusieurs reprises. Entre autres, elle fut ravagée par un incendie, puis par un tremblement de terre, ayant eu lieu respectivement en 1868 et en 2001. La Cathédrale contient un orgue importé de Belgique, considéré comme le plus grand de tous les instruments dans les églises du continent.

∙ Recoleta

L’église Recoleta est une belle relique située un peu à l’écart du centre-ville, à l’ouest de la rivière Chili. Elle fut construite en 1648 par les frères franciscains. Entièrement rénovée, elle possède de nombreux attraits, comme sa grande bibliothèque. Dans ses étagères en bois atteignant le plafond, cette structure intègre plus de 20 000 ouvrages datant de plusieurs années. Quelques salles de l’église sont reconverties en musées, dont un spécialement dédié à l’Amazonie.

Autres églises de la ville

Il existe d’autres églises à découvrir à Arequipa, pour ne citer que l’Iglesia de la Compañia, édifiée à proximité de la Plaza de Armas. Cette dernière figure parmi les plus vieilles églises jésuites de la ville. Hormis cela, visitez l’Iglesia de San Francisco implantée au Zela cuadra 1. Comptant parmi les plus petites églises de la cité, elle a été endommagée par divers séismes, mais demeure ouverte aux touristes. Les églises de La Merced et de Santo Domingo valent également le détour.

Les places et les sites

∙ La Plaza de Armas

Comme dans de nombreuses villes d’Amérique Latine, la Plaza de Armas à Arequipa est très prisée par les touristes. Elle est bordée par la Cathédrale et des bâtiments coloniaux. Retrouvez-y quelques bars et un supermarché où siroter une boisson. Sur les bancs de la place, prenez du bon temps tout en profitant de la vue, en compagnie des pigeons.

∙ Le site de Yanahuara

Le mirador de Yanahuara est un point de vue incontournable lors de la visite de la ville. Le site se distingue par ses murs en arc de cercle.

∙ Le canyon de Colca

Comptant parmi les plus célèbres canyons du monde, le Canyon de Colca se révèle plus profond que le Grand Canyon des États-Unis. Il mesure 100 km de long, avec une profondeur de 1 000 à 3 000 m. Le site offre de beaux paysages et permet d’observer les fameux condors. Pour découvrir toute la splendeur du canyon de Colca, prévoyez une randonnée de 2 à 3 jours.

∙ Visiter le quartier Carmen Alto

Le quartier de Carmen Alto vous dévoile une autre facette de la ville d’Arequipa.

Excursions

∙ Le moulin de Sabandia

Le moulin de Sabandia loge dans la campagne de Paucarpata, à quelques kilomètres de la ville. Sur la route menant à ce site d’exception, admirez les champs en terrasse aménagés par les Incas et une église datant de la période coloniale.

∙ Le marché San Camilo

Sillonnez ses étalages remplis de couleurs et d’odeurs du marché de San Camilo, considéré comme le plus grand marché de la ville.

Climat

Perchée à 2 300 m d’altitude, Arequipa est en grande partie exposée au soleil la majorité de l’année, avec 300 jours d’ensoleillement. De ce fait, elle ne connaît pas de saison froide. Les températures moyennes annuelles sont comprises entre 22 °C et 23 °C. La période la plus pluvieuse s’étend de janvier à mars.

Meilleurs moments pour visiter la ville

Les meilleures périodes pour visiter la ville sont de mai à septembre.

Comment s’y rendre ?

En avion

Vous pouvez rejoindre la ville d’Arequipa en passant par l’aéroport international Alfredo Rodríguez Ballón. Celui-ci propose des liaisons avec les grandes villes du Pérou comme Lima, Cusco, Puno et Tacna.

En autobus

Prenez un autobus depuis Cusco pour un tarif de 30 à 60 soles. Au départ de Lima, vous pouvez effectuer un trajet de nuit pour un tarif de 30 à 130 soles. Depuis Nazca, le voyage vers Arequipa coûte entre 30 à 150 soles. Depuis Puno, le trajet en autobus, accessible entre 15 et 30 soles, dure 6 h.

La durée du voyage peut se prolonger en saison humide. Le tarif dépend de la compagnie approchée.

Comment circuler ?

Le taxi est le moyen de transport le plus utilisé à Arequipa. Au départ de l’aéroport jusqu’à votre hôtel, la course coûte 15 à 20 soles. Le trajet en bus est facturé à 5 soles environ.

3 photos