Karakol

Karakol est la quatrième plus grande ville du Kirghizistan et se situe à l’est du lac Issyk-Kul. Capitale administrative de la province d’Issyk-Koul, Karakol s’avère être la destination touristique la plus réputée des voyageurs grâce à son environnement naturel époustouflant.

Un peu d’histoire

En 1888, la ville fut rebaptisée Przhevalsk en l’honneur de l’explorateur russe Nicholay Przhevaslsk décédé dans ce pays. En 1921, la ville reçu son nom d’origine après les protestations locales. Toutefois, elle repris le nom de Przhevask en 1939 suite à la décision de Staline pour la célébration du centième anniversaire de la naissance de l’explorateur. Przhevask fut de nouveau changé en Karakol après la disparition de l’Union soviétique en 1991. De nos jours, le bourg est devenu le siège de l’administration provinciale.

Karakol aujourd’hui

Karakol et sa région disposent de nombreux atouts pour séduire ses visiteurs. Sa proximité avec le lac Issyk-kul et la magnifique vallée Altyn Arashan lui permet d'être un parfait point de départ ou d'arrivée pour les excursions dans les montagnes alentours.
En effet, Karakol se targue d'être située dans une région particulièrement naturelle, formée de lacs et de montagnes aux sommets enneigés. De nombreux sentiers de randonnée permettent aux voyageurs de parcourir la région à pied ou à cheval.
La ville en elle même promet une escale agréable et vous invite à découvrir quelques sites témoignant de son histoire sous l'occupation soviétique. Vous pourrez alors profiter de cette pause pour découvrir la tombe de Przhevalsky. Un peu plus loin se dresse le parc commémoratif et le petit musée dédié aux explorations de Nicholay Przhevalsky. À l’entrée, vous verrez les anciennes installations d’essai de torpille soviétique.
Refuge de la communauté Dungan, des descendants du peuple Hui ayant migré du nord-ouest de la Chine vers la région dans les années 1870, vous pourrez découvrir la mosquée Dungan avec son architecture chinoise. Ses jolies couleurs vives, ses différentes peintures représentant divers animaux mystiques en font une mosquée très originale.
La cathédrale orthodoxe russe (appelée Église de la Sainte Trinité) construite en bois avec ses différents toits verts émeraudes au centre de la ville ne vous laissera pas indifférent. Construite en 1894-1895, elle fut bâtie selon les principes de la construction des églises anciennes à six piliers mais n'en contient seulement quatre. L'église conserve l'icône miraculeuse de Tikhvin de la Mère de Dieu créée il ya 116 ans à Athènes, et les reliques des martyrs. Vous pouvez y entrer et admirer le clocher, ses sculptures et peintures.
Si vous vous arrêtez à Karakol un dimanche, profitez-en pour faire un tour au marché des animaux qui vaut le détour.

Comment se rendre à Karakol ?

Karakol dispose d’un aéroport qui se trouve à la périphérie nord de la ville. Il y a aussi des minibus locaux qui circulent sur les routes de Karakol.

6 photos