Voyager sur la Route de la Soie

02 mars 2018

La Route 66, la Panaméricaine, la Great Ocean Road, les chemins de Katmandou… Ces routes mondialement connues font rêver les voyageurs à travers le globe. Qu’elles soient récentes ou anciennes, elles se sont distinguées parce qu’elles ont répondu à des besoins essentiels de l’homme : commercer, trouver fortune, accomplir un acte de foi, ou tout simplement voir du pays. Toutes ont un point commun : elles appartiennent à la mythologie du voyage. En avant toute sur les routes d'Asie, « bercés par les vents et les flots, sur la Route de la Soie ».

 

Petit Rappel : qu'est ce que la Route de la Soie

La Route de la Soie doit son nom au géographe allemand Ferdinand Von Richthofen. Elle a permis que se tisse un puissant lien commercial entre l’Europe et l’Extrême-Orient. Si l’appellation « Route de la Soie » a été donnée, c’est parce que la précieuse étoffe fabriquée en Chine était le produit le plus prestigieux que transportaient les caravanes qui l’empruntaient. D’autres denrées prenaient ce chemin : bijoux, épices, verre, ambre, etc. Cela dit, il faut parler de plusieurs Routes de la Soie. L’un des principaux points de départ était Chang'an, capitale de la Chine à l’époque. Les caravanes se dirigeaient vers le corridor du Gansu, puis dans des régions situées entre le Tibet et la Mongolie. Parvenues dans les steppes et déserts d’Asie centrale, elles faisaient de longues haltes dans des oasis et villes où arrivaient d’autres groupes de marchands venus du monde arabe. Aussi, d’autres branches de ce réseau partaient vers l’Inde ou la Russie. Enfin, des routes maritimes étaient également empruntées – le célèbre Marco Polo fit ses longs voyages par les deux voies.

La Chine

Si la Chine semble de moins en moins lointaine, son pouvoir d’attraction et son mystère demeurent.  La route de la soie en Chine part de Xi'an, Lanzhou ou Xining et prend le corridor du Gansu, bien qu’elle évite le désert aride du Taklamakan par la voie du nord ou par celle du sud. Ces deux itinéraires possibles possèdent chacun différentes variantes, et sont jalonnés de villes et caravansérails (lieu où les caravanes de marchands font halte). Toutes les pistes progressent le long d'un chapelet d'oasis-forteresses situées aux alentours du désert et au pied des hautes montagnes des Tianshan ou des Kunlun.

L'itinéraire conseillé au nord : les sites de Turfan, Ürümqi, Karachahr, Kuqa, Aksu, Kashgar. 
L'itinéraire au sud : les sites de Dunhuan, Miran, Cherchen, Minfeng (Niya), Hotan, Yarkand.

Le Kirghizistan

Le Kirghizistan, vaste terre de montagnes est une halte importante de la route de la soie. Entre sa station balnéaire du lac Issyk Kul et la nature préservée du lac Son Kul, le Kirghizistan offre des excursions hors normes.   

L’itinéraire conseillé  : Bichkek, Tamchy, Tash Rabat, Karakol, Tamga, Canyo d’Ala Archa, Naryn, Kashgar.

Le Tadjikistan

Isolement est le maître mot de cette destination. Les villages, nichés au fond des vallées à l’ombre des hautes cimes du Pamir, restent souvent coupés du monde 10 mois de l’année. Les ruraux voient avec bonheur arriver les voyageurs aux premiers jours du printemps. À cheval entre l’Asie centrale et la Chine, le Tadjikistan est aujourd’hui un nouveau champ de découvertes pour les amateurs de paysages vierges, de treks inédits, ou de longues virées à vélo.   Dans sa région Est, le Tadjikistan est plus sauvage : la splendide route M41, l’ancienne Route de la Soie, plus connue sous le nom de « route du Pamir », attire tous les amateurs de nature éblouissante et d’aventures en solitaire. 

L’itinéraire conseillé : Douchanbé, Hissar, Pendjikent, Les Monts Fan, Istaravshan, Khodjent, la Route M41, Mourghab.

L'Ouzbékistan

Au cœur de l’Asie centrale existe un pays unique en son genre : l’Ouzbékistan. Carrefour des civilisations avec les traces des grands empires : de celui d’Alexandre le Grand à celui des tsars en passant par ceux de Gengis Khan et Tamerlan. Point de rencontre de différents modes de vie, entre les tribus. Métissage des religions, à la croisée des influences bouddhistes, chrétiennes et musulmanes. À travers chacun de ces visages, l’Ouzbékistan a conservé un héritage.

L’itinéraire conseillé : Tachkent, Khiva, Noukous, Boukhara, Shahrisabz, Samarcande, Termez, Vallée de Ferghana.

Le Kazakhstan

Idéal pour côtoyer les témoignages de la guerre froide : course aux étoiles à Baïkonour, course aux armements nucléaires à Semipalatinsk, catastrophe environnementale de la mer d’Aral, goulag de Karaganda… Chaque étape est une plongée dans l’Histoire.
Du reste, le pays vous offre près de 3 millions de km² de steppes hors des sentiers battus à la découverte des cultures et traditions nomades. L’ensemble du pays est accessible toute l’année, à l’exception des monts Altaï, où circuler peut s’avérer plus difficile en hiver. Le principal atout du Kazakhstan réside dans l’immensité de ses paysages !
L’itinéraire conseillé : Astana, Atyrau, Semey, Oskemen, Karaganda, Almaty, Aralsk, Turkestan, Tchymkent.

L'Iran

Le patrimoine, la culture et l’architecture de l’Iran, pays phare sur la Route de la Soie, font rêver : la tentaculaire Téhéran, les montagnes de l’Alborz, les vestiges de la cité antique de Persépolis, les bords paisibles de la mer Caspienne, ou encore les villages pittoresques du désert…  L’Iran offre de multiples visages et une diversité souvent méconnue. Le temps semble comme suspendu dans les villages de montagne, où l’on vit au rythme des récoltes. Si le pays semble quelque peu s’ouvrir, il faut toutefois rester vigilant et éviter impérativement les zones frontalières. L’Iran jouxte le Pakistan, l’Afghanistan et l’Irak. L’instabilité géopolitique de la région ne permet malheureusement pas un voyage à l’aventure en toute sérénité.

L’itinéraire conseillé : Téhéran, Mashad, Kashan, Ispahan,  Shiraz, Tarbriz, Persépolis, Yazd.

La Turquie

Quand on pense à la Turquie, on imagine un narghilé fumer nonchalamment. Une mer bleue, des bazars qui débordent de tapis et d'odeurs, étincelant de cuivres et de bijoux. Des criques sauvages aux eaux cristallines. Des steppes semi-arides, etc. Plus on s'écarte des sentiers battus, plus on aime ce pays : la Turquie est d'une richesse inépuisable. Du Bosphore à l'Anatolie, de la Lycie à la mer Noire, en passant par la Cappadoce, ce pays offre une incroyable diversité de paysages, de cultures et de traditions.
L’itinéraire conseillé : Istanbul,  Cappadoce, Pamukkale, Aphrodisias, Divriği, Antalya.