Voyage en train Transsibérien : Comment bien s'organiser ?

20 déc. 2018

Contrairement aux idées reçues, le transsibérien n'est pas un train. C'est en réalité la ligne de chemin de fer historique reliant la capitale de Moscou à la ville portuaire de Vladivostok à l'est de la Russie. Et si elle est mythique, c'est parce qu'elle est la ligne de chemin de fer la plus longue au monde, avec une distance de 9 288km. Des paysages qu'il traverse aux rencontres qu'on y fait en passant par l'aventure qu'il offre à tous ses voyageurs... Le transsibérien est une expérience unique, à vivre au moins une fois dans sa vie ! Vous souhaitez vous lancer ? Découvrez tous nos conseils pour bien vous organiser...

 

1. Que prévoir ?

Évidemment, la première chose à faire avant d'entreprendre un tel voyage concerne les formalités administratives. La priorité est d'obtenir votre visa russe ! Vous pouvez faire la demande à l'ambassade de Russie en France ou via 'une agence de voyage. Vous aurez besoin de plusieurs documents, à savoir :

  • billet retour,
  • passeport valable six mois après l'obtention du visa,
  • formulaire de demande de visa rempli,
  • photocopie du passeport,
  • photos d'identité et justificatif d'assurance voyage.

   

Mais ce n'est pas tout, la Russie réclame une invitation (appelée voucher), un document vous invitant au sein du pays. Celui-ci peut être délivré par une agence de voyage ou un hôtel autorisé à émettre ce fameux voucher !

Pour finir, n'oubliez pas les visas mongoles pour le transmongolien et les visas chinois si vous décidez de prolonger votre voyage à travers ces pays.  

Pour ce qui est du quotidien dans le train, voici les choses indispensables à prévoir avant de partir à l'aventure :

  • Pour manger : selon le type de trajet que vous choisirez, vous aurez la possibilité d'avoir un repas par jour inclus dans le prix. Sachez qu'un restaurant est à disposition mais il est recommandé de vous préparer un stock de provisions pour éviter d'y dépenser toutes vos économies. De l'eau chaude dans un samovar est à disposition dans chaque wagon, vous pourrez donc vous préparer des thés, des nouilles instantanées, des soupes... N’oubliez pas de prévoir un minimum de vaisselle !
  • Pour dormir : les draps n'étant disponibles qu'en supplément, prévoyez votre duvet ! Pour ceux qui ont le sommeil léger, pensez aux boules-quies et au masque pour les yeux!
  • Pour se rafraîchir : les trains n'ayant pas de douche à disposition, vous pourrez vous rafraîchir au lavabo des toilettes. Prévoyez lingettes, savon, papier toilette et pensez à amener des tongs ou chaussons pour vous rendre aux toilettes.
  • Pour se divertir : comme tout long trajet, pensez à vous munir de divers passe-temps. Livres, jeux de carte et chargeur de secours pour recharger votre téléphone (les trains ne possèdent que très peu de prises!). Voilà de quoi vous occuper pendant plusieurs jours !

2. Quel itinéraire ? 

       

En sachant que le trajet au départ de Moscou jusqu’à Vladivostok compte environ 6 jours de traversée, il est intéressant de prévoir des haltes ! Non seulement, cela vous évitera de passer autant de jours consécutifs dans le train mais en plus, vous pourrez en profiter pour visiter quelques villes russes. Attention, vous avez tout intérêt à décider de votre itinéraire au préalable de votre voyage pour acheter les tickets en conséquent. En effet, il est nécessaire de réserver des billets pour chaque tronçon car vous ne pourrez pas remonter dans le train avec votre ticket d'origine après avoir fait une escale.

 

Pour avoir une idée de votre itinéraire transsibérien, voici quelques points d'arrêt intéressants pour organiser vos étapes :

  • Moscou : c'est là que tout commence ou que votre voyage se termine ! Et la capitale a beaucoup à offrir en termes de visites touristiques...
  • Novgorod : les amateurs d'histoire apprécieront cette ville car c'est la plus ancienne cité russe où en 862 le Prince Riourik proclama l’État russe moderne !
  • Saint-Pétersbourg : la réputation de cette ville surnommée « la Venise du Nord » n'est pas à refaire...
  • Kazan : capitale de la république du Tatarstan, la ville est intéressante pour son architecture et ses influences occidentales et orientales. On y trouve d'ailleurs le centre religieux musulman de Russie et la mosquée Qolsharif, l'une des plus grandes du continent européen.
  • Perm : une halte artistique. Voilà ce que vous proposera cette ville avec sa galerie des beaux-arts et ses multiples collections de peinture locale.
  • Ekaterinbourg : dernier refuge des Tsars, cette ville virulente est aussi connue pour son monastère des Romanov.
  • Novossibirsk : c'est la troisième ville de la Russie. Moderne et culturelle, elle est surtout réputée pour son incroyable théâtre, l'un des plus grands du pays !
  • Oulan-Oude : capitale bouriate, on aime ses multiples maisons traditionnelles décorées de sculptures en pierre et en bois. On y trouve également la fameuse sculpture de Lénine sur la place principale de la ville.
  • Irkoutsk : en plus de son architecture typique, cette ville jouit d'une position privilégiée pour découvrir le lac Baïkal, le plus grand lac d'eau douce au monde.
  • Vladivostok : Tout comme Moscou, ce sera votre point de départ ou d'arrivée de votre périple ! Bordée par la Chine et la Corée du Nord, elle est en perpétuelle évolution. Entre ses ponts, sa baie, ses sublimes églises, la capitale de l’Extrême Orient russe ne manque pas de lieux à découvrir !

 

Le Transmongolien 

   

Le transmongolien est la ligne de chemin de fer qui permet de relier Moscou à Oulan Bator en Mongolie puis Pékin. Il s'agite en réalité de la même ligne que le transsibérien jusqu'à Oulan Oude, puis celle-ci bifurque ensuite vers Oulan Bator. Le trajet entre Moscou et Oulan Bator dure environ 4 jours.

Le Transmandchourien

Cette ligne emprunte le Transibérien jusque Tchita puis bifurque ensuite pour rejoindre Pékin en passant par Harbin, la capitale de la Mongolie Intérieure.

3. Comment réserver ?

Maintenant que vous en savez plus sur votre itinéraire, il est temps de penser à la réservation de votre ou vos trains ! Et pour ce faire, vous avez plusieurs possibilités. Les plus débrouillards pourront se rendre directement en gare ! Mais cela demande un minimum d'organisation et de souplesse. En effet, en raison de leur popularité, les transsibériens sont régulièrement remplis, surtout en haute saison ! Alors, un conseil, réservez-les en avance !

Enfin, nous vous recommandons de vous munir d'un petit lexique avec le vocabulaire de base ainsi que la traduction de l'alphabet cyrillique car les personnes au guichet ne parlent pas toujours l'anglais...

 

Autre solution alternative : l'achat des billets transsibériens en ligne. Encore une fois, réservez en avance (plus ou moins 45 jours avant) ! Vous trouverez les horaires et les destinations (en anglais) sur le site officiel des chemins de ferre russes.  https://pass.rzd.ru/main-pass/public/en Et pour être sûr de ne pas vous tromper et de ne rien oublier, la réservation de votre voyage en transsibérien est idéal en l'effectuant par le biais d'une agence de voyage.

 

Bon à savoir : tous les trains du transsibérien sont réglés à l'heure de Moscou et ce, même pour les villes situées à des centaines de kilomètres de la capitale et dont les fuseaux horaires varient ! Pensez donc à régler votre montre à l'heure de Moscou !

 

4. Quelle couchage choisir ?  

   

Quand vous serez à l'étape de réservation des billets de train, plusieurs options s'offriront à vous quant au type de couchage :

  • La première classe (spalny vagon) est la plus luxueuse. Idéale pour ceux qui veulent un peu d'intimité, elle offre un espace plus important avec deux couchettes et tout le confort nécessaire comme une tablette et des coffres à bagages. Pensez à réserver en avance car le nombre de wagon première classe est très réduit !
  • La deuxième classe (kupe) est parfaite pour les petites familles puisqu'elle comprend quatre couchages. Si vous êtes seul ou deux, vous la partagerez avec d'autres personnes. Quoiqu'il en soit, la différence avec la première et deuxième classe est plutôt minime.
  • La troisième classe (platzkartny) est la plus économique ! Elle se compose d'un wagon de 54 couchettes avec quatre lits (un en hauteur et un en bas) de chaque côté et de 18 lits superposés côté couloir. Bien que le confort ne soit pas le même qu'en première et deuxième classe, la troisième classe est un excellent moyen de faire des rencontres et de se mélanger aux locaux !

 

Il ne nous reste plus qu'à vous souhaiter un bon voyage...

Florine Dergelet