3 destinations mystiques et spirituelles à découvrir en Asie

26 nov. 2019

Quels sont les points communs entre l’Inde, le Népal et l’île de Bali ? Ce sont toutes des destinations mystiques et spirituelles ! Avec des terres sacrées, la présence de nombreux édifices religieux et la volonté de faire perpétuer les coutumes ancestrales, les habitants de ces trois pays, vouent un culte important aux divinités. Et tous les voyageurs ayant visité ces lieux seraient d’accord pour dire que ces pays ont changé leur vision de la vie. Alors, prêt à décoller dans l’univers des croyances et mythes d’Asie ?

1. L’Inde, berceau spirituel  

Considéré comme l’un des pays les plus spirituels au monde, l’Inde ne laisse personne indifférent ! Elle est le berceau de l’hindouisme, l’une des plus anciennes religions au monde, qui a donné naissance par la suite à de nombreux courants spirituels comme le bouddhisme pour le plus connu d’entre eux. Il existe des milliers de Dieux en Inde mais trois sont des piliers : Brahma le créateur, Shiva le destructeur et Vishnou le protecteur. De manière générale, la spiritualité est, pour les indiens, un mode de vie plus qu’une croyance.

Parmi les lieux sacrés et spirituels les plus remarquables d’Inde, on peut citer la ville d’Haridwar où de nombreux pèlerins viennent déposer leurs offrandes pour vénérer le fleuve ou encore la fameuse ville de Vârânasî au cœur de la Vallée du Gange ou celle consacrée à Shiva, la ville de Bénarès. Sans oublier la capitale du yoga, Rishikesh ou encore la ville d’exil du Dalaï-lama : Dharamsala ! Une chose est sûre, l’Inde s’avère une destination de taille pour s’offrir un voyage spirituel

2. Bali, l’île des Dieux

Bali porte bien son nom. Et pour cause, sur l’île des Dieux, il n’y a rien qui n’ait pas un caractère sacré ou divin. La nature est le meilleur exemple. On y vénère arbres, rivières, volcans mais surtout l’eau, considérée comme bénite et purifiante. Pas un jour ne se passe sans que les fidèles ne préparent des offrandes. Dans les temples, les maisons, les rues, les trottoirs, même les voitures et les scooters y ont le droit… Vous l’avez compris, les offrandes et particulièrement les fleurs, font partie intégrantes du paysage balinais. Et c’est bien ce qui fait tout le charme de cette petite île d’Indonésie.

D’une confession majoritairement hindouiste, les balinais confectionnent des offrandes pour célébrer les divinités, les forces de la nature et les ancêtres mais aussi pour apaiser les démons et rééquilibrer les énergies. La plupart des habitants possèdent de petits temples chez eux. Cela dit, les cérémonies étant très fréquentes, les balinais se réunissent aussi régulièrement tous ensemble dans les temples du village. Ne soyez pas étonné de les voir parader dans leurs costumes traditionnels pour fêter la crémation d’un membre de la communauté. Parce qu’ils croient en la réincarnation, c’est un moment avant tout festif et haut en couleurs… Une expérience étonnante mais saisissante à voir absolument une fois dans vie !

3. Le Népal, terre de mystères

Coupé du monde jusqu’au début des années 1950, le Népal n’a ouvert ses portes aux touristes que très récemment. Ce petit pays niché entre la Chine et l’Inde a donc longtemps gardé ses mystères. Si le Népal est considéré comme un pays laïc depuis 2006, toutes les religions n’ont cessé d’avoir une forte influence sur le quotidien des habitants. Les temples et édifices religieux sont partout et il est fréquent de voir les népalais s’adonner à une quantité de rituels. Il n’y a qu’à voir les nombreuses offrandes sur les autels laissées par les habitants de Katmandou pour honorer leurs dieux.

L’hindouisme reste la religion majoritaire pour 80% de la population. Tout comme en Inde, le karma joue un rôle important dans le cœur des croyants. Ainsi, il est courant de croire que de bonnes actions peuvent être récompensées lors de la réincarnation. Et à l’inverse, si vous vous montrez mauvais, vous le paierez lors d’une prochaine vie ! Le Népal est aussi la terre culte du Bouddhisme. La légende dirait même que le Bouddha en personne serait né dans la région de Lumbini avant de se rendre en Inde. Et c’est dans les contrées de l’Himalaya que l’on peut découvrir les empreintes de la croyance bouddhiste avec des drapeaux à prières qui semblent danser au gré du vent donnant ainsi une atmosphère toute particulière à ces temples nichés à flanc de montagne

Florine Dergelet