Chinchero

Paisible village inca se trouvant sur la route du Machu Pichu, Chinchero se pare de maisons traditionnelles blanches contrastées par les ruelles en pierres rouges. Il figure parmi les plus beaux sites de la Vallée Sacrée, tant son charme archaïque vous fait voyager dans le temps. Pour apprendre davantage sur les cultures péruviennes, ce village est la destination idéale.

Histoire

Le nom du village Chinchero faisait référence au « chinchilla ».

La tradition locale a fait qu’on appelle Chinchero « la Terre de l’arc-en-ciel » (Kuichi). En effet, l’apparition des arcs-en-ciel y est très fréquente durant les périodes pluvieuses. Les Incas considèrent ce phénomène comme une divinité. Jusqu’aujourd’hui, les villageois le respectent et le vénèrent.

Le souverain inca, Tupaq Yupanki, a bâti son palais dans la ville. Après 1532, le vice-roi Toledo a fait construire un temple colonial, qui est aujourd'hui un vestige touristique. Vous découvrirez les différents vestiges du passé de Chinchero, des marques laissées par l’histoire du village : El Pumaqaqa, Chinkana, Teteqaqa.

Chinchero

Situé à 28 km au nord-ouest de Cuzco, Chinchero est une bourgade nichée sur les hauts plateaux andins, à 3 760 m d’altitude par rapport à la mer. Considéré comme l’un des plus importants centres Incas de la région, ce petit village péruvien regorge d’une quantité incroyable de lieux touristiques intéressants. Sa richesse culturelle et traditionnelle fait sa particularité.

Un village traditionnel aux mille couleurs

Avec ses maisons construites en adobe (boue et paille mélangée), le village séduit par l’harmonie de couleurs qui fait tout son charme. Les murs des habitations, d’un blanc éclatant se marient bien avec les vieilles pierres rouges des ruelles, sans compter le cadre verdoyant des hautes montagnes en tableau de fond. De plus, les villageois portent des habits traditionnels de couleurs différentes ; ce qui agrémente davantage la beauté et la splendeur du village. Ce lieu touristique est vraiment l’un des incontournables du Pérou.

Les terrasses Incas : héritage historique de Chinchero

Ces terrasses agricoles sont utilisées par les habitants actuellement. Tout comme les blocs massifs en amont, elles auraient été construites sous l’ordre de l’Inca Tupac Yupanqui dans le passé. Vues de loin, ces terrasses offrent un panorama spectaculaire de par leur verdure (selon la saison) qui s’harmonise avec les digues en pierre. Les blocs massifs au-dessus d’elles s’ajoutent à ce décor époustouflant. Ces ruines constituent également des richesses touristiques de la région.

La fête Corpus Christi

Ne manquez pas la fête Corpus à Chinchero au mois de juin (60 jours après le dimanche de la Pâques). Bien que célébrée dans le monde entier, cette fête bat son plein à Cusco. Les villageois de Chinchero s’y mettent également. Vous apprécierez la magnifique fusion andine et catholique de l’événement : les cultures et la religion se rencontrent. C’est une occasion unique de s’imprégner davantage de la culture traditionnelle du Pérou. Durant cette cérémonie très colorée, les villageois préparent les 12 mets typiques du Corpus Christi. C’est donc le moment pour les voyageurs de s’envoler pour un voyage gastronomique des plus passionnants. Savourez le cuy et le chiriuchu en mangeant avec les mains, la tradition oblige. Durant la fête, vous trouverez également du chichi, la bière typique de la région. Armez-vous de votre appareil photo pour immortaliser ces moments de découvertes mémorables.

Les communautés

Les habitants de Chinchero vivaient de l’agriculture. Comme le village est niché dans de hautes altitudes, ils ne pouvaient cultiver que des pommes de terre, du quinoa, de quelques tubercules locaux très résistants comme la lisas et la masw. La réforme agraire (1968-1975) a permis de répartir les terres des grands propriétaires entre la population et les 13 « communautés » du village. Le travail communautaire datait déjà de l’époque de l’empire inca. Les habitants perpétuent aujourd'hui certaines de ces pratiques collectivistes : « Minka », une sorte d'entraide mutuelle entre les familles, « l’Ayni » et le « Troc », une forme d'échange commercial de produits de la région contre d'autres de la vallée.

Que voir ?

L’église coloniale

Fondée sur les ruines d’un palais inca au XVIIe siècle, elle a été construite par les conquistadors espagnols. Ces derniers auraient tenté d’effacer les traces des Incas sur le territoire. D’un style baroque et colonial, l’église chrétienne de Chinchero est l’une des plus belles de la région. Il ne faut pas se fier à son extérieur, car à l’intérieur, elle a des murs magnifiquement peints en bas reliefs très colorés, ornés de toiles avec ces superbes images. Son splendide plafond vous laissera sans voie. Sa décoration intérieure dépasse l’entendement, surtout quand vous verrez l’autel : du pur baroque espagnol. Ce joyau péruvien caché au fin fond de Cusco est absolument à voir.

Les ateliers de fabrication de textile

Si les hommes se consacrent à l’agriculture, les femmes s’adonnent à l’art textile. Elles apprennent le tissage dès l’âge de 6 ans. Elles tissent généralement la laine de lamas, animaux élevés en quantité dans la région. Elles utilisent d’autres matières pour la teinture des tissus : des feuilles, de la cochenille.

Le marché des artisans

Vous retrouvez les œuvres textiles de ces femmes sur la place principale durant la foire artisanale tous les dimanches. L’ensemble donne un très beau spectacle grâce aux variétés de couleurs des tissus présentés. Cette expérience vaut vraiment la peine d’être vécue. Même si vous y allez un jour autre que le dimanche, vous rencontrerez quelques vendeuses de tissus traditionnels sur le marché. D’autres commercialisent des denrées alimentaires pour les villageois, particulièrement des légumes.

Le lac Piuri . Si vous souhaitez vous éloigner un peu du marché, le lac Piuri est l’endroit idéal pour se ressourcer. A 30 minutes de marche partant de Chinchero, ce lac servait auparavant de réservoir d’eau de Cusco.

Le climat

Chinchero connaît un climat océanique chaud avec un hiver sec. La température moyenne annuelle est de 12,3° C avec une pluviométrie annuelle moyennant les 670.4 mm dans l’année. Le moment propice pour visiter Chinchero est le mois de juin ou septembre. Ces périodes bénéficient d’une température optimale entre 10 et 12° C et une faible pluviométrie de 16 à 18 mm. A rappeler que la fête de Corpus Christi tombe pile-poil au mois de juin. Préparez tout de même des couvertures et des pulls, car il fait froid le matin et à la tombée de la nuit.

Comment y aller ?

Une fois que vous avez atterri à l’Aéroport international Alejandro-Velasco-Astete à Cusco, vous pouvez prendre le bus colectivo pour aller à Chinchero. Le trajet ne dure que 45 minutes. Le taxi est également une option pour écourter le trajet en 30 minutes. D’éventuels voyageurs pourront partager le voyage avec vous, donc soyez ouverts aux extras qui pourront pimenter votre séjour au Pérou.

Comment se déplacer dans la ville ?

Chinchero est un petit village, donc il peut être visité à pied.

1 photo