La nécropole Shakhi Zinda

À proximité de la mosquée Bibi Khanum se trouve l’un des plus beaux monuments architecturaux de l’Ouzbékistan : le complexe Shakhi Zinda. Ce dernier est constitué de plusieurs mausolées aux couleurs étincelantes. La beauté et l’originalité de Shakhi Zinda lui permettent d'occuper une place privilégiée auprès des autres monuments historiques d'Asie Centrale. Si les mausolées sont construits d’une manière assez simple, leur décoration constitue en revanche, un véritable trésor à découvrir. Ils abritent d’ailleurs quelques-uns des plus impressionnants chefs d'œuvres en céramiques émaillée de la culture islamique.

Histoire du mausolée

La nécropole Shakhi-Zinda est le plus imposant et pittoresque chef-d’oeuvre parmi les monuments d’architecture de Samarkand médiéval, la rue-cimetière, comme l’appelle la population locale, se trouve non loin de la mosquée Bibi-Khanoum sur la pente d’Afrassyab. L’ancien ensemble comprend 11 mausolées sous les coupoles miroitant du bleu. L’on considérait auparavant que le premier mausolée aurait été construit au XIVe siècle, mais les résultats des fouilles démontrèrent que les premières constructions de Shakhi-Zinda se rapportaient aux 11-12e siècles.  L'ensemble Shakhi-Zinda était un grand centre spirituel et de culte religieux. D’ailleurs, se rendre sur les lieux était considéré comme un pèlerinage à La Mecque. La nécropole avec de hauts portails décorés de maïolique et aux voûtes en pierre avec de beaux dessins représentent une valeur historique particulière. C’est pourquoi elle a été classé Patrimoine Universel de l’UNESCO.

 Il existe une légende qui raconte que Koussam ibn Abbas serait Shakhi-Zinda, ce qui signifie le « Roi vif ».

En 1327 on dressa “La perle de Shakhi-Zinda”,  construite sur la tombe de feue la nièce de Tamerlan morte prématurément.

Découverte du mausolée

Shakhi-Zinda est l'un des monuments historiques et archéologiques (avec Afrosiab) qui raconte l'histoire de plus de 25 siècles de la ville de Samarkand. Il bénéficie d'une décoration typique du 14e siècle. Vous pourrez y découvrir des objets en terre cuite et des mosaïques glacées. La qualité de la finition des tombeaux est vraiment remarquable !

Des nouvelles constructions ont été ajoutées derrière le portail d'entrée. Elles sont composés de trois parties. Chacune est séparée par des chartaks : des constructions voûtées et bombées. La partie inférieure abrite deux mausolées à canons, quant à la partie intermédiaire, elle a été édifiée du temps de Tamerlane. On y trouve les sépultures de militaires et religieux. Un musée octogonal se trouve à proximité du mausolée Shirin-Bika-Aka. Il a été édifié vers la moitié du 15e siècle. L'architecture est dominée par des arcs et mosaïques de briques glacées. Le complexe de Kusam ibn Abbas constitue le noyau du Shakhi-Zinda.

La partie supérieure est composée de trois mausolées qui disposent d'une très belle décoration. Le mausolée Khoja-Ahmad se situe dans la partie nord de la cour et a été édifié vers les années 1340.

Deux autres mausolées se trouvent à l'est et à l'ouest avec le mausolée de Tuman-ak construit vers le début du 15e siècle.

Pour visiter le complexe, vous devrez franchir trois portails : le portail d'entrée, imposant et majestueux, le second portail au sommet de l'escalier, et le troisième qui vous introduit dans le complexe Tuman Aqa et son saint sanctuaire.