Dilidjan

Dilidjan est une ville arménienne réputée pour ses magnifiques paysages et ses habitats traditionnels bien préservés. Montagnes, plaines, collines, vallées, lacs, forêts… témoignent de la grandeur de la nature qui entoure cette charmante ville. Le parc naturel de Dilidjan est d'ailleurs un incontournable de Dilidjan.

La ville de Dilidjan se trouve dans le marz de Tavush , une région arménienne près de la Géorgie. Au nord de l'Arménie , la ville nous plonge dans une ambiance d'antan avec ses rues pavées et ses maisons traditionnelles en pierre qui les bordent. Sans oublier les restaurants et les ateliers d'artisanat qui se suivent et qui offrent un visage radieux aux visiteurs.

Nichée dans son écrin de verdure, le vent de la ville de Dlidjan est également connu pour ses vertus thérapeutiques pour les traitements des maladies pulmonaires. Hormis cela, s'il existe plusieurs monastères dans la région et dans toute l'Arménie, deux d'entre eux font l'honneur du marz de Tavush dont Dilidjan est la capitale. Celui de Goshavank est très réputé, mais le monastère de Haghartsin fait également la célébrité de la région.

Histoire

D'après son histoire, le territoire de Dilidjan d'aujourd'hui était appelé Hovk et faisait partie du district de Varazhnounik de la XVème région historique de la grande Arménie, Ayrarat. Dans les années 1870, des experts ont mené des fouilles archéologiques et ont trouvés des objets de valeur datant de l'âge du Bronze et du Fer .

Au Moyen-âge, le domaine était encore une forêt primaire célèbre et une résidence d'été pour les rois Arsacides. Différents sultans arméniens y passaient leurs vacances pour chasser. Ce sont ces rois qui ont construits les premiers villages ainsi que les monastères que l'on retrouve encore aujourd'hui à Dilidjan.

Les monastères de Haghartsin et de Goshavank qui ont été édifiés entre le Xème et le XIIIème siècle. Ces sanctuaires se sont vite développés et ont servis de centres culturels et éducatifs. Ces bâtiments témoignent d'ailleurs la grandeur de l'architecture arménienne , surtout celui de Haghartsin. Beaucoup d'autres centres éducatifs et religieux importants ont survécus dans la ville de Dilidjan. Après l'indépendance de l'Arménie , elle est devenue une partie de la région de Tavush, nouvellement fondée.

Dilidjan aujourd'hui

Aujourd'hui surnommée «la Suisse de l'Arménie », la ville de Dilidjan attire de nombreux voyageurs grâce à ses richesses naturelles , historiques et culturelles. Côté nature, la ville est située sur les rives du fleuve d'Aghstev et est traversée par beaucoup d'autres affluents. Aghstev a une longueur de 20 kilomètres et se situe à une altitude de 1 500 mètres au dessus du niveau de la mer.

Cet espace donne une vallée entourée au nord par le petit Caucase et au sud par la chaîne de montagne de Semyonovka. Les zones montagneuses, surtout aux sommets, sont toutes couvertes de forêts épaisses et de prés alpins. Ce sont d'ailleurs des endroits à privilégier pour les amateurs de randonnées.

Du point de vue culturel et historique, la ville de Dilidjan a beaucoup à offrir. Lors d'une promenade en ville, vous ne manquerez pas les rues historiques et les bâtiments traditionnels qui se trouvent au bord. Des maisons en pierre, montrant la grandeur de l'architecture traditionnelle arménienne , dominent le centre-ville. Certaines de ces habitations accueillent des restaurants typiques, des musées, mais aussi des hôtels et des chambres d'hôtes.

Hormis ses aspects naturels et culturels, la ville est également célèbre grâce à ses centres internationaux d'éducation accueillant locaux et étrangers. Les monastères et les églises sont aussi des endroits dignes d'une petite visite. Les sanctuaires de Dilidjan font en effet partie des plus célèbres dans le territoire arménien , mais aussi dans le monde entier.

Que faire à Dilijan ?

On ne peut venir à Dilijan sans avoir l'envie de se promener dans ses jolies ruelles pavées bordées des grandes bâtisses en pierre grises. En se promenant, on peut également faire la rencontre des habitants, toujours heureux d'accueillir des visiteurs.

Après avoir traversé tous les coins de la ville, faites un saut au parc naturel de Dilidjan. Cette réserve naturelle possède des sentiers bien balisés menant vers de jolis points d'intérêt. Le lac Parz est incontournable, car il promet une balade en barque ou encore une partie de pêche. Il y a aussi la forêt qui est absolument à parcourir pour découvrir la richesse floristique de la réserve.

Toujours dans le parc, ne manquez pas de visiter les différents monastères :

  • Visiter le monastère de Haghartsin : il est le plus célèbre monastère de l'Arménie. Il se trouve sur une montagne boisée à une demi-heure de route depuis le centre-ville de Dilijan, le monastère est en bon état et abrite plusieurs églises pittoresques.

  • Visiter le monastère de Goshavank : celui-ci est entouré de villages traditionnels et dispose d'un gardien qui propose des visites guidées. Le lieu possède une église principale en bon état et ouverte au public. Pourtant, c'est la seule église du pays où l'entrée de l'une des pièces n'est pas gratuite. Le Katchekar en dentelle , une pierre décorée par des motifs religieux, de Goshavank est d'ailleurs l'un des plus impressionnants au monde.

  • Visiter le monastère de Matosavank : connu pour ses extérieurs et son intérieur fortement décoré. Il offre un joli panorama sur les paysages alentours, de quoi se sentir dépaysé.

Ne manquez pas non plus l'usine d'eau minérale qui se trouve à proximité de la ville.

Quand partir ?

D'après la classification de Koppen-Geiger, Dilidjan possède un climat continental humide sans saison sèche. Les températures moyennes de la ville fluctuent de 2°C de janvier et 22°C d'aout. Janvier est donc le mois le plus froid et aout le mois le plus chaud. Par ailleurs, juillet, septembre et octobre sont les mois les plus pluvieux. Les experts conseilleront aux voyageurs les mois d'avril, mai, juin, juillet, aout, septembre et octobre pour visiter Dilijan.

Sur une année, la température moyenne est de 4.7°C avec des précipitations moyennes de 394.9mm. Pour éviter les pluies, il faut privilégier les mois de juillet et aout. Il n'y a presque pas de précipitations durant ces mois. Les experts disent même qu'ils sont très favorables pour ceux qui souhaitent profiter du soleil à Dilidjan.

En période hivernale , la ville est devenue un point de rendez-vous pour les amateurs de ski. Les montagnes environnantes se transforment pistes de ski. De plus, la couleur blanche qui y domine dévoile des paysages à couper le souffle. C'est ainsi une occasion de voir la ville de Dilidjan sous un autre angle.

Comment s'y rendre ?

La ville d'Erevan , la capitale d'Arménie reste le point de rendez-vous idéal pour les voyageurs voulant rejoindre la partie nord du pays . La métropole accueille des vols directs depuis les grandes villes européennes. Une fois arrivés à l'aéroport, vous pouvez prendre un bus, un taxi ou encore une voiture de location. Ceux qui ont eu recours à un taxi peuvent d'ailleurs en réserver un aller-retour. Dilidjan se trouve à 99 kilomètres d'Erevan.

Comment y circuler ?

À Dilijan, pour la plupart du temps, la marche est suffisante. Avec le vent de la ville, qui est connu pour ses vertus thérapeutiques, vous pourrez davantage apprécier la balade. De plus, elle promet une balade authentique avec les rues pavées bordées de bâtiments traditionnels en pierre. Les restaurants typiques accueillent à bras ouverts les clients pour une petite pause-déjeuner.

Pour les sportifs qui veulent rejoindre des coins plus éloignés , vous pouvez louer des vélos. C'est un moyen de transport original pour parcourir la ville de Dilidjan. Ceci est à adopter pour les voyageurs en couple, entre amis ou encore entre famille durant les séjours. Si non, il y a toujours les taxis de la ville qui sont disponibles pour tout déplacement.

Ceux qui sont arrivés avec leur voiture de location n'auront pas de problèmes de transport.