4 des plus belles réserves naturelles du monde

06 sept. 2019

Dans cet article, nous avons décidé de faire une ode à la nature. D’ouvrir grand les yeux, les oreilles aussi, et de se répéter ô combien on est petit face à ce que la planète est capable de créer. A travers ces quatre endroits sauvages et préservés, on vous propose de découvrir ce que la nature sait faire de mieux : nous en mettre pleins la vue. Alors, prêt à explorer les plus belles réserves naturelles du monde ?

1. Le cratère du Ngorongoro en Tanzanie

   

Le site du Ngorongoro est le résultat de l’éruption d’un important volcan il y a deux millions d’années. Ses dimensions sont impressionnantes : un cratère de 22 km de diamètre –le plus grand au monde- et une altitude de 2300 m. Côté paysages, on y trouve forêts, collines rivières, lacs, savane… C’est un concentré miniature de l’Afrique que l’on retrouve dans cet œuvre d’art signée Dame Nature.

Pour ce qui est des rencontres animales, on peut y observer rhinocéros, hyènes, lions, gnous, servals, guépards et observer (selon la saison) le spectacle des flux migratoires. Pour toutes ces raisons, le parc du Ngorongoro est souvent surnommé la huitième merveille du monde.

2. Le parc national de Khao Sok en Thaïlande

   

Situé au sud de la Thaïlande entre l’île de Phuket et Surat Thani, le parc national de Khao Sok est l’une des plus belles réserves au monde. Et pour cause, elle compte parmi les plus anciennes forêts tropicales humides de la planète . Son âge avoisinerait les 160 millions d’années, rien que ça ! Avec savégétation luxuriante et ses montagnes de karst, on se croirait à Jurassic Park !

Si vous n’y croiserez pas de dinosaures, vous pourrez en revanche, rencontrer de nombreuses espèces sauvages comme des gibbons et autres singes, cerfs aboyeurs, tapirs, pythons et cobras et plus de 300 variétés d’oiseaux ! Les amateurs de flore ne seront pas en reste en découvrant (selon la saison) la plus grande fleur au monde : la Rafflesia kerrii. Un conseil : méfiez-vous des apparences, elle est loin de sentir aussi bon qu’elle est imposante !

3. La réserve marne des îles Galapagos en Equateur

   

Après l’ancien cratère d’un volcan et la jungle tropicale, c’est sous l’eau que nous vous emmenons pour découvrir l’une des plus belles réserves naturelles du monde. Et c’est plus précisément à l’est de l’océan Pacifique, autour des 19 îles volcaniques de la réserve marine des Galapagos. Du fait de sa constitution géologique, ce site accueille un écosystème hors du commun dont certaines espèces marines ont permis à Darwin d’éluder sa théorie de l’évolution par la sélection naturelle.

Parmi les espèces animales que vous pouvez observer sur terre ou sous l’eau, on peut citer des reptiles comme la tortue géante, les iguanes marins ou encore le spectaculaire dragon du Komodo et plus de 300 espèces de poissons et quelques cétacés rares comme la baleine à bosse. Sans oublier de nombreuses espèces d’oiseaux comme dont certaines sont endémiques. A tous les plongeurs et amoureux de la nature, on ne peut que vous recommander d’ajouter ce site sur votre bucket list !

Partez avec votre agence locale pour une incroyable évasion liberté aux Galapagos !

4. Le parc national de Tsingy de Bemaraha à Madagascar

   

Direction Madagascar pour découvrir une autre curiosité géologique que l’on ne retrouve nulle part ailleurs. Il s‘agit du parc national Tsingy de Bemaraha et ses fabuleuses cathédrales de calcaire qui s’étendent sur un terrain de plus de 150 000 hectares. Pour la petite histoire, ce réseau de failles et de blocs sculptés ont été formés il y a 200 millions d’années. Ce site ayant été d’abord enfoui sous les eaux, il est le résultat de l’accumulation de fossiles et de coquillages. Lorsque l’eau s’est retirée, le calcaire a alors formé, en étant à l’air libre, descanyons, grottes et diaclases.

Forcément, sa typologie singulière lui confère une faune et une flore exceptionnelle. Plus de 400 espèces animales et 900 plantes natives des îles sont répertoriés. Les plus célèbres sont les lémuriens (sifaka ou encore le gidro), des oiseaux emblématiques tel que l’aigle pêcheur de Madagascar ou encore les nombreux reptiles dont quelques crocodiles

Florine Dergelet