Rencontre avec les ethnies du Nord du Vietnam

23 juin 2020

Le Vietnam compte plus d’une cinquantaine de groupes ethniques déclarés. Dans les montagnes du nord du pays, elles représentent 30% de la population. Formées au fil des siècles, ces différentes ethnies ont adopté un style de vie et se sont adaptées aux zones géographiques. Certains vivent dans les plaines quand d’autres vivent en altitude. Quoiqu’il en soit, les minorités ethniques du nord du Vietnam ont chacune leur propre langue et leur propre culture dont voici les plus connues…

Rencontre avec les Tay

Originaires du sud de la Chine, c’est l’une des plus grandes minorités ethniques que l’on retrouve au Vietnam. Les Tay ont trouvé refuge dans le nord-est du pays il y a plus de 2000 ans. Ils se trouvent dans les vallées au pied des montagnes et vivent principalement de la culture du riz, mais aussi de la pisciculture, la culture de fruits, de tabac, d’herbes et d’épices. Leurs villages se composent essentiellement de maisons en bambou sur pilotis. Les Tay ont la particularité de s’habiller de vêtements de couleurs vives et portent un foulard noué selon les traditions. Ils sont réputés pour leur propre écriture, appelée le Nôm Tày, avec laquelle ils ont développé diverses coutumes littéraires comme les contes, les légendes, les poèmes, les fables, les chants folkloriques…

Rencontre avec les Hmongs

Historiquement appelés Méos (ou Miaos), les Hmongs font également partie des plus importants groupes ethniques du Vietnam. Tout comme les Tay, ils viennent tout droit de Chine et sont présents dans de nombreux pays d’Asie du Sud Est. Ils se répartissent en plusieurs sous-groupes comme les Hmongs Blancs, les Hmongs Noirs, les Hmongs Lengs, les Hmongs Puas… Bien qu’on les retrouve principalement à l’extrémité nord du pays, on peut aussi en rencontrer dans la région de Sapa ou de Bac Ha. C’est un peuple d’agriculteurs et d’éleveurs d’haute altitude qui a longtemps cultivé l’opium pour les français lors de la colonisation de l’Indochine. On les reconnaît aisément grâce à leurs costumes traditionnels on ne peut plus sophistiqués et leurs nombreux bijoux en argent.

Rencontre avec les Dao

   

Autre groupe ethnique originaire de Chine et largement présent dans le nord du Vietnam : les Dao (appelés Yao en Chine). Aussi présent au Myanmar, au Laos et en Thaïlande, ce peuple se divise en plusieurs sous groupes : les Dao rouge, les Dao à tunique et les Dao à pantalon blanc. On les reconnaît grâce à leurs habits traditionnels aux couleurs sombres et à leur coiffe qui peut varier d’un sous-groupe à un autre. Ce sont principalement des agriculteurs et des éleveurs mais ils sont aussi connus pour la fabrication d’objets artisanaux et pour la culture de plantes médicinales. Enfin, les Dao ont la particularité de vouer un culte aux esprits et à leurs ancêtres.

Rencontre avec les Muong

Regroupés principalement dans la province de Hoa Binh, les Muong constituent un groupe ethnique au mode de vie patriarcal. En effet, la société Muong est dominée par les hommes. Chaque village est supervisé par une famille noble héréditaire. S’ils sont proches des vietnamiens, leur culture est plus proche de celle des thaïs. De la même façon que les Tay, ils sont connus pour leurs traditions culturelles comme le chant folklorique, le gong, le tambour, les contes épiques… Les Muong sont aussi réputés pour leurs sublimes broderies.

Florine Dergelet