Le Wat Pho

Bangkok a tout l'air d'une caverne d'Ali Baba pour qui aiment les temples, les stupas ou les sculptures bouddhistes. Pour vous en convaincre, promenez-vous au cœur de Phra Nakhon, le célèbre quartier historique. À un pas du Grand Palais se dresse le Wat Pho, un magnifique temple royal du XVIIIe siècle, assurément l'un des temples les plus incontournables de Bangkok. L'endroit dégage une ineffable spiritualité, quand la foule déserte le complexe et que les chants des moines s'élèvent dans le silence du soir. L'attraction spectaculaire du temple est le Bouddha en position couchée de 46 mètres de long, qui attend avec le sourire son enlèvement au nirvana. Mis à part le Grand Bouddha endormi, les nombreuses statues de la galerie et l'école de massage de qualité internationale participent au succès touristique du Wat Pho.

Notes du passé

Le Wat Pho, qui se prononce ouat pho, estl'un des plus anciens lieux de culte de Bangkok. 1788 est souvent la date mentionnée comme marquant l'achèvement de la construction. C'est oublier qu'un temple du nom de Wat Photaram ou Podharam occupait jadis l'emplacement. Il est impossible de déterminer quand le premier temple a été construit ni l'identité du maître d'œuvre, mais les chroniqueurs situent la fondation du chantier au cours du règne du roi Phetracha, à savoir la seconde moitié du XVIIe siècle.

Le Wat Pho commença à acquérir de l'importance en 1767, lorsque le roi Taksin, transférant sa capitale à Thonburi, donna l'ordre de bâtir un palais royal à quelques encablures du temple, de l'autre côté de Chao Phraya. Déclaré monastère royal, le temple changera de visage selon le bon vouloir des souverains du Siam.

En 1790, Rama Ier décide de restaurer complètement le bâtiment. Après 12 ans de travaux, il fut inauguré de nouveau en 1801 sous le nom de Phra Chetuphon Vimolmangklavas. L'équipement artistique du temple s'est enrichi de figurines de Bouddha en grande quantité, provenant des stupas en ruine d'Ayutthaya et des autres provinces de Thaïlande. Rama Ier les sauva de la destruction en les transportant au Wat Pho. Les cendres dudit roi y sont conservées.

C'est cependant à partir de 1939 que le Wat Pho doit la majeure partie de son relooking. Le roi Rama III opéra un processus de rénovation sans précédent. Le Bouddha couché et la chapelle qui l'abrite datent de cette période. La surface du temple a été agrandie à plus de huit hectares. Le nom Wat Phra Chetuphon, sous lequel la plupart des gens le connaissent, a été donné par Rama V.

Le Wat Pho aujourd'hui

Situé en plein cœur de Phra Nakhon, au sud du Grand Palais, le temple Wat Pho est l'un des monuments remarquables qui attirent les 22 millions de visiteurs de Bangkok. Le chiffre de fréquentation varie autour de 10 000 visiteurs par jour. Le cap des 15 000 est dépassé pendant la haute saison. D'après le classement de Trip Advisor, c'est le temple bouddhiste le plus populaire de Thaïlande.

En tenue habillée, couvrant bras et jambes, offrez-vous une visite guidée du Wat Pho. Le complexe de temples est bâti aux abords du fleuve Chao Phraya. La partie nordique accessible aux visiteurs comprend une salle d'ordination, des chapelles de prière, des viharas et des chedis aménagés au milieu de jardins luxuriants. La partie sud est réservée aux logements monastiques et à l'enseignement. En passant d'un bâtiment à l'autre, gardez un œil ouvert sur les frises décoratives, les stucs, les carrelages en marbre ou en céramique. Le Wat Pho se présente comme un modèle de raffinement et de délicatesse architecturale.

Les attractions remarquables du temple

Le Bouddha couché orné de feuilles d'or

En avançant dans le temple principal, le regard est frappé par un immense bouddha doré en position endormie. Celui-ci mesure 46 m de long et 15 m de haut. Tout se joue sur cette statue de Bouddha plus grande que nature, qui est un chef-d'œuvre artistique autant qu'une symbolique religieuse.

La tête s'appuyant sur la main droite, l'Éveillé est représenté sur son lit de mort, au moment de monter au nirvana, l'éternelle félicité qui signifie la fin des réincarnations. La ressemblance avec un lion assoupi est forte, d'autant plus que l'idole est recouverte de feuilles d'or, de la tête jusqu'au pied et sur tous les membres. Ses oreillers sont rehaussés de fragments de verre. On remarquera les incrustations de nacre au niveau de la plante des pieds de 4,5 m de long. En dessous des pieds, admirez les 108 états de Bouddha renvoyant à ses différentes manifestations lorsqu'il accorde sa faveur aux hommes.

En déambulant dans le couloir du vihara, vous apercevrez 108 bols en bronze aux motifs de fleurs, de tigres ou d'accessoires liturgiques. Il est coutume d'y jeter des pièces de monnaie parce que ce geste porte chance. Bien que les incrédules y voient une superstition pure et simple, ce don permet de financer l'entretien du temple.

Les galeries du cloître

Mis à part ce Bouddha géant, le Wat Pho est connu pour abriter une collection de statues de Bouddha parmi les plus riches au monde. Pas moins de 400 bouddhas assis sont exposés dans le déambulatoire séparé en deux galeries.

L'institut de massage et de médecine traditionnelle

Le Wat Pho est aussi un haut lieu du tourisme médical. Et pour cause, une école de massage a ouvert ses portes en 1955 dans l'aile sud du temple, se proposant d'enseigner les bases du massage thaï et de la médecine traditionnelle. Accrédité par le gouvernement et reconnu pleinement par l'Unesco depuis 2019, cet institut de massage est célèbre dans le monde entier. Entre soin des pieds, soin du visage, bain aux herbes aromatiques ou massage corporel, vous n'aurez que l'embarras du choix. Le massage aide à reprendre des forces, soulage les douleurs musculaires en plus de procurer des instants de détente en s'abandonnant aux mains des professionnels du bien-être.

Informations pratiques

Horaires d'ouverture

Le site est tous les jours ouvert aux visiteurs de 8 h jusqu'à 18 h 30. L'institut de massage ferme à 18 h.

Prix d'entrée

L'accès du site est payant. Un tarif de 200 bahts, soit l'équivalent de 5,6 €, vous sera réclamé à titre de droit de visite. Si vous souhaitez expérimenter un massage traditionnel, vous devrez débourser 250 bahts (7 €) en plus. Les prix sont susceptibles de varier au fil des années,

Quand visiter le Wat Pho ?

Le Wat Pho reçoit le maximum de fréquentation entre novembre et février, lors de la très haute saison touristique en Thaïlande. Rendez-vous très tôt le matin, à midi ou en fin de journée pour éviter la foule.

Comment s'y rendre ?

Se rendre au Wat Pho est très facile en prenant le métro ou le ferry-boat.

Si vous décidez d'emprunter le bateau, prenez la ligne BTS à Asok et descendez à la station Saphan Taksin. Ce faisant, embarquez à bord du Chao Phraya Express Boat qui s'arrêtera à Tha Tien Pier. Le temple est juste à quelques mètres de l'embarcadère.

Sinon, vous pourrez prendre le métro MRT, récemment mis en service en juillet 2019. En descendant à la gare Sanam Chai, cela ne prend que sept minutes à pied pour gagner le temple.

Dans les environs…

À proximité du Wat Pho, d'autres monuments sont à découvrir dans le centre historique de Bangkok :

  • Le temple de l'Aube ou Wat Arun ;

  • Le temple du Bouddha d'émeraude situé au sein du Grand Palais ;

  • Le musée du Siam.

Poursuivez ensuite votre visite en explorant le marché aux fleurs.