Démonstration de chasse à l'aigle

Le Kirghizistan a une culture nomade unique et authentique, toujours conservée aujourd’hui. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles il faut absolument se rendre au Kirghizistan, en plus de son incroyable nature.

L’une des activités nomades à découvrir lors de son périple est la chasse à l’aigle. Les Kirghizes ont toujours été très proches des aigles, utilisés notamment pour la chasse. Les aigles sont entrainés dès leur plus jeune âge et ont une relation d’amitié avec leurs maitres. Traditionnellement, les aigles sont relachés après 15 ans.

Les aigles les mieux dressés peuvent permettre aux nomades de chasser de gros mammifères, comme les Ibex ou les loups. Les aigles sont des chasseurs très rapides et précis. Laché en hauteur, l’aigle cherche une proie dans la vallée puis la neutralise en serrant ses griffes autour de la poitrine de la proie.

Lors d’une démonstration de chasse à l’aigle, l’aigle chasse une petite proie, généralement un lapin. Vous pouvez aussi demander à ce que l’aigle chasse une peau d’animal, ou ne tue pas sa proie, selon vos préférences. Au début, le fauconnier vous racontera l’histoire de cette tradition, les méthodes d’entrainement et les liens entre le maitre et l’aigle.

Le meilleur endroit pour voir une démonstration de chasse à l’aigle est la côte sud du lac Issyk Kul, et notamment le village de Bokonbayevo.

0 photos