Le Château d'Or d'Osaka

De son ancienne prononciation Ozaka-jo, le château d'Osaka est situé à l'est de Kansai, dans l'arrondissement de Chuo-ku. Celui-ci s'étend sur une superficie d'environ 1 km² et se révèle être l'un des lieux les plus historiques du Japon.

Cette merveille figure parmi les plus célèbres châteaux du Japon. Son exploration vaut totalement le détour, avec un décor extraordinaire alliant l'époque féodale au cadre contemporain des édifices avoisinants.

Son reflet captivant, ses fameux remparts, son parc ainsi que ses infrastructures font du château d'Osaka un site énormément privilégié des visiteurs et une figure emblématique du Japon.

Histoire

Le château d'Osaka fut bâti par Hideyoshi Toyotomi en 1583. Il choisit le site du temple Ikko-ikki d'Ishiyama Honganji comme étant le lieu de construction. L'édifice comportait 5 étages, surélevé par un socle de pierre qui dissimule à son tour 3 niveaux souterrains.

La construction du donjon achevée en 1585, le château continua de démontrer son imposante apparence. Il rendit surtout l'accès extrêmement pénible aux envahisseurs. Tout au long de son existence, l'imposant édifice connut des périodes assez chaotiques, entremêlant les dommages causés par l'important séisme de 1596 , Keicho Fushimi, la mort du concepteur en 1598 et la prise du pouvoir par Ieyasu Tokugawa, qui devint Shogun en 1603.

Il est à préciser que le château d'Osaka s'est réellement vu jouer un rôle prépondérant lors de l'unification du Japon au XVIe siècle.

Ayant été l'objet de nombreuses restaurations au fil du temps, le château se retrouva victime d'un incendie en 1615, engendré par l'assaut du clan Toyotomi et la répression des guerriers dirigés par Tokugawa. Entre temps, une infime partie du château fut offert au temple Hongonji, sur l'île Chikubu. Reconstruit à la même année, ce fut au tour du donjon de tomber sous la proie des flammes en 1665.

Après de nombreuses années de lacunes, une collecte fut entreprise, moyennant des réparations considérables en 1843. En 1868, les combats perpétrés durant la restauration de l'ère Meiji causa la destruction d'une majeure partie des édifices. La mairie d'Osaka entreprit en 1928 la reconstruction du donjon en béton armé. Par la suite, le bombardement d'Osaka en 1945 endommagea le château une nouvelle fois.

Le château d'Osaka aujourd'hui

Reconstruit dans son intégralité en 1997, sa conception particulière, marquée par ses deux plateformes soutenues par des murs de pierres, ainsi que ses parures dorées, a su parfaitement décrire sa puissance et sa distinction.

Actuellement, le donjon est doté respectivement de 5 niveaux extérieurs ainsi que 8 étages. Entre les mois d'avril 2017 et mars 2018, on a enregistré 2,75 millions de visiteurs au parc du château. On constate également que le site se révèle être l'attraction touristique incontournable d'Osaka.

Le château d'Osaka et ses facettes

En approchant le site, la vue se focalise sur les impressionnants murs de protection et les douves remplies d'eau.

L'accès proprement dit au château vous fera remonter de quelques siècles. Une allée boisée, agréablement aménagée, vous permettra de franchir la première porte d'entrée, Otemon. L'esthétique du décor affiche une atmosphère paisible et agréable. La taille, ainsi que la hauteur de l'ouverture, laissent entrevoir une conception relativement impressionnante. Une autre allée permet de regagner la seconde porte, d'autant plus large que massive, avant de déboucher sur le dernier passage, ou porte Sakura. En passant, vous découvrirez de près les structures épaisses des nouveaux murs de protection. Le joyau, presque à portée de vue, offre un paysage verdoyant et entièrement arborisé, propice à la détente et aux balades. Son immense cour de sable se fréquente généralement vers le mois d'avril, histoire de pique-niquer agréablement sous l'ombrage des cerisiers. De même, le coin séduit énormément les nouveaux mariés, à la recherche d'un cadre exceptionnel pour leurs albums photos.

En avançant au fur et à mesure, votre visite aboutira de surprise en surprise. Appréciez les trésors cachés dans les différents centres d'intérêts, ancrés au sein du site :

  • Le Musée du château : situé au milieu du donjon central. Une collection d'armes, des armures samouraïs, différentes maquettes représentant le château et la ville d'Osaka à l'époque y sont exposées ;
  • L'observatoire : situé au 8e étage de la tour centrale. Appréciez une vue insaisissable sur la ville tout en savourant chaque instant vécu ;
  • Le Pont de Gokurako , un endroit absolument à ne pas rater. Ce paysage représente l'un des endroits les plus photographiés de l'ensemble du château.

Par ailleurs, une autre partie, nichée dans le site même, vous envoûtera par sa beauté inouïe. Il s'agit du parc Osakajo Koen. S'étendant sur une superficie de 2 km², l'endroit présente un point d'ancrage idéal, particulièrement en direction du donjon. Au sein de cet endroit se découvre également l'un des plus beaux jardins du Japon, Nishinomaru. On y compte environ 600 cerisiers, dotés d'un décor hallucinant lors de leur floraison. Un petit sanctuaire Hokoku ainsi que le stade d'Osakajo sont également visibles au même emplacement.

D'autre part, l'intérieur du château semble modeste, mais procure un calme apaisant. Il existe toutefois quelques sculptures et dorures exposées, qui mettent en valeur la réputation du château d'Osaka.

Le site est également doté d'accès aménagés aux personnes à mobilité réduite. Au centre du château, un ascenseur permet de relier chaque niveau d'étage.

Le château d'Osaka accueille les visiteurs tous les jours, excepté du 28 décembre au 1er janvier, de 9 h à 17 h. L'entrée est gratuite. Il serait idéal d'assister au magnifique coucher du soleil juste avant la clôture des visites.

Une visite au jardin de Nishinomaru , pour une journée, nécessite un prix d'entrée de 200 ¥/personne. Le tarif est évalué à 350 ¥ en soirée, durant la floraison des cerisiers ou Hanami. Le site est ouvert tous les jours sauf le lundi.

Comment se rendre au château d'Osaka ?

Afin d'accéder au château d'Okasa , il est possible d'effectuer le trajet par la voie ferrée. Il suffit d'emprunter la JR Osaka Loop depuis les lignes Kansai Kuko Line et JR Hanwa Line ou la JR Tokaido Line.

En métro, un parcours s'avère envisageable en rejoignant les lignes Tanimachi ou Chuo. Descendez ensuite à la station Tanimachi 4-chrome.