Mont Agung

À la fois rassurant et inquiétant, le mont Agung veille sur Bali du haut de ses 3 142 mètres. Point culminant de l’île, son ascension vous offrira une expérience unique lors d'un séjour à Bali.

Histoire

Le mont Agung est aux Balinais ce que le mont Olympe était aux Grecs, c'est-à-dire un endroit sacré. Selon les textes anciens, ce volcan se réveilla en 1350 de notre ère et sema le chaos et la destruction sur son passage. En parallèle, il rendait les terres autour du temple Besakih tant fertiles que d’année en année les récoltes abondaient. Il s’est ensuite rendormi jusqu’à l’année funeste de 1963. Bien que les prêtres hindous des temples environnants priassent pour apaiser la colère des dieux, le bilan fut catastrophique. Près de 1 600 âmes périrent et 86 000 autres durent évacuer leur village.

Le 18 mai de la même année, une ultime secousse de magnitude 6 sur l’échelle de Richter finit par faire écrouler les derniers temples encore debout. Par miracle, les coulées de lave qui encerclaient le temple sacré de Besakih épargnèrent ce dernier. Pour certains, ce n’est qu’une coïncidence, mais pour les Balinais qui, chaque année, apportent des offrandes aux temples pour ne pas réveiller le gunung Agung, ce miracle est un signe sacré.

Aujourd’hui

Aujourd’hui encore, le volcan Agung compte parmi les lieux les plus sacrés pour les balinais. D’ailleurs, on y trouve toujours le temple Besakih qui est sans aucun doute l’un des plus beaux sites de la région. Ce temple est aussi le plus grand temple hindou de toute l’île abritant des autels, de magnifiques sanctuaires ainsi que de précieuses statues. D’autres richesses inestimables entourent également ce volcan. Il en est ainsi de la zone située entre Sidemen et Selat qui offre une vue imprenable sur les plus belles rizières en terrasses de Bali.

Véritable coin de paradis sur terre, on y trouve de tout sur le mont Agung. Une fois au sommet, une vue à couper le souffle vous attend.

Outre le panorama incroyable, vous y croiserez également une faune particulière. En effet, des cochons sauvages ainsi que des macaques sont présents dans les dépressions boisées du site. Avec un peu de chance, vous aurez aussi l’occasion de voir quelques rapaces tournoyer au-dessus de vos têtes à la recherche d'une proie. La forêt à la base du volcan est aussi très bien fournie. Sans oublier l’expérience unique du lever de soleil en haut de ses 3 142 m d’altitude.

L’ascension du volcan Agung

Il existe 3 sentiers pour arpenter le mont Agung :

Le premier (le plus dur des trois) part du temple Pengubengan à Besakih. Ce chemin permet d’atteindre le cratère en son point le plus haut 3 142m. Il faut compter 6h d’ascension et 4h de descente environ. Il y a 2 200 mètres de dénivelé. Il nécessite donc une bonne condition physique.

Le second part du village de Selat. C’est le chemin le plus court et le moins éprouvant. Toutefois, bien qu’il mène sur le bord du cratère, il ne permet pas d’atteindre le point culminant.

Le troisième part également de Selat, mais si vous tournez à gauche après la forêt, vous parviendrez à atteindre la partie haute du cratère et donc le point culminant. L’embranchement n’est pas évident à trouver mais avec un guide vous ne rencontrerez pas de difficultés.

L'ascension se fait généralement de nuit afin de pouvoir assister au lever du soleil depuis les hauteurs. Le spectacle est saisissant et récompensera tous vos efforts.

Dans son ensemble, l’ascension est de difficulté moyenne. Il est préférable d'entreprendre l'escalade durant la saison sèche entre le mois d’avril et septembre, car le reste du temps les chemins peuvent être glissants et dangereux.

Info pratique

Pour l’ascension, prévoyez des bonnes chaussures de marche, des vêtements chauds, des bouteilles d’eau ainsi que des torches ou lampes frontales.