Comment voyager de manière écoresponsable ?

09 avr. 2019

Ce n’est un secret pour personne, le tourisme de masse entraîne des retombées négatives sur les populations locales et l’environnement. Pour y faire face, tout voyageur responsable doit mettre un point d’honneur à ne laisser qu’une empreinte positive sur l’environnement, la société et l’économie du pays dans lequel il voyage. De la vie locale à la protection de la faune et la flore en passant par les gestes du quotidien sans oublier la réduction de l’empreinte carbone… On vous livre tous nos conseils pour voyager de manière écoresponsable !

1. S’adapter aux traditions locales

La première chose à faire lorsqu’on souhaite voyager de manière écoresponsable, c’est de s’intéresser aux mœurs et coutumes du pays avant de partir. En ayant effectué des recherches sur ce qu’il faut faire et ne pas faire, vous éviterez ainsi de commettre des impairs lors de votre visite et ce, surtout pour les sites religieux et sacrés. Adoptez une tenue vestimentaire appropriée et faites-vous discret pour ne pas déranger les locaux dans leurs traditions. L’idée, c’est de pouvoir se fondre dans le décor et se mettre dans la peau des habitants pour s’approprier leur culture le temps de votre séjour…

   

2. Respecter et protéger l’environnement

Tout voyageur se doit de respecter l’environnement dans lequel il se trouve. Cela commence par la restriction des activités polluantes. Vous hésitez entre du jet-ski et du surf ? Oubliez la première option et tournez-vous plutôt vers la seconde, vous vous amuserez tout autant !

De la même façon, boycottez les attractions nuisibles aux animaux. Ballade à dos d’éléphant, spectacles, photo avec des tigres, bain avec les dauphins… Ces expériences peuvent faire rêver sur le papier mais en réalité, elles sont sources de souffrance pour nos amis les animaux. A l’inverse, privilégiez les sorties pour admirer les animaux dans leur milieu naturel. Si vous avez la chance de croiser la route d’animaux sauvages, gardez en tête qu’il est très mauvais de les nourrir. Non seulement, cela peut bouleverser l’écosystème mais en plus, cela a pour conséquent de perturber leur comportement et de les rendre plus agressifs.

Pour prendre soin de l’environnement lors d’un voyage, pensez aussi à faire des efforts au quotidien. On pense, par exemple, à manger local et à boycotter les espèces en danger dans votre assiette. Evitez le plastique sous toutes ses formes. Remplacez les sacs de course en plastique par un tote bag, investissez dans une gourde pour éviter les bouteilles en plastique, dites non aux pailles et à tous les emballages en plastique qui ne sont pas nécessaires. Évitez de gaspiller l’eau et espacez les lavages (et ce, surtout dans les pays où l’eau se fait rare) ! Enfin, si vous vous baignez, pensez à choisir une crème solaire respectueuse des coraux !

3. Privilégier les circuits courts

Etre un voyageur responsable , c’est aussi être un touriste solidaire . Autrement dit, c’est s’assurer d’une réparation équitable des ressources générées par le tourisme. En ce sens, privilégiez toujours les circuits courts pour venir en aide aux communautés locales. En pratique, vous pouvez acheter vos produits dans des commerces artisanaux et locaux, dormir chez l’habitant ou participer à des projets solidaires. De manière générale, évitez les grosses infrastructures de tourisme de masse dont les revenus ne profitent souvent qu’à une poignée d’individus…

4. Réduire son empreinte carbone

Pour finir, tout voyageur responsable doit veiller à réduire son empreinte carbone. Comment ? En privilégiant les moyens de transport les moins polluants. Préférez la marche à pied, le vélo ou encore le train et le bus à l’avion et la voiture. Si vous devez prendre l’avion, privilégiez les vols directs et allégez vos valises au maximum. Des outils comme Planetair ou myclimate permettent de calculer les émissions liées à votre trajet tout en soutenant un éco projet grâce à une participation financière. En quelques clics, vous aurez un aperçu des émissions de gaz à effet de serre que vous générez lors de vos déplacements ou de votre séjour en général. De cette manière, vous pourrez compenser vos écarts en achetant des "crédits carbone" et participer ainsi à des projets responsables comme le reboisement de forêt.

Florine Dergelet