Le tourisme solidaire, qu'est-ce que c'est ?

06 déc. 2018

À l'heure où l'individualisme fait partie intégrante de notre société, les jeunes générations (mais pas que) sont de plus en plus enclines à remettre l'humain au cœur de toutes les préoccupations. Et dans l'univers du voyage, c'est ce qu'on appelle le tourisme solidaire. En prenant conscience des impacts liés au développement touristique de masse, les voyageurs solidaires n'ont qu'un objectif en tête : découvrir le monde qui les entoure en s'intéressant de prêt aux populations locales et en apportant leur part de contribution. Décryptage de cette nouvelle façon de voyager.

L'humain au cœur du voyage

De la même façon que le tourisme équitable et responsable, le tourisme solidaire replace l'humain et la nature au centre du voyage. Les voyageurs qui choisissent ce type d'écotourisme souhaitent ainsi partager d'avantage le quotidien des populations locales qu'ils rencontrent. Cela peut se traduire par l'hébergement chez l'habitant, la découverte de l'artisanat local, la protection de l'environnement et de la biodiversité des lieux... En d'autres mots, le touriste solidaire tient à être en totale immersion dans le pays dans lequel il se trouve tout en respectant la culture du peuple qui le compose.

Favoriser le développement local

Si le tourisme solidaire fait la part belle aux rencontres, il ne se cantonne pas qu'à la découverte de nouvelles cultures. En effet, il va plus loin en se fixant un objectif et pas des moindres : le développement des territoires. Et il a en ligne de mire, la mauvaise redistribution des retombées économiques. En ce sens, il favorise une répartition équitable des ressources générées par le tourisme. Et pour ce faire, il tient à impliquer au maximum les populations locales pour que celles-ci puissent profiter des bénéfices touristiques et qu'ils ne soient pas destinés qu'à quelques individus.

C'est bien cette vocation économique qui différencie le voyage solidaire des autres formes d'écotourisme. En pratique, l'organisme d'envoi (coopératives, associations, agences de voyage...) s'engage à partager de manière équitable les retombées financières avec les populations locales. Dans tous les cas, les acteurs concernés doivent pouvoir transmettre l'ensemble des informations (actions menées et résultats financiers concrets) aux voyageurs solidaires.

L'essor du voyage solidaire

Auparavant proposée majoritairement par des associations, cette forme de voyage alternatif voit son développement s'accroître. Nombreux organisateurs et agences de voyage s'y intéressent et multiplient leurs offres. Et on ne peut que s'en réjouir ! Cela dit, il vaut mieux s'intéresser de prêt aux fonctionnements des centres car ils sont nombreux à surfer sur la tendance de l'écotourisme pour proposer des excursions sans pour autant se soucier du respect des règles. Résultat ? Ils se font  des bénéfices sur le dos des populations locales. Alors, si l'aventure vous tente, pensez à bien vous renseigner sur les organismes en question.

Chez Nomadays, nous tenons à choisir des agences locales responsables qui respectent la vie locale. N’hésitez pas à nous demander conseil pour bien choisir votre voyage et votre agence.

Florine Dergelet