Parc national de Pha Taem

Encore que méconnu des étrangers, le parc national de Pha Taem promet une balade riche en émotions avec son art rupestre, ses champs de fleurs luxuriants et ses merveilleux panoramas sur la rivière Mékong.

À l'extrême est de la Thaïlande, le parc de Pha Taem est un espace vert hautement fréquenté des touristes nationaux. Sa situation géographique en fait le premier endroit du pays à être baigné par les rayons de l'aurore. Chaque Nouvel An, les Thaïlandais s'y ruent en masse pour assister au lever du soleil. Mais est-ce l'unique raison pour laquelle l'aire protégée vaut le détour ? Pourquoi les étrangers ne se pressent-ils pas au portillon ? Quelle monumentale erreur, car le parc recèle tant de trésors naturels à voir et à visiter. Entre randonnée, navigation de plaisance sur le Mékong ou escalade de rochers perchés, le touriste aura droit à un captivant tableau de la vie animale. L'excuse de la distance est inacceptable, le parc de Pha Taem n'étant qu'à deux heures de bus d'Ubon Ratchatani.

Présentation du parc de Pha Taem

Bordé par les eaux vertes du Mékong, le parc national de Pha Taem se trouve aux confins de la Thaïlande et du Laos. Sa dénomination officielle est « Pa Dong Natham Forest Pha Taem National Park ». Pour y venir, il faut parcourir 20 km de route depuis le village de Khong Chiam et 200 km de route depuis l'agglomération d'Ubon Ratcha Tani. L'aire protégée laotienne de Phou Xieng Thong occupe l'autre rive du fleuve.

Un endroit de rêve gâté par la géographie ! Telle est l'impression des randonneurs, une fois qu'ils parcourent cette large vallée surplombée par un haut plateau rocailleux, avec une vue unique sur le Laos. La même impression se retrouve en avançant dans les forêts décidues, en portant le regard sur les gravures peintes à même le rocher ou en étudiant les concrétions rocheuses burinées par l'eau et le vent. Le parc national de Pha Taem couvre une surface totale de 35 000 hectares. Bien que de petite taille en comparaison des autres parcs animaliers de Thaïlande, il réserve des rencontres inattendues tout au long de la traversée.

La riche biodiversité du parc de Pha Taem

La faune

Si vous rêvez de traquer les grands mammifères, le parc n'est peut-être pas un endroit pour vous. Dans le chapitre des prédateurs, on ne recense que les civettes vraies, les civettes palmistes et les panthères nébuleuses. Les espèces les plus communes sont les lièvres birmans, les sangliers, les serows et les cerfs aux bois ramifiés. Le muntjac est une espèce intéressante : ce cerf endémique de l'Asie du Sud-Est se reconnaît aisément par son pelage doux et grisâtre. Vous le verrez bondir allègrement dans les sous-bois, à la recherche de fruits, de graines ou de feuilles tendres et n'hésitant pas à piller au passage les œufs des volatiles. Le spécimen d'amphibien Ferjevara triora a été récemment aperçu au parc de Pha Taem en 2005. L'étude de cette grenouille a retenu l'intérêt de la communauté scientifique.

La flore 

Le règne végétal offre de fantastiques curiosités. Les amoureux de botanique seront ravis de venir au parc national de Pha Taem. Et pour cause, le parc abrite le plus grand parterre de fleurs du pays. Le couvert forestier est dominé par les essences de diptérocarpes : Shorea obtusa, Shorea siamensis et Dipterocarpus obtusifollus. Du côté du fleuve Mékong, on distingue des essences typiques des forêts denses sempervirentes.

Que voir et que faire au parc national de Pha Taem ?

Le circuit d'écotourisme au parc de Pha Taem est ponctué de plusieurs activités :

Observation attentive de la flore

En vous balançant doucement sur une embarcation légère, découvrez les formations végétales qui longent le Mékong : nénuphars, lotus blancs et bleus, roseaux… Avec les explications d'un guide expérimenté, vous pourrez apprendre sur leur valeur économique ou médicinale.

S'attarder devant les rochers champignons

Arrêtez-vous au pied de la falaise principale du parc : des sculptures calcaires spectaculaires attirent un groupe de touristes. L'érosion a façonné des roches trapues coiffées d'une bosse arrondie, auxquelles l'imaginaire local a donné le surnom de « rochers champignons ».

Étudier les trésors de l'art rupestre

L'attraction principale de Pha Taem repose sur son superbe art pariétal. Les rochers sont agrémentés d'une série de peintures rupestres vieilles de 3 ou 4 milliers d'années. C'est une véritable émotion d'apprendre que les hommes des cavernes ont laissé à la postérité des traces indélébiles de leur civilisation. Des figures d'hommes, de poissons, de buffles et d'autres animaux actuellement éteints nous racontent le mode de vie à l'époque du néolithique. Trois cents gravures au total !

Visiter un temple de grotte

Le Wat Tham Patithan, parfois transcrit Pa-Ti-Han, abrite une grotte de grès secrète que des moines avaient aménagée en sanctuaire bouddhiste. L'entrée de la grotte est accessible au bas d'un escalier bordé des deux côtés par des nagas à plusieurs têtes. Elle abrite deux salles de prière mesurant 30 m et 200 m de longueur. Si la voûte est très imposante, les iconographies bouddhistes le sont beaucoup moins, hormis un énorme bouddha couché.

Se rafraîchir à la cascade Nom Tok Song Chan

La cascade Nom Tok Song Chan constitue l'aboutissement inévitable de la randonnée. Elle attend les amateurs de saut de falaise et de baignade dans un coin reculé au nord du parc. Les flots de la chute jaillissent d'un trou, d'où le nom de « cascade du clair de lune ». Mieux vaut profiter de la fraîcheur et de l'environnement paisible avant de prendre le chemin du retour. 

Infos pratiques

Horaires et prix d'entrée

Le parc applique un droit d'entrée différent en fonction de l'âge et du pays d'origine. Le tarif est fixé à 11,2 € pour les adultes et à 5,6 € pour les enfants. Entrée libre pour les résidents.

Les touristes sont conseillés de visiter le parc en début de matinée ou vers la fin de l'après-midi. De violents coups de soleil sont à craindre en milieu de journée. Buvez de l'eau en quantité suffisante, surtout si vous vous aventurez dans les hautes montagnes. En outre, une tenue décente est exigée pour pénétrer dans le temple de la grotte.

Horaires d'ouverture : Le parc ouvre à 8 h et ferme à 18 h.

Quand y venir ?

La région du nord-est de la Thaïlande est caractérisée par un climat tropical de savane : il fait constamment chaud toute l'année. La période de novembre à février s'annonce propice pour visiter le parc, car elle s'éloigne des pluies de mousson d'octobre et précède les chaleurs torrides du mois de mars.

Comment s'y rendre ?

Il est facile d'atteindre le parc de Pha Taem au départ de la capitale Bangkok. Vous réservez un vol direct à destination d'Ubon Ratchatani ; ce faisant, vous n'avez qu'à louer une voiture ou à héler un taxi pour vous rendre sur le site. Les prix des vols flambent pendant la dernière semaine de décembre ; mais, en dehors de cette période, vous pourrez trouver un vol pour la somme modique de 600 THB (16,8 €).

Si vous voulez économiser sur les frais de transport, rendez-vous à la station d'Ubon Ratchatani et prenez le bus local pour Khong Chiam. Ensuite, vous changez de bus pour gagner le parc national de Pha Taem. Vous y serez au bout de deux heures.