Quels animaux peut-on voir en Thaïlande ? - Nomadays

Thaïlande

Quels animaux peut-on voir en Thaïlande ?

21 sept. 2022

Entre forêt tropicale et fonds marins d’exception, la Thaïlande détient une faune extraordinaire qui fait le bonheur des amoureux des animaux. Mais alors, quels sont les animaux emblématiques de Thaïlande que vous pourrez observer lors de votre séjour ? Voici les principaux.

Les éléphants
   

L’éléphant est sans doute l’animal le plus impressionnant que l’on peut voir en Thaïlande. Plus petits que leurs congénères d’Afrique, les éléphants d’Asie se caractérisent par deux bosses au sommet de leur tête et des oreilles plus petites. Autrefois largement présent sur tout le territoire, le nombre d’éléphants d’Asie est désormais beaucoup plus faible à travers le pays. Longtemps utilisés comme animaux de trait dans les forêts, les pachydermes sont également exploités et maltraités à des fins touristiques (balade à dos d’éléphant, spectacles…). Une exploitation qui a largement contribué à faire baisser leur nombre à l’état sauvage.

On peut tout de même encore voir des éléphants sauvages en Thaïlande. Si la chance est avec vous, vous pourrez en croiser dans plusieurs parcs nationaux à l’occasion d’un trek ou d’un safari animalier. Parmi les meilleurs endroits pour voir des éléphants sauvages en Thaïlande, on peut citer :  

Vous pouvez aussi approcher les éléphants dans les sanctuaires et refuges. Ces derniers ont pour mission de sauver les éléphants utilisés dans l’industrie forestière et touristique pour leur offrir une nouvelle vie paisible tout en sensibilisant le grand public. Ces sanctuaires constituent ainsi des alternatives plus responsables pour voir ces géants sans leur porter préjudice. Pour voir des éléphants dans un refuge en Thaïlande, on vous conseille :

  • Elephant Nature Park à Chiang Mai,

  • Elephant Haven Thailand à Kanchanaburi,

  • Wildlife Friends Foundation Thailand à Phetchaburi,

  • Elephant Sanctuary Phuket,

  • Bees Elephant Sanctuary à Chiang Mai.

Les singes 
   

La faune thaïlandaise compte de nombreux singes dont les plus répandus sont les macaques, les gibbons et les langurs. Ces derniers peuplent les espaces sauvages et les parcs nationaux (notamment le parc national de Khao Yai et le parc national de Khao Sok) mais il n’est pas rare d’en croiser dans les villes. C’est le cas dans la fameuse ville de Lopburi qui est littéralement devenue la « cité des singes » en raison du nombre impressionnant de macaques crabiers (ou macaques à longue queue) qui ont investi les lieux. 

Si voir des singes en pleine rue peut être amusant, il est vivement recommandé de garder ses distances. Les singes restent des animaux sauvages et imprévisibles qui peuvent se défendre et mordre s’ils se sentent en danger. Par ailleurs, évitez de les nourrir car même si vous pensez bien faire, cela contribue à les rendre agressifs avec l’homme. En bref, n’essayez pas de vous approcher ou de toucher les singes que vous croiserez en Thaïlande, mais contentez-vous de les observer de loin. 

Les serpents
   

La Thaïlande compte de nombreux serpents dont les plus connus sont les cobras, les vipères, les serpents de mer, les pythons, les couleuvres, les serpents d'eau, les serpents loup, les serpents d'arbre, les serpents fouets, les serpents corail… Ces derniers sont davantage présents dans le sud du pays, mais on peut tout de même en croiser partout dans le pays, aussi bien en zone rurale qu’en pleine ville (notamment lors de la saison des moussons). 

Pour autant, pas de panique, les accidents et attaques de serpent sont très rares dans le pays. On dit même qu’il y a plus de victimes des chutes de noix de coco que des morsures de serpent. Pour vous rassurer, sachez que les serpents fuient dès qu’ils détectent une présence humaine. Restez tout de même attentif lorsque vous effectuez un trek ou lorsque vous marchez sur un terrain à la végétation dense et n’hésitez pas à faire du bruit pour les faire fuir !

Les geckos tokay 
   

Tous les voyageurs qui se rendent en Thaïlande en gardent un souvenir singulier. Et pour cause, le gecko tokay est connu pour son cri légendaire (dont le son est similaire à son nom) que l’on peut entendre à une centaine de mètres à la ronde. Cet adorable reptile originaire d’Asie du Sud Est l’un des plus grands geckos. Les mâles peuvent parfois atteindre jusqu’à 40 centimètres de long ! On les reconnaît par leur grande taille, mais aussi par leur mâchoire puissante et leur corps gris/bleu avec des points blancs/rouges/oranges. 

Le gecko habite généralement les forêts tropicales mais on le retrouve énormément sur les murs des habitations et parfois même à l’intérieur des maisons. C’est un animal territorial qui ne bouge que très rarement de son lieu d’habitation. Il n’est pas dangereux (même s’il vaut mieux éviter de s’en approcher de trop près pour éviter les morsures) et s’avère même être un excellent anti-moustiques puisqu’il se nourrit principalement d’insectes. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il rôde souvent près des éclairages extérieurs où les insectes sont nombreux.

Les varans 

 

Voilà un autre animal des plus fascinants que l’on peut voir en Thaïlande : le varan. Ce grand reptile peut atteindre les 3 mètres de long et peser jusqu’à 60 kilos. C'est un animal semi-aquatique qui est aussi bien à l’aise dans l’eau que sur terre. On le retrouve donc près des points d’eau, aussi bien en zone rurale qu’en pleine ville, notamment à Bangkok où on le croise dans les nombreux parcs de la ville ou aux abords du fleuve Chao Phraya. 

Avec ses airs de petits dinosaures, il peut être impressionnant. Pour autant, c’est un animal inoffensif qui ne s’attaque quasiment jamais à l’homme. Il faut toutefois rester prudent car il peut se défendre s’il se sent en danger et s’il n’a pas les moyens de fuir. Non seulement la morsure peut être douloureuse mais en plus, elle peut donner suite à des infections en raison des nombreuses bactéries qu’il renferme. 

La faune aquatique

 

Après la faune terrestre, place à la faune aquatique de Thaïlande. De la mer d'Andaman jusqu’au Golfe de Thaïlande, les fonds marins thaïlandais comptent une variété extraordinaire d’espèces. À l’occasion d’une sortie en snorkeling ou en plongée sous-marine, vous découvrirez de nombreux coraux ultra-colorés, des nudibranches, des poissons tropicaux par milliers (poissons-clown, poissons-perroquet, mérous géants, barracudas, platax, carangues, balistes, rémoras) et des plus gros spécimens comme les requins baleines, requins de récif, raies mantas ou encore des tortues de mer. 

Pour admirer la faune aquatique, voici les meilleurs spots de plongée et snorkeling de Thaïlande :

  • Koh Tao,

  • Sail Rock près de Koh Phangan,

  • Les îles Similan,

  • Les îles Surin…

    

Florine Dergelet