Xieng Khuan, le "parc des Bouddhas"

Le parc des Bouddhas, officiellement connu sous le nom de Xieng Khuan signifiant "la ville des esprits", se situe à une vingtaine de kilomètres au sud-est de la capitale Vientiane, au bord du Mékong, qui définit ici la frontière de ce royaume avec la Thaïlande.

Ce lieu, très important dans la culture laotienne a été organisé par le pays pour devenir à la fois un parc public où les habitants peuvent déambuler et se reposer dans une ambiance très spirituelle, ou bien une zone touristique pour faire découvrir aux voyageurs l'art sculptural bouddhiste mais également hindouiste. Plus de 200 statues très diverses ornent aujourd'hui ce parc fleuri, de quoi balayer une partie des formes religieuses typiques que l'on peut rencontrer au Laos ou en Asie plus généralement.

Histoire

Le parc a été construit en 1958, en pleine guerre du Vietnam, par un singulier personnage nommé Luang Pu Bunleua Sulilat, prête-chaman au demeurant, qui a voulu allier le bouddhisme et l'hindouisme dans un lieu commun. Ces deux religions ont parfois été la cause de conflits pendant des siècles auparavant mais lui, sous l'influence d'un rishi hindou, ou sage, rencontré au Vietnam, a voulu les réunir volontairement en un même lieu saint.

Inquiet des avancées et des répercussions philosophiques et religieuses qu'a pu provoquer la prise du pouvoir au Laos par le Pathet Lao en 1975, Bunleua Sulilat a fui son pays pour se réfugier de l'autre côté du Mékong, en Thaïlande, où il construisit un parc similaire, le Sala Keoku dans la province de Nong Khai, à moins de 10 kilomètres au sud du parc des Bouddhas laotien. Les deux parcs jonchent la frontière. Il est même possible de voir, depuis la Thaïlande, les plus hautes statues de Bouddhas présentes dans le parc laotien.

 

La visite du parc des Bouddhas

Les 200 sculptures, faites de béton armé, donnent parfois l'impression d'avoir été créées il y a des centaines voire des milliers d'années, alors que non. Vous pourrez y trouver des sculptures humaines, divines, animales, ou de divers démons toujours dans l'idée de laisser à la place tant au bouddhisme qu'à l'hindouisme. Également des représentations du bodhisattva Avalokiteshvara, ou encore de deux personnages centraux de l'hindouisme puisque membres de la Trimurti : Shiva et Vishnu.

Deux représentations devraient cependant attirer plus votre attention lors de votre visite. La première ressemble à un légume géant formé de trois étages distincts qui représentent l'Enfer, la Terre, et le Ciel. Vous pouvez entrer dans cette représentation par la bouche présente sur la tête d'un démon, cette dernière mesurant plus de 3 mètres de haut. Une fois au niveau de l'Enfer vous pouvez monter jusqu'au Ciel par des escaliers. Chaque étage est orné de représentations propres.

L'autre attraction qui pourrait vous interpeler est bien sûr la statue massive d'un Bouddha couché sur le flanc qui mesure plus de 40 mètres !

 

Comment s'y rendre ?

Pour rejoindre le parc des Bouddhas, il suffit, depuis la capitale Vientiane, de prendre la route 450 en direction du sud et de la ville de Dongphosy. Prenez ensuite à gauche pour longer le Mékong vers l'est du Laos, vous arriverez au parc au bout de quelques minutes.