La pavillon d'or Kinkaku-ji

Officiellement dénommé Rokuon-ji ou « temple du jardin des cerfs », le Kinkaku-ji surnommé le temple d’or est un temple bouddhiste zen situé au nord-ouest de Kyoto. Sa conception originale est rehaussée par un pavillon recouvert de feuilles d’or. À chaque étage, les styles d’architecture diffèrent, allant du shinden à une ambiance zen, en passant par l’influence samouraï. L’ensemble prend place dans un espace verdoyant, un lieu empreint de sérénité comme le dépeint le reflet du monument à travers l’étang.

Histoire

Le temple de Kinkaku-ji fut à l’origine une villa nommée Kitayama-dai ayant appartenu à Saionji Kintsune, un important homme d’État. Le shogun Ashikaga Yoshimitsu acheta la propriété en 1397 et le transforma en un temple. Après sa mort, des changements furent entrepris par son fils. Conformément aux souhaits du défunt shogun, le bâtiment devint un temple zen, voire un sanctuaire sacré.

Le temple de Kinkaku-ji fut à deux reprises ravagé par un incendie : la première durant la guerre d’Onin et la seconde à la date du 2 juillet 1950 à 2 h 30 du matin, perpétrée par un moine novice. Les flammes dévorèrent la statue originale d’Ashikaga Yoshimitsu. Malgré l’ampleur des dégâts, l’édifice fut reconstruit et recadré à son image en 1955. Quelques revêtements furent ensuite nécessaires en 1984, notamment la pose des feuilles d’or sur les deux étages supérieurs. Les rénovations achevées en 1987, les peintures, l’intérieur du bâtiment et la statue détériorée se retrouvèrent entièrement restaurés. En 2003, une remise en état parfaite du toit fut également réalisée.

L’acte de recouvrir le pavillon de feuilles d’or renferme une signification symbolique. L’or est destiné à alléger et purifier toute forme de pollution ou encore de pensées négatives par rapport à la mort.

Aujourd’hui

Ses différentes conceptions façonnent un paysage authentique qui n’est pas sans attiser la curiosité des visiteurs du temple de de Kinkaku-ji. Le monument fait actuellement partie des sites les plus célèbres du Japon. Symbole de la renaissance, le Pavillon d’or de Kyoto est classé Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1994.

Les attraits du temple de Kinkaku-ji

Le décor sophistiqué frappe l’œil dès les premiers pas vers le temple de de Kinkaku-ji. Au poste d’accueil, les lanternes de granite ouvrent le spectacle. Vous traversez une allée bordée d’arbres, jusqu’à un étang à l’allure paisible et au milieu duquel se dresse majestueusement le temple Kinkaku-ji. La surface de l’eau, tel un miroir, dépeint inlassablement les magnifiques reflets d’or du pavillon. Opportunité à saisir pour une séance photo !

Toujours de l’extérieur, admirez l’esthétique des jardins parsemés de pins taillés en nuage. Les espaces verdoyants s’étendent à l’arrière de la bâtisse si vous souhaitez avoir une vue différente du temple. Les 2 étages de l’édifice sont entièrement recouverts d’or, tandis que le rez-de-chaussée est fait de bois sombre. Au 3e étage du temple de de Kinkaku-ji, des reliques du Bouddha sont précieusement conservées. Avec tous les secrets et les tabous que renferme le monument, l’accès y est pour le moment strictement interdit. Mais la beauté extérieure du pavillon qui s’intègre harmonieusement dans la nature suffise à régaler les pupilles.

Vous pouvez poursuivre votre balade dans les hauteurs pour avoir une vue plongeante sur le Kinkaku-ji. Au passage d’un charmant petit pont couvert de mousse, pensez à lancer une petite pièce sur la timbale placée au pied des statues de pierre bouddhistes, au bout de l’allée. Faites ensuite une halte à la maison du thé pour siroter une délicieuse tasse tout en appréciant le panorama. En outre, ne repartez pas les mains vides et côtoyez les boutiques de souvenirs. Vous y trouverez certainement des perles.

Le temple de de Kinkaku-ji, un lieu de culte avant tout

Au-delà de sa beauté, le temple de de Kinkaku-ji représente surtout un lieu religieux. L’endroit s’enracinant fortement dans la culture bouddhiste, il n’est pas étonnant de trouver des espaces de prière au sein du complexe. À ce propos, un rite s’effectue à la fin de chaque visite : on sonne la cloche pour implorer une bénédiction divine ! Y participerez-vous ?

Ouverture et tarifs

Le temple de Kinkaku-ji est ouvert tous les jours de 9 h à 17 h. L’entrée coûte 400 ¥, soit l’équivalent de 3,36 €.

Comment s’y rendre ?

Le temple de Kinkaku-ji bénéficie d’un accès facile. Il est possible d’atteindre en bus par le biais des lignes 12 ou 59 depuis la station Kinkakuji-mae.

Les lignes 101, 102, 204 et 205 desservent également la région depuis la station Kinkakuji-michi. Arrivé à l’arrêt, il suffit de continuer le parcours à pied pendant 7 mn pour arriver au temple de Kinkaku-ji.

Vous pouvez bien entendu louer une voiture afin de gérer vos itinéraires selon votre guise.

Sites touristiques à proximité

Si vous souhaitez prolonger votre visite à Kyoto, voici quelques centres d’intérêts à proximité :

  • Le grand sanctuaire Kitano Tenmangu ;
  • Le quartier d’Arashiyama ;
  • Le complexe impérial Ninna-ji ;
  • Le temple de mousse Saiho-ji.
5 photos