Miyajima

Miyajima est une extension incontournable du voyage à Hiroshima. C’est une destination réputée pour son sanctuaire shinto et son torii les pieds dans l’eau. Découvrez cette île sacrée, son histoire, ses monuments séculaires et sa population de daims.

Histoire

Miyajima se traduit par « île sanctuaire ». Originellement, l’île se nommait Itsukushima. En 806, le moine Kobo Daishi arriva à Miyajima et c’est en arpentant le Mont Misen qu’il ressentit l’énergie spirituelle de l’endroit. Jugeant que l’île devait être un site sacré, il fonda un Hondo (pavillon principal) dans la montagne. En 1146, Taira no Kiyomori, qui régnait sur la province d’Aki, entama la création du sanctuaire d’Itsukushima. Pendant longtemps, l’accès à l’île fut réservé aux prêtres shintoïstes et bouddhistes. Ce n’est qu’à la fin de l’époque Kamakura (1185-1333) que les gens normaux commencèrent à s’établir à Miyajima. En 1555, la bataille d’Itsukushima ou « Itsukushima Gassen » fit partie des trois assauts les plus sournois dans l’histoire du pays.

Le sanctuaire fut endommagé et restauré à maintes reprises, notamment à cause des guerres et des cataclysmes naturels. Avant la restauration Meiji au XIXe siècle, selon le principe d’évitement du kegare qui voulait que l’île reste « pure », les femmes ne pouvaient pas enfanter à Miyajima et personne ne devait y mourir.

Découvrir Miyajima

C’est une petite île de 30 km² lovée au cœur de la mer intérieure de Seto, à quelques minutes en ferry d’Hiroshima. Les forêts recouvrent la majeure partie du lieu, surplombées par le mont Misen qui culmine à 530 m. Miyajima compte 2 000 habitants environ et quelques centaines de cerfs qui ont appris à vivre en harmonie.

Miyajima, escapade sur une île sacrée

A mesure que vous vous rapprochez de l’île, un monument rouge se distingue : le torii du sanctuaire d’Itsukushima. Vous l’avez déjà surement vu dans les brochures sur le Japon, il s’agit de ce grand portail rouge se dressant au beau milieu de l’eau. Passé l’édifice, le sanctuaire vermillon, construit sur pilotis au-dessus de la mer, se dévoile alors. C’est le début du spectacle que Miyajima vous offre. La plupart des touristes restent toute une journée sur l’île et repartent le soir.

Au pied du mont Misen, le temple bouddhiste Daisho-in se blottit au cœur des arbres. Des centaines de statuettes Jizô parsèment les sentiers et les pavillons. Après avoir visité les sites religieux, offrez-vous une petite randonnée au mont Misen et découvrez la belle vallée d’érables Momiji-dani flamboyants en automne. Le coucher du soleil sur le torii flottant compose un tableau romantique, à apprécier en compagnie des daims qui habitent l’île. Profitez-en pour faire quelques photos avec !

Cuisine et shopping à Miyajima

Les restaurants de l’île sauront satisfaire vos envies gourmandes avec une large sélection de plats. Les huîtres sont au cœur des spécialités locales. Pour le dessert, goûtez au momiji manjû, une sorte de pâtisserie en forme de feuille d’érable et fourrée à la pâte de haricot rouge. Insolite, un autre délice local porte le nom de crotte de cerf. Il s’agit d’un chocolat croquant sous l’apparence d’excréments. Les boutiques de souvenirs foisonnent le long de la rue commerçante Omotesandō. Vous y trouverez une grande variété d’articles : cuillères à riz, boîtes à bonbon, mini-toriis… Sur la rue entre le port et le parc Momiji-dani, des sculpteurs et autres artisans vous proposent leurs créations à des prix intéressants.

Le climat à Miyajima

Compte tenu de la chaleur et l’humidité en été, et du froid en hiver, préférez les saisons intermédiaires si vous prévoyez de voyager à Miyajima. Choisisse des dates entre fin mars et mi-mai, ou entre fin septembre et fin novembre. Bien entend, comme dans beaucoup de lieux au Japon, l’île resplendit durant la période de floraison des cerisiers. C’est également le cas en automne, lorsque les érables rougissent le paysage.

Comment s’y rendre ?

Il faut passer par Hiroshima pour rejoindre Miyajima, incluant un voyage en train, puis en ferry. A Hiroshima, prenez un train JR Sanyo et descendez à la station Miyajima-guchi. L’embarcadère se situe à 5 min à pied. Montez par la suite à bord du ferry qui arrivera au JR West Miyajima Ferry Terminal en une dizaine de minutes. Le JR Pass est valide pour l’ensemble du trajet.

Comment se déplacer ?

Petite comme elle l’est, Miyajima peut facilement s’explorer à pied. Des signalisations en langue anglaise sont visibles un peu partout à travers l’île. Des taxis attendent les visiteurs au terminal du ferry pour les conduire à l’hôtel ou vers les zones résidentielles, mais non vers les attractions touristiques. Il y a un téléphérique pour parvenir au sommet du mont Misen. Déjà par voie terrestre, la végétation luxuriante vous en met plein la vue, mais depuis une cabine au-dessus de la forêt, le panorama sur le tapis vert est à couper le souffle.

Que faire à Miyajima ?

  • Prendre des photos du torii de Miyajima
  • Visiter le sanctuaire d’Itsukushima et le temple bouddhiste Daisho-in
  • Monter au sommet du mont Misen en randonnant ou en prenant le téléphérique
  • Goûter à la cuisine de l’île
  • Faire du shopping sur la rue commerçante Omotesandō, etc.
4 photos