Recette du nasi goreng, le traditionnel riz frit indonésien

19 mai 2020

Désigné comme l’un des plats nationaux de l’Indonésie, le nasi goreng est une recette emblématique de la cuisine indonésienne. On le retrouve aussi beaucoup en Malaisie et à Singapour. Traduit par ‘riz frit’, il se caractérise par sa sauce cuisinée à base de sauce kecap manis, sauce soja, purée de piments et de pâte de crevettes. Découvrez la recette authentique du nasi goreng pour faire voyager vos papilles !

Ingrédients pour 4 personnes :

-        300 g de riz

-        5 œufs

-        3 oignons

-        Légumes : carottes, chou chinois, pousses d’épinard, brocolis, poivrons…

-        4 cuillères à soupe de kecap manis

-        4 cuillères à café de sauce soja

-        Huile végétale

-        Sel, poivre

Pour la pâte d’épices :

-        2 échalotes

-        4 gousses d’ail

-        De la pâte de crevettes (terasi)

-        2 c. à soupe de purée de piments (sambal olek)

Pour le service :

-        2/3 tomates

-        ½ concombre

-        Une poignée d’échalotes frites

Temps de préparation : 30 min

Temps de cuisson : 10 min

Etapes de préparation du nasi goreng :

Commencez par cuire le riz dans un autocuiseur ou dans une casserole d’eau bouillante. Lorsqu’il est cuit (il doit être al dente et croquant car il va frire par la suite), égouttez-le, passez-le sous l’eau froide et réservez au réfrigérateur au moins une heure.

Epluchez, dégermez et hachez l’ail. Epluchez et coupez finement les oignons et les échalotes. Lavez, épluchez et émincez les légumes en très fines lamelles ou en petits morceaux.

Préparez la pâte d’épices : dans un mortier ou dans un saladier, mélangez les échalotes, l’ail, la pâte de crevettes (terasi), le piment et 2 c. à  soupe d’huile végétale. Salez, poivrez et pilez le tout jusqu’à obtenir une consistance plus ou moins lisse. Si vous le souhaitez et pour gagner du temps, vous pouvez aussi utiliser un blender.

Dans  un wok à feu vif, faites revenir les oignons dans de l’huile. Quand ils ont une belle couleur jaune, ajoutez la pâte d’épices et faites cuire 2 à 3 minutes tout en remuant pour éviter qu’elle ne brûle. Réduisez et ajuster le feu si besoin. Ajoutez les légumes et faite-les revenir quelques minutes. Ils doivent restés croquants.

Ajoutez le riz tout en l’égrainant puis la sauce kecap manis, la sauce soja et faites revenir le tout à feu  vif durant 5 à 6 minutes. Remuez régulièrement et assaisonnez de sel et de poivre. En parallèle, faites cuire les œufs afin d’obtenir 4 œufs sur le plat.

Lavez, coupez et tranchez les tomates et le concombre. Faites des boules de riz à l’aide d’un bol, placez-les sur les assiettes et déposez les œufs sur le plat sur chacune d’elle. Saupoudrez d’échalotes frites et accompagnez le nasi goreng de 2 ou 3 tranches  de tomates et concombre sur le côté des assiettes. Pour ceux qui le veulent, vous pouvez déposer sur la table des petits récipients de sauce kecap manis, sauce soja et de sauce pimentée.

Bon à savoir :

Pour info, les œufs peuvent être cuits façon œufs sur le plat et être rajoutés au moment du dressage ou peuvent être directement incorporés dans le riz frit façon œufs brouillés.

Si la recette traditionnelle du nasi goreng se veut quasi végétarienne (il y a quand tout de même de la pâte de crevettes), elle se décline aussi en d’autres versions comme le nasi goreng ayam (au poulet), nasi goreng sapi (au bœuf), nasi goreng udang (aux crevettes), nasi goreng seafood (aux fruits de mer)… Si la plupart du temps, on retrouve une sauce à base de kecap manis, certains indonésiens utilisent plutôt de la sauce tomate (nasi goreng merah) comme c’est le cas dans l’est de l’archipel en Sulawesi ou à Moluques.

Florine Dergelet