Erta Ale

Au nord de la vallée du grand rift, en Ethiopie, un site isolé empli de mystères met en scène la naissance sans fin de la Terre. Il s'agit de l'Erta Ale, ou « la montagne fumante » pour les locaux. Ce volcan bouclier culmine à plus de 613 m et offre un spectacle inouï à toutes les âmes curieuses qui osent s'y aventurer lors d'un séjour unique en Éthiopie.

Histoire

L’Erta Ale fut gravi pour la première fois en 1973, même si les volcanologues s'y intéressaient depuis la fin des années 1960.

Une expédition réalisée par une équipe de volcanologues franco-italiens permit d'accéder au sommet du volcan en 1968. Le voyage révéla l’existence de deux lacs de lave de 100 m de diamètre pour l’un et de 65 m pour l’autre. Ils se nichent à environ 165 m de profondeur. Selon les études réalisées par l’équipe, les premières activités du volcan dateraient de 1906. Le niveau de la lave qui était en constante augmentation, entraina un débordement en 1972.

Les observations n'ont repris qu'après la fin de la guerre en Érythrée. En 2001, le lac se trouvait à 80 m de profondeur. Des jaillissements de laves pouvant atteindre 10 m de haut émanaient des lieux. Les études indiquent que le volcan est toujours en intense activité, incitant les volcanologues à analyser avec minutie son comportement.

Des croûtes de laves refroidies se sont formées sur la surface du lac, mais des fontaines viennent épisodiquement les briser. Le niveau de la lave varie selon les mois. D'autres débordements ont été recensés fin de 2016. Une éruption fissurale avait également eu lieu au début de 2017, provocant une fissure volcanique de 6 km. Une importante coulée de lave s'échappe de temps en temps de celle-ci, créant un petit lac à proximité.

Découverte du volcan

Le volcan Erta Ale appartient au système volcanique formé par Gada Ale, Alu-Dala Filla, le Boral Ale, l'Hayli Gub et l'Ale Bagu. Une caldeira de 1 600 m de long sur 700 m de large se niche en son sommet. Cette dernière abrite également deux cratères-puits circulaires, régulièrement occupés par un ou deux lacs de lave. Cette activité exceptionnelle se maintient depuis au moins 1967, et peut-être même depuis 1906. Ce phénomène doit sa rareté à la nécessité d’un équilibre permanent entre l’apport et la perte de chaleur, et entre l’alimentation et la vidange de magma. La tectonique locale extensive permet la formation de dykes ou sils qui peuvent déboucher sur la mise en place de lac de lave. Erta Ale est le troisième volcan du monde à avoir de la lave en permanence.

En activité permanente, l’Erta Ale vous expose le cycle de vie de la Terre. Prenez votre courage à deux mains et faites face à l’immense lac de lave de 12 000 m², bouillonnant à 1 200°C. La Terre se détruit et renaît sous vos yeux. Une nuit au sommet du volcan vous permettra d’apprécier ce spectacle dans toute sa splendeur.

6 photos