Cotopaxi

Localisé dans la province de Pichincha entre les Andes équatoriennes et le sud-est de Quito, Cotopaxi est un stratovolcan encore en activité. Ce géant de la nature est considéré comme le joyau de l’Allée des Volcans. C’est l’un des plus célèbres volcans d’Amérique du Sud. Il promet aux amateurs comme aux professionnels de la randonnée de belles sensations.

Histoire

Âgé de plus de 2 à 5 millions d’années, le volcan Cotopaxi fut atteint pour la première fois le 28 novembre 1872 par Wilhelm Reiss et Angel Escobar. Mais avant cela, Alexander von Humboldt essaya de le gravir en 1802, sans y parvenir.

Depuis le 16e siècle, le volcan connut une cinquantaine de phases éruptives dont les plus importantes furent en 1742, 1744, 1768 et 1877. Pendant la plus importante éruption de 1877, le volcan détruisit plusieurs villes et vallées. Depuis 2001, le volcan est à l’origine de plusieurs activités sismiques. La dernière éruption eut lieu le 14 août 2015, elle dura jusqu’au 24 janvier 2016.

Le volcan Cotopaxi est toujours activité. Ce qui le rend très dangereux. Ses éruptions sont extrêmement mortelles en raison de son type explosif et de ses crêtes glaciaires. Lors d’une éruption, la lave qui se mêle à la neige ont l’effet d’une bombe. Aujourd’hui, Cotopaxi fait partie des volcans les plus surveillés en Équateur. La première station sismique permanente dédiée à la surveillance d’un volcan en Amérique du Sud fut y installé en 1976.

Pour la langue cayapa, le mot Cotopaxi signifie littéralement « cou de la lune ». Lorsque la pleine lune arrivait juste au-dessus du volcan, les peuples cayapa avaient l’impression que le volcan devenait le cou de la lune. Mais dans la langue caribe, le nom du volcan signifie “roi de la mort”.

Cotopaxi aujourd’hui

Le volcan Cotopaxi culmine à plus de 5 897 m d’altitude et domine sur 3 000 m de diamètre les massifs de la Cordillère orientale des Andes. C’est le plus haut volcan actif du pays et du monde. Le cône principal du cratère mesure environ 550 à 800 m de diamètre. Le stratovolcan se compose de deux formations volcaniques imbriquées, dont une caldeira et un cône terminal nommé Incalomma.

Connue sous le nom de Picacho, la caldeira est la plus ancienne partie du volcan. Elle s’est effondrée, légèrement vers l’ouest, il y a un peu plus de 5 000 ans. C'est pourquoi la ville de Latacunga est plus exposée au danger que les autres. En vous rendant au nord et au sud-ouest, cette partie du volcan apparaît sous la forme de reliefs en saillie. D’un autre côté, le Incalomma, qui est la partie la plus récente, couvre plus de 280 km de superficie. Il s’étend sur 22 km de longueur et 20 km de largeur.

Le volcan Cotopaxi est formé par des roches Andésite basaltiques. Il est aussi recouvert de glace et de neiges éternelles. Grâce à ses pentes moyenne, escalader ce majestueux géant de la nature est ainsi très apprécié par les escaladeurs professionnels. Cette activité est aussi idéale pour les débutants qui souhaitent acquérir plus d’expérience en escalade. Bien que ses pentes soient douces, son escalade nécessite toutefois une acclimatation au préalable en raison de la haute altitude de son sommet.

À la rencontre de la biodiversité locale

Étendu sur 322,55 km de superficie protégés, le parc national de Cotopaxi héberge 17 espèces de mammifères et 37 espèces d’oiseaux recensées comme le célèbre condor. Il dispose de quelques sentiers pour faire de la randonnée. Ainsi, que vous soyez débutants ou professionnels, vous pourrez profiter lors de votre visite de quelques activités en plein air comme les balades à pied, à cheval, en vélo ou en 4X4. En profitant de cette randonnée, vous pourrez découvrir les plus marquantes attractions du parc incluant le paysage, la faune et la flore. Vous pourrez y croiser des lamas sauvages, le lapin sylvestre, le puma et quelques cervidés. Les plus chanceux pourront aussi observer des condors.

Comment s’y rendre ?

Depuis Quito, il est plus facile de rejoindre tout d’abord le parc national de Cotopaxi avant d’atteindre le volcan. Pour cela, il vous faut prendre un bus au terminal sud de Quito en direction de Latacunga.

8 photos