Louxor

La ville de Louxor, située au sud de l'Égypte, attire chaque année des milliers de touristes venant des quatre coins de la planète. Le charme de cette grande cité provient de ses innombrables sites archéologiques localisés à l'intérieur et à l'extérieur de la métropole.

Situé en plein cœur de l'ancienne ville de Thèbes, l'immense complexe religieux de Karnak émerveille les aventuriers passionnés d'Égypte antique. À quelques mètres de là, le musée de Louxor recèle les secrets des grands monarques de l'ancien temps. Et, du côté ouest de la ville, une petite visite dans la mythique Vallée des Rois ne peut que raviver les passions pour les mystères du royaume des pharaons.

Abritant d'immenses temples funéraires, des lieux de culte et une nécropole classée Patrimoine mondial de l'UNESCO, la ville de Louxor est "le plus grand musée en plein air du monde".

Histoire

La ville de Louxor avait été baptisée Waset par les Égyptiens, puis Thèbes par les Grecs.

Il y a plus de 2 000 ans, Waset était une simple localité du sud de l'Égypte. À cette époque, elle était connue pour être un grand centre de négoce. Les caravanes en provenance du sud y affluaient pour vendre différents produits de la terre. Cependant, le pays tout entier fut sujet à une importante guerre civile. Le pharaon du nord était en conflit avec le régent du sud. C’est alors que Montuhotep II, originaire de Waset, réunifia le pays et ramena une certaine stabilité. Il fit de sa ville natale le centre religieux, politique et militaire de son nouveau royaume.

Au fil des années, ses successeurs contribuèrent tour à tour à la croissance économique de la ville. Ils y ramenaient leurs trésors de guerre, y construisaient des temples monumentaux et établirent leurs sépulcres dans la mythique Vallée des Rois.

Bien plus tard, au cours de la XIIe dynastie, la cité diminua en importance lorsque la capitale du pays fut relocalisée vers des villes plus au nord. Mais la ville de Waset demeura toujours le centre religieux du royaume, protégée par le dieu Amon-Rê en personne.

Louxor aujourd'hui

La grande ville de Louxor se situe au beau milieu de la Haute-Égypte, à 700 kilomètres au sud du Caire et à 300 kilomètres au nord d'Assouan. Nichée sur la rive est du Nil, elle est entourée d'une importante plantation de bananes, de canne à sucre et de blé. Les lieux d'habitation au sein de cette ancienne cité de Thèbes ressemblent aux maisons rencontrées dans tout le pays.

Le tableau d'ensemble est celle d'une ville moderne, ponctuée ici et là de bâtiments construits dans le style médiéval. Plus à l'ouest, au bord du Nil, Louxor dispose d'une magnifique et paisible corniche où accostent continuellement de majestueux navires de croisière.

Le complexe de Karnak

En plein centre-ville, aux abords du fleuve, le complexe religieux de Karnak trône sur un plateau de plus de 100 hectares. Cette majestueuse cité est entièrement dédiée au culte des dieux. Elle semble former une ville à part entière, dont les lieux d’habitation sont remplacés par d’immenses pylônes, chapelles et salles hypostyles. Les ruines du grand Karnak demeurent tout simplement impressionnantes. Elles abritent de mystérieuses allées de sphinx, une titanesque forêt de colonnes, divers temples et un grand lac sacré. Il a fallu près de 2 000 ans et la volonté de plusieurs monarques égyptiens, grecs et romains pour réussir à ériger ce gigantesque complexe religieux.

Le musée de Louxor

À quelques centaines de mètres au sud du complexe de Karnak, un magnifique bâtiment construit dans le style contemporain révèle certains secrets sur le passé de l'Égypte. Le musée de Louxor renferme de magnifiques galeries où sont exposées de fascinantes œuvres datant de l'Ancien Empire. Le design très moderne de son intérieur magnifie les trésors exposés dans ce conservatoire. Se balader dans ses immenses salles permet de découvrir les statues, les sarcophages et les momies des anciens pharaons. Parmi eux, une sculpture en grauwacke de Tuthmosis III, un buste en albâtre d'Amenhotep III, l’impressionnant mur d'Akhenaton ou encore divers objets de la vie quotidienne employés par les habitants de Waset.

Le temple de Louxor

Plus au sud, à quelques centaines de mètres du complexe religieux de Karnak, s'est établi le fameux temple de Louxor. Il a été construit par Amenhotep III et Ramsès II pour être l'Ipet du dieu d'Amon, son harem. La visite de ce lieu de culte fascine par l'importante armée de sphinx dressée à l'entrée du monument, les grandes statues de Ramsès II scrutant l'horizon mais aussi son gigantesque obélisque dont le jumeau se trouve actuellement à Paris, au centre de la place de la Concorde. Une promenade dans sa Grande Cour ou dans sa chambre hypostyle fait oublier toute notion de temps aux passionnés d'Égypte antique.

La nécropole thébaine

De l'autre côté du Nil, la nécropole thébaine n'a pas encore livré tous les secrets qu'elle recèle. Classée Patrimoine mondial par l'UNESCO, le vaste site est un conglomérat de sépulcres construits et somptueusement décorés par les pharaons. Cette étendue est immensément large et les archéologues peinent à en déterminer les réelles limites. Sa célèbre Vallée des Rois, ses prodigieux temples funéraires et sa fameuse Vallée des Reines sont ouverts au public.

La Vallée des Rois

Située en plein cœur de la nécropole thébaine, elle renferme les tombes des pharaons du Nouvel Empire et de certains de leurs nobles. Chaque infrastructure a été érigée pour être la demeure éternelle de la momie d’un grand roi. Ainsi, chacune d’entre elles constitue un véritable palace souterrain. Les touristes y viennent admirer les couleurs de l'antichambre d'Horemheb, l'impressionnant sarcophage du sépulcre de Ramsès III, les innombrables hiéroglyphes de la salle hypostyle du tombeau de Ramsès VI et l'impressionnante voûte dorée de sa chambre funéraire de Séthy Ier.

Deir el-Bahari

Adossé à la partie sud de la Vallée des Rois, le complexe funéraire de Deir el-Bahari renferme lui aussi de nombreux trésors. Construit sur les parois de la montagne de Thèbes, il comporte plusieurs infrastructures qui en valent le détour. Parmi elles, le temple funéraire d'Hatchepsout, la femme du pharaon Thoutmôsis II. La longue allée du site conduit à une série de gigantesques terrasses. Tout au sommet de l'édifice se dresse une majestueuse rangée de statues, le Djéser-Djéserou. Cette esplanade offre une vue imprenable sur les alentours du site.

Le Ramesséum            

Juste en face de la nécropole de Deir el-Bahari, les ruines du grand temple funéraire de Ramsès II continuent d'attirer les regards des touristes en visite dans la région. Elle abritait autrefois une grande salle hypostyle, deux grandes cours et deux grands pylônes magnifiquement ornés. De nos jours, le Ramesséum fascine ses visiteurs par les vestiges de ses grandes statues, ses immenses colonnes et ses gigantesques pylônes décorés de reliefs racontant les victoires de guerre de Ramsès II.

Médinet Habou

L'ancienne cité de Médinet Habou se trouve du côté sud de la nécropole thébaine. Ramsès III y a érigé son fameux temple des millions d'années. Cette gigantesque forteresse se dessine comme un immense complexe où le roi a aménagé un grand palace pour ses appartements privés ainsi qu’un temple funéraire dédié à sa personne. Ce lieu de culte ébahit ses visiteurs par son immense mur où a été gravé le tableau de Ramsès III obtenant la victoire face au Peuple de la Mer. Il émerveille également par ses grandes cours intérieures et sa grande salle hypostyle ornée de mystérieux hiéroglyphes.

La ville de Louxor est la destination par excellence des amoureux de l'Égypte antique. La Vallée des Reines, les tombeaux des Nobles, mais aussi les innombrables temples de la nécropole thébaine n'ont pas encore livré tous leurs secrets, et ne cessent d’attirer les aventuriers venus du monde entier dans le seul but de les admirer.

Le climat

La ville de Louxor bénéficie d'un soleil éclatant tout au long de l'année, avec de faibles précipitations. La température varie entre 17 à 50°C. En été, elle est absolument suffocante de jour et parfois de nuit, oscillant entre 25 à plus de 40°C. En hiver, les journées sont plus douces et les nuits très fraîches, dans les 13 à 14°C. Ainsi, la saison "froide" est la meilleure période de l'année pour visiter l'ancienne cité de Thèbes, s'étendant du mois de novembre au mois de février.

Comment y aller ?

En avion

L'ancienne cité de Thèbes est desservie par l'aéroport international de Louxor. La durée de vol entre ce dernier et l'aéroport de Roissy est en moyenne de cinq heures. Et moitié moins de temps pour ceux en provenance du Caire.

En train

Un voyage en train depuis la gare de Ramsès, au Caire, vers celle de Louxor dure en moyenne dix à onze heures. Arrivé à destination, des taxis blanc et bleu se bousculent presque sur le trottoir pour accueillir les visiteurs.

En bus

Plusieurs compagnies de bus proposent également de faire le voyage entre Le Caire et Louxor. Les tarifs varient entre 40  à 140 Livres égyptiennes. Et la durée du voyage est environ de onze à deux heures avec de possibles escales sur le trajet.

Comment se déplacer dans la ville ?

En Taxi

Le moyen le plus rapide et le plus sûr pour se déplacer un peu partout à Louxor est de héler un taxi. Leur tarif varie en fonction de la destination mais aussi du marchandage. Pour se rendre depuis l'aéroport vers le centre-ville, c'est généralement 50 Livres égyptiennes. Les frais de transport pour une course en ville coûtent moins cher, dans les 10 à 20 Livres égyptiennes. Et pour pouvoir traverser le pont et parcourir les alentours de la rive ouest du Nil, il faudra débourser près de 100 Livres égyptiennes.

En minibus

Prendre un minibus est le meilleur moyen de se déplacer en ville à moindres frais. Mais cette expérience est réservée aux plus téméraires des touristes car il n'y a aucun panneau indiquant leur itinéraire précis. Les frais de transport varient entre 1,5 à 2 Livres égyptiennes.

En bateau

Pour ceux qui ont le pied marin, il est possible de prendre le ferry ou louer une felouque dans la partie sud de la corniche. La traversée du Nil coûte entre 5 à 15 Livres égyptiennes par personne.

5 photos