Trinidad

Véritable dédale de ruelles pavées bordées de maisons coloniales colorées, Trinidad est la destination cubaine idéale pour se dépayser. Réputée pour être la ville coloniale la mieux conservée et la plus touristique de Cuba, Trinidad a eu l’honneur d’être inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO en 1988 ; ce qui explique qu’elle se place comme une ville incontournable à visiter pour tout voyage à Cuba. En plus de sa situation géographique très privilégiée puisqu’elle se trouve entre mer et montagnes, cette petite cité fait la joie des amoureux de plages et de randonnées. On ne peut faire un voyage au Cuba sans passer par la belle ville de Trinidad.

Zoom sur Trinidad

Là où le temps s’est arrêté laissant aux voyageurs un fantastique mélange d’architecture coloniale et de voitures de collection, Trinidad se situe à 5 km de la mer des Caraïbes. Elle est en fait une municipalité de la province de Sancti Spíritus et se trouve à environ 300 km de La Havane.

Trinidad et sa réputation

Trinidad, le second de La Havane : cette cité est le 2e endroit le plus touristique de Cuba après La Havane, la capitale du pays. Des milliers de visiteurs viennent arpenter ses ruelles pavées et s’imprégner de l’ambiance coloniale des lieux.

Trinidad, l’une des plus belles villes des Caraïbes : « maître de l’art » en matière de séduction, cette charmante ville attire les touristes grâce à ses ruelles pavée, ses maisons coloniales se parant de différentes couleurs vives, de toitures en tuiles roussâtres et de balcons ornementés. Certains bâtiments ont de grandes portes en bois précieux qui se fondent parfaitement dans le décor, tout autant que les palais en ruine. Les voitures typiques et les calèches tirées par les chevaux complètent le tableau.

La plupart de ces attraits touristiques précités se concentrent dans le centre historique de la ville, qui fait la grande réputation de Trinidad, d’où son inscription au Patrimoine mondial de l'UNESCO en 1988.

Trinidad, l’une des meilleures expériences de Cuba : en effet, elle fait partie des premières villes cubaines établies par les Espagnols vers 1514. Grâce à l’essor considérable de la production de canne à sucre, de tabac et de bétail sur le lieu, Trinidad est devenue la ville la plus riche de Cuba.

Petite histoire de Trinidad

En 1514, le conquistador espagnol Diego Velázquez de Cuéllar a fondé la ville de Trinidad. Les plantations de canne à sucre ont contribué à la richesse de la cité et à sa grande évolution. A l’époque, les colons importaient des esclaves d’Afrique pour travailler dans les plantations et dans les moulins. Entre le 17e et 19e siècle, la ville était au centre du commerce du sucre et d’esclaves. Les propriétaires des plantations de canne à sucre ont montré leur richesse à travers les maisons coloniales, les palais et les places aérées telles que la Plaza Mayor, le cœur même de la ville de Trinidad.

Une période d’isolement se faisait sentir à Trinidad entre 1850 et 1950 ; ce qui a permis de préserver l’aspect colonial de la ville. Le centre historique a connu quelques travaux de restauration, plaçant la cité coloniale comme étant la ville la mieux conservée de l'île.

Que voir à Trinidad ?

Plaza Mayor

Une des principales attractions de la ville, la Plaza Mayor est le cœur même de Trinidad à Cuba. Construite en 1856, elle se situe en plein cœur du centre historique de la ville. Elle est entourée d’espaces verts, de somptueuses églises, de restaurants et de nombreux bâtiments historiques colorés datant des 18e et 19e siècles. La statue de la Muse Terpsichore, de la mythologie grecque, se tient au centre de la Plaza, symbolisant la danse et la musique, activités très importantes pour les Cubains.

Eglises de Trinidad

D’un style néoclassique, l’Église de la Santísima de Trinidad ou « l’Iglesia Parroquial de la Santísima Trinidad » date de la fin du XIXe siècle. Elle tient sa renommée de la statue du Christ taillée dans du bois fin et appelée «  Señor de la Vera Cruz ». L’histoire raconte que cette statue devait être envoyée à Veracruz au Mexique. Suite à un naufrage, elle se serait échouée sur la plage de Trinidad en 1713. Considérant cet incident comme étant un signe de Dieu, les habitants de Trinidad ont gardé la statue dans l’Église de la Santísima.

Pensez également à visiter les ruines de l’Iglesia Santa Ana qui a été édifiée en 1719. Ce haut lieu du culte catholique de Cuba reflète un air insolite et mystérieux qui intrigue les touristes.

Vous ne pourrez manquer cette tour jaune vif qu’est le couvent de San Francisco, car c’est le bâtiment le plus visible de la Trinité à Cuba. Il est maintenant un musée d’exposition sur la révolution cubaine. Au sommet de la tour, vous aurez une vue imprenable sur la ville en contrebas.

Musées de Trinidad

Les nombreux musées de Trinidad témoignent de la richesse culturelle et patrimoniale de la ville. 

Le Museo Romántico, le plus ancien de la ville et un des plus beaux palais de la cité était la demeure du “Comte Brunet”, un richissime colon créole. Il se trouve sur la rue Fernando Hernández Echerri. Vous serez charmés par son mélange de styles andalou et néo-classique. Vous y trouverez des collections d’arts décoratifs et de mobilier du XIXème siècle. Outre ses planchers de marbre européen et ses fresques murales, vous y découvrirez également la verrerie de Bohême, la céramique de Talavera de la Reina.

Le Musée d’architecture de Trinidad se situe sur la Plaza Mayor. C’est l’endroit idéal pour apprécier l’architecture et l’artisanat cubains des XVIIIème et XIXème siècles. La bâtisse dite Casa Azul constitue le reflet de l’architecture coloniale du XVIIIème siècle.

Le Musée d’Archéologie Guamuhaya propose des expositions sur l’histoire des peuples aborigènes ayant vécu à Cuba avant la conquête des Espagnols. Vous le trouverez dans la Casa Padrón.

Nous n’oublions pas de vous citer les autres musées intéressants à visiter lors de votre voyage à Trinidad : le Musée Municipal de Trinidad, le Musée de la Lutte contre les bandits et le Musée d'art colonial.

Parcs de Trinidad

Parc El Cubano est l’une des fiertés de Trinidad, car il est classé dans le patrimoine mondial de l'UNESCO, tout comme la ville elle-même. Situé à 5 km au nord de la cité coloniale, dans la Sierra del Escambray, cette réserve naturelle dispose d’un sentier de randonnée de 3,6 km appelé Las Huellas de la Historia et menant à la magnifique cascade Javira. Vous pourriez y faire un petit plongeon, histoire de pimenter vos aventures à Trinidad.

Le Parque Céspedes, niché au sud de la ville, était anciennement appelé Plaza Carrillo. Cette magnifique place arborée et spacieuse accueille ceux désireux se reposer ou prendre le pouls de la ville. Construite vers le XIXème siècle, elle est plus moderne que la Plaza Mayor.

Le Parc naturel de Topes de Collantes ou la Sierra del Escambray vaut également le détour. Des paysages luxuriants agrémentés par des piscines naturelles et des cascades vous attendent là-bas.  Les sentiers de randonnées n’y manquent pas non plus. 

Autres

Casa de la Trova met à l’honneur la culture et le patrimoine musicaux de la ville. Promouvant la musique cubaine, ce lieu accueille locaux et touristes pour assister à des concerts. Vous pouvez vous retrouver chaque soir à la Casa de la Trova pour siroter la boisson de votre choix tout en appréciant la musique locale.  

Les chutes d’eau près de Trinidad :

La plus populaire et la plus recommandée est la chute d’eau de Salto del Caburni, située à une vingtaine de kilomètres de Trinidad. L’une des plus pittoresques est Vegas Grande. Vous serez également fascinés par les chutes d’El Nicho qui possèdent de nombreuses chutes d’eau en cascade, une belle expression de la beauté naturelle du coin.   

Plages de Trinidad

Une des plus belles plages de Cuba se trouve à Trinidad. Il s’agit de la Playa Ancon, située à 11 km de Trinidad. S’étalant sur la Péninsule d’Ancón, cette belle plage au sable blanc est l’endroit idéal pour passer un après-midi à barboter tranquillement dans la mer. Bien qu’elle soit publique, elle reste peu fréquentée. Elle est à 15 minutes de route de la ville de Trinidad. Vous pouvez aussi y aller en bus ou en taxi. La location de vélo est aussi une option, mais le trajet vous prendra une heure. Il faut payer quelques CUC pour pouvoir utiliser les transats et les parasols à disposition sur place.

Sur l’autre côte, il y a également la Playa Jibacoa. Pour faire de la plongée en apnée, choisissez la Plage Maria Anguillar. Pour profiter des vues imprenables des montagnes de l’Escambray, la plage rocheuse de La Boca est l’adresse recommandée.

Randonnées

Le parc national Topes de Collantes et le Parque El Cubano raviront les amoureux de la nature et des randonnées, tout comme la vallée de Los Ingenios ou  la « vallée des sucreries ». Vous pouvez choisir entre les randonnées pédestres ou équestres pour apprécier les paysages verts et luxuriants autour de Trinidad.

Vie nocturne

Pour ceux à budget assez restreint, vous pouvez acheter du rhum de la Havane ou du mojito et savourer de merveilleux moments avec vos proches. Choisissez un bon coin (resto ou bar local) aux environs de la Plaza Mayor. Tout en papotant, admirez les passants en sirotant votre boisson.

Pour les plus audacieux, nous recommandons deux bonnes adresses : Disco Ayala ou Casa de La musica. La meilleure vie nocturne à Trinidad se passe à Disco Ayala, un club niché à l’intérieur d’une grotte. Il convient d’arriver là-bas entre 23h et minuit, sinon vous risquerez de faire la queue. Vers 1h du matin, vous aurez droit à des spectacles animés par des danseurs de feu et des acrobates, une ambiance à ne pas manquer. Le club est ouvert 7j/7. Pour y aller, il vous suffit de suivre la Calle Simón Bolívar de la Plaza Mayor. Arrivés à Ermita de Nuestra Señora de la Candelaria de la Popa, vous trouverez une colline à la gauche. Le club Disco Ayala est au sommet de la colline.

Pour sa part, la Casa de La musica se trouve sur la Plaza Mayor dans la vieille ville de Trinidad. Vous pouvez vous asseoir sur les marches près de la cathédrale tout en appréciant la bonne musique gratuite de la place. Vous pourrez assister à des concerts de salsa chaque soir tout en sirotant du mojito livré par un des bars locaux.

Quand partir ?

Programmez votre voyage vers Trinidad de Cuba au mois de novembre, décembre, janvier, février, mars, avril, c’est-à-dire, durant la saison sèche. Les précipitations oscillent entre 19 à 46% durant cette période contre 72 à 84% durant la saison humide. Les mois les plus pluvieux sont : mai, juin, juillet, août et septembre. Pendant l’hiver, la température varie entre 21 à 30°C tandis qu’en été, elle se situe entre 25 à 32°C.

Comment s’y rendre ?

Vous pouvez atterrir soit à l’aéroport de La Havane, la capitale du pays, soit à l’aéroport de Santa Clara, une ville plus proche de Trinidad.

De La Havane à Trinidad (315 km) : 4h de temps pour un trajet en voiture ou en navette, 8h de temps en bus, 13h de temps en train

Santa Clara à Trinidad (97 km) : 2h à 2h30 pour un trajet en voiture

Comment se déplacer en ville ?

Il est très facile de découvrir la ville et ses jolies ruelles à pied. Vous pourrez également louer des vélos ou des scooters pour aller un peu plus loin. Pour aller à la plage, il y a des minibus, des taxis privés ou collectifs. Les camions de transport collectif conviennent pour des excursions en dehors de la ville.

5 photos