La Salsa à Cuba

04 sept. 2020

Véritable institution à Cuba, la salsa désigne à la fois un style musical et une danse. De ses origines à ses danses cousines en passant par la pratique… On vous dit tout ce que vous devez savoir sur la salsa, cette fameuse danse cubaine qui fait danser toute l’Amérique latine.

Les origines de la salsa cubaine

Avant de parler des origines de la salsa cubaine, il convient de rappeler sa définition. La salsa signifie littéralement « sauce » en espagnol. Elle peut aussi se traduire par « charme » et « sensuel » dans le langage populaire cubain. Avant de parler de danse, elle fait surtout référence à un genre musical : la musique latino-américaine.

Le mot salsa serait apparu pour la première fois avec le titre (Echale Salsita) du célèbre Septeto d’Ignacio Pineiro en 1928. Mais ce n’est qu’en 1973 qu’on utilise le terme salsa pour désigner la musique latine lorsqu’Izzy Sanabria (illustrateur des pochettes du label Fania) l’utilise dans le magazine Latin New York. Depuis, le style musical salsa n’a cessé de se développer et de se faire connaître dans le monde entier.

   

Bien que la salsa en tant que danse s’inspire de la danse Casino des années 50, elle ne deviendra célèbre qu’à partir des années 90. La salsa telle que nous la connaissons aujourd’hui est un mélange de rythme d’Amérique latine comme le guaganco, la rumba, la mambo, le cha-cha-cha, la bomba, la plena… On retrouve également divers rythmes américains et  européens comme le jazz , la soul et le blues. C'est avant tout une danse de rue, populaire et sociale dont les danseurs et danseuses de Salsa sont appelés Salseros et Salseras.

La salsa cubaine en pratique

La salsa cubaine se différencie de la salsa dite Portoricaine. La salsa Portoricaine s’inspire du style ne-yorkais. Dérivée du Mambo, elle se danse en ligne avec de nombreux jeux de jambe. La salsa cubaine quant à elle, est plus ancrée dans le sol. Les passes se veulent plus épurées et sans jeux de jambe, ce qui permet de danser dans des espaces réduits. Plutôt que de suivre une ligne, la salsa cubaine se danse, pour les couples, en effectuant des cercles successifs. C’est une danse rapide et énergique.

Le principe de base des pas de la salsa est d’alterner les pas gauches et droits (l’ordre étant inversé pour chacun des partenaires) On compte également plusieurs pas de danse de salsa dont les plus connus sont le L.A, le pas croisé, le pas de rumba ou encore le pas marché.

La salsa cubaine peut aussi se danser en groupe. Dans ce cas, on l’appelle la Rueda. Pour cela, les danseurs forment une ronde de couples ; un meneur est désigné pour annoncer les passes que tous les danseurs devront effectuer au même moment tout en prenant soin de changer régulièrement de cavalier(e).

Florine Dergelet