Salar d’Uyuni

On peut le voir depuis la lune. Le Salar de Uyuni au sud-ouest de la Bolivie est non seulement une des plus belles créations immaculées de la nature en Amérique du Sud, mais aussi le plus vaste désert de sel sur Terre.

Histoire

Formation

L’Altiplano bolivien a émergé lorsque les Andes sud-américaines se sont soulevées il y a 40 000 ans de cela. Le territoire actuel du Salar de Uyuni était alors le site d’un gigantesque lac nommé Minchin. Celui-ci s’est tari au fil du temps, engendrant des masses d’eau plus petites, qui à leur tour se sont évaporées. C’est ainsi que sont apparus les déserts de sel, dont celui de Uyuni.

La légende de Tunupa

Dans la tradition aymara, le Salar de Uyuni est aussi appelé Salar de Tunupa. Selon la légende, les volcans de l’Altiplano pouvaient autrefois se déplacer et tenir des conversations. Tunupa était la seule femme volcan de la région. Lorsqu’elle tomba enceinte, les hommes volcans se disputèrent pour être le père du bébé. Finalement, ils dépouillèrent la mère de son enfant et cachèrent ce dernier à Colchani. Leur acte mit les dieux dans une grande colère qui pour les punir, leur retirèrent le droit de bouger et de parler. Tunupa également fut immobilisée et réduite au silence. N’ayant pas su que son bébé se trouvait à Colchani, elle pleura incessamment. Ses larmes recouvrirent la terre aride qui dès lors devint peu à peu blanche et salée, et donna naissance au Salar de Uyuni.

Le salar Uyuni aujourd’hui

Environ 11 000 km². Telle est la superficie du Salar de Uyuni dans l’Altiplano, au sud-ouest de la Bolivie, ce qui en fait le plus vaste désert salant de la planète. On estime la quantité de sel à Uyuni à plusieurs milliards de tonnes. Le site contient un tiers de la quantité mondiale de lithium, en plus du potassium, du bore, du magnésium et du sodium. Sa production annuelle est évaluée à 25 000 tonnes.

Un monde autre que sur Terre

Bien plus qu’un simple réservoir salin, le Salar de Uyuni compte parmi les meilleures destinations touristiques en Bolivie. Les circuits débutent de manière générale dans la ville d’Uyuni ou dans le village de Tupiza et peuvent s’étendre sur plusieurs jours, à la demande des voyageurs. Sans compter les panoramas saisissants dans cet horizon immaculé, diverses étapes ponctuent la visite du désert de sel d’Uyuni.

La découverte commence à 20 min en voiture de Uyuni, à l’ancienne fabrique de sel de Colchani. Puis à mesure que vous progressez, le paysage se désertifie, laissant place à une vaste nappe blanche qui semble s’étaler à l’infini. Rien ne pousse dans le Salar, à l’exception des cactus géants – les plus grands atteignent une douzaine de mètres – sur l’île de corail Incahuasi. Ayant été autrefois une île sous-marine, cette dernière également appelée « Maison de l’Inca » émerge sur une superficie de 24 hectares au beau milieu du Salar. La visite se poursuit dans les zones d’extractions de sel jusqu’aux lagunes et geysers situés à la frontière chilienne.

Un terrain de jeu pour les photographes

Après une séance photo historique avec les locomotives rouillées du cimetière de train de Uyuni, profitez de l’horizon large, plat et homogène du Salar pour réaliser des prises de vue folles en perspective. Amusez-vous à créer toutes sortes de mise en scène avec vos objets : un ami en équilibre sur une bouteille ou qui porte des chaussures géantes, pincer une personne entre ses doigts, etc. Laissez faire votre créativité et capturez le cliché ultime qui va mettre en admiration vos suiveurs sur les réseaux sociaux ! Ne manquez pas également la sculpture en sel en l’honneur du Paris-Dakar en Bolivie, dressée à la lisière d’une forêt de drapeaux repiqués par les voyageurs. Sans oublier d’immortaliser la vue sur la reine des lieux Tunupa.

Climat

Le désert de sel de Uyuni traverse deux saisons bien distinctes. La période des pluies couvre les mois de décembre à avril, pendant laquelle la Salar produit un effet miroir envoûtant. Néanmoins, gardez en tête que les visites peuvent être annulées en décembre et janvier si les pluies sont excessives. Durant la saison sèche qui dure de mai à novembre, les températures se refroidissent et le sol du Salar se durcit, permettant aux visiteurs de le traverser pour atteindre des endroits plus reculés. Les mois de juin à août sont les moments les plus prisés par les voyageurs pour faire le tour du Salar de Uyuni.

Comment s’y rendre ?

Le point de départ pour la découverte du Salar est généralement la ville de Uyuni, à partir de la Plaza Arce. Il existe des excursions d’une journée, bien que cela ne soit pas suffisant pour profiter pleinement des curiosités du Salar. Préférez plutôt les circuits de trois jours ou plus qui comprennent la visite des zones désertiques au-delà de la plaine de sel. Alternativement, des voyages accompagnés vers le Salar sont possibles au départ du village de Tupiza. Ceux-ci privilégient les lacs et les singularités géologiques du désert salant et prend fin à Uyuni.

Si vous voulez découvrir le Salar par vos propres moyens, vous pouvez prendre un bus en direction de Colchani et des marais salants au niveau du Terminal de bus ou de l’avenue Arce, puis demander au conducteur de vous déposer à l’endroit de votre choix. Si c’est une bonne méthode pour explorer le désert à votre rythme, il vous faudra effectuer une randonnée de deux heures au moins pour atteindre les hébergements dans la région. Dans tous les cas, pensez à être bien acclimaté à l’altitude avant de vous adonner à ces petites expéditions.

Comment se déplacer ?

Les tours en voiture constituent l’option la plus courante auprès des voyageurs pour explorer la saline. En effet, il n’est pas pratique de marcher ou de se déplacer à vélo dans le Salar en raison de son immensité et de son environnement rude. De plus, vous pouvez facilement vous perdre sans une bonne connaissance des lieux. L’accompagnement d’un guide est toujours conseillé. Pour les circuits de plus d’une journée, des hôtels insolites vous attendent au cœur du désert. Même si leur confort semble rustique, vous n’oublierez pas de sitôt les murs et les meubles entièrement faits de sel !

Que faire ?

  • Faire des photos insolites
  • Saluer les cactus géants de l’île Incahuasi
  • Visiter les zones d’extraction de sel
  • Séjourner dans un hôtel de sel
  • Découvrir les lagunes situées aux confins de la Bolivie et du Chili, etc.
6 photos