Aghveran

Aghveran est une station de montagne qui se trouve dans la province de Kotayk en Arménie. Située en hauteur en 1 980 m, cette ville d’altitude a tout pour satisfaire les vacanciers. Sans parler de ces paysages pittoresques, elle abrite aussi des coins dans lesquelles se dressent des ruines et des bâtiments historiques.   

Paradis des sportifs, la localité offre une opportunité de faire de la randonnée en montagne, de l’alpinisme, et autres activités d’hiver. Les amateurs de virée culturelle y trouveront aussi leur joie avec les monastères et les autres monuments de la ville.

Aghveran est facilement accessible, puisqu’elle est desservie par une route en bon état depuis la capitale, Erevan, ou encore depuis Achtarak.

Histoire

Aghveran est l’une de ces anciennes cités arméniennes situées à une altitude plus élevée que les plaines et les vallées avoisinantes. Ces stations de montagnes furent fondées par les dirigeants coloniaux européens dans le but de se protéger de la chaleur de l’été, les températures étant plus fraiches en altitude.

Les colons se sont alors installés à Aghveran et ils y bâtirent des édifices devenus aujourd’hui des témoins ineffaçables de leur passage. Les quelques monastères et ruines témoignent ainsi de la riche histoire de la ville.

Aghveran aujourd’hui

De nos jours, Aghveran est l’une des destinations touristiques célèbres d’Arménie. Vu son emplacement géographique, la ville se voit comme un havre de fraicheur à découvrir pour les amateurs de tourisme de plein air. Elle abrite d’incroyables espaces naturels dévoilant chacun des panoramas à couper le souffle. Montagnes, collines, lacs, forêts, ne sont que quelques endroits authentiques décorant la ville.

Anciennement habitée par des colons, la ville abrite également des sites culturels qui méritent vraiment le détour. Monastères, sépultures et bien d’autres coins attrayants feront sûrement la joie des adeptes de l’histoire.

Aghveran est de nos jours un site très visité par les voyageurs nationaux et internationaux. Face à cela, des investisseurs y ont bâti des établissements hôteliers pour accueillir ces vacanciers. Ainsi, ce ne sont pas les hôtels qui manquent dans la ville.

Que faire à Aghveran ?

  • Organiser une balade en ville: c’est le fait de faire une petite promenade en suivant la route d’Aghveran. Les touristes tomberont sûrement sur des endroits et de bâtiments historiques très attrayants.

  • Faire de l’alpinisme ou une randonnée en montagne: pendant l’été, ils pourront traverser les montagnes en toute quiétude. Au sommet, les touristes auront l’occasion d’avoir une perte de vue sur la ville et ses alentours. La montagne de Teghenis est par exemple un incontournable.

  • Pendant cette randonnée, le guide n’oubliera jamais d’emmener les voyageurs voir le monastère Neghuts Vanks, l’un des plus célèbres sanctuaires de la cité. Il y a également celui de T’eghenyats Lerrnashgt’a.

  • Organiser une petite excursion: les globe-trotters pourront aller au lac d’Aghveran pour passer une journée en famille ou entre amis ou encore en couple. Dans ce cadre enchanteur, les vacanciers profiteront de toutes les activités en plein air.

  • Faire du parapente: en altitude, la ville permet aux aventuriers de faire du parapente et d’atterrir sur les plaines avoisinantes.

  • Emprunter la tyrolienne de la ville: c’est le moyen le plus rapide de passer d’un endroit à un autre. Cette activité fait partie de celles qui font la célébrité de la ville d’Aghveran.

  • En hiver, la cité est très prisée par les amateurs de sports, comme le ski. Différentes stations proposent des matériels aux vacanciers. Hormis les paysages époustouflants, ceci est une occasion de visiter la localité sous un autre angle. Les touristes peuvent également traverser les montagnes en motoski…     

Quand partir ?

L’été est ensoleillé à Aghveran et les journées y sont longues. Pendant cette période, beaucoup de touristes y viennent pour profiter des activités possibles durant la saison. Juillet est le mois le plus chaud, mais la localité est visitable de juin jusqu’à septembre. Même si le soleil de l’été tape fort, le vent en altitude reste frais, ce qui est très agréable.

En période hivernale, il y a de la neige à Aghveran. C’est ainsi une occasion de s’adonner aux différentes activités adaptées à ce temps. Le ski attire d’ailleurs un grand nombre d’adapte de sport d’hiver.

Comment s’y rendre ?

Aghveran est une petite ville, donc elle ne possède pas d’aéroport international. Pour la rejoindre, on doit d’abord faire un vol direct depuis l’Europe jusqu’à Erevan. L’aéroport de la capitale reçoit d’ailleurs tous les jours de vols venant de quelques pays européens.

Une fois arrivés à l’aéroport d’Ereboni, les vacanciers pourront prendre un taxi, un bus ou encore une voiture de location. Par ailleurs, il est aussi possible de faire le trajet en train. La distance entre Erevan et Aghveran est de 49 kilomètres, dont 60 minutes de déplacement au maximum.

Les voyageurs qui ont pris une voiture de location peuvent choisir de passer dans la ville d’Achtarak, qui est un passage très intéressant pour ceux qui côtoient cette partie de l’Arménie. Après une petite pause à Achtarak, ils continueront la route vers la ville d’Aghveran (Achtarak-Aghrevan fait environ 48 kilomètres via la H6 ET la H5).

Comment y circuler ?

Il est possible de se déplacer en voiture à travers la ville. Les rues principales étant regroupées au même endroit dans la station, il est aussi très aisé de s’y balader à pied. C’est aussi une bonne occasion pour rencontrer les locaux et les autres voyageurs.

Des vélos peuvent être loué sur place pour découvrir les environs et se faire une petite escapade sportive.

5 photos