Le Jet Lag : comment limiter ses effets ?

13 mai 2019

C’est l’ennemi numéro un de tous les voyageurs : le Jet Lag. Avec son influence sur notre organisme et notre horloge interne, le décalage horaire n’est pas sans conséquences. Qu’à cela ne tienne, on vous a listé tous nos conseils pour combattre le décalage horaire et profiter de votre séjour, du départ jusqu’au retour. Découvrez nos astuces pour limiter les effets du jet lag

1. Les impacts du jet lag sur notre organisme

Dormir, manger, bouger… Le corps humain vit au rythme de son horloge interne et alterne entre phases diurnes et phases nocturnes. Mais ce n’est pas tout, l’horloge biologique régule également la température corporelle, la digestion ou même les cycles hormonaux. Ainsi, lorsqu’elle est perturbée, c’est tout le corps humain qui en subit les conséquences. Avec la différence de fuseaux horaires et le décalage horaire, le voyageur en est la première cible.

Chez les personnes les plus sensibles, les troubles peuvent être nombreux : difficulté à se concentrer, fatigue extrême et insomnies, maux de tête, douleurs musculaires et articulaires, indigestion et perte d’appétit… Pour éviter d’en arriver là, il existe de nombreuses astuces à suivre avant, pendant et après votre voyage.

2. Avant de partir

   

Le premier conseil que l’on peut vous donner avant de partir, c’est d’adapter votre rythme au fuseau horaire de votre destination quelques jours avant le départ. En pratique, si vous partez vers l’ouest, mangez, couchez-vous et levez-vous une ou deux heures plus tard que d’habitude. A l’inverse, pour un voyage vers l’est, mangez, couchez-vous et levez-vous une ou deux heures plus tôt. Cela aura pour effet de vous acclimater progressivement au rythme de votre destination.

3. Dans l’avion

Si vous partez plus de trois ou quatre jours, vous devez préparer votre organisme à changer de rythme. Lorsque vous arrivez dans l’avion, la première chose à faire est de régler votre montre au fuseau horaire de votre destination . Cela vous permettra de vous habituer petit à petit.

Pour lutter contre les effets du jet lag, pensez à vous hydrater régulièrement tout au long du vol. Evitez l’alcool, les boissons trop sucrées et les excitants comme le café ou le thé qui augmentent les pertes hydriques et qui stimulent l’organisme au lieu de le détendre. De la même manière, mangez sainement durant le vol et n’hésitez pas à emmener des encas équilibrés plutôt que de vous jeter sur les friandises vendues dans l’avion.

Pour finir, oubliez la prise de somnifère durant votre trajet. Même si vous pensez bien faire, ces pilules feront l’effet contraire en déréglant davantage votre horloge interne. Sans parler des effets néfastes qu’ils provoquent sur la circulation sanguine...

4. Sur place

Après un vol long courrier, nous sommes nombreux à faire une sieste en arrivant sur place. Mais c’est une erreur ! Pour vous synchroniser à l’heure locale, vous devez faire de votre possible pour rester éveillé jusqu’à la nuit tombée. Si besoin, vous pouvez vous autoriser une sieste mais celle-ci ne doit pas dépasser les 20 minutes. Même si la fatigue vous assomme, sortez prendre l’air et la lumière. En vous exposant au soleil, vous donnerez des indications à votre corps quant au rythme solaire et vous faciliterez ainsi la synchronisation de votre organisme.

5. Au retour

   

Lors de votre retour, c’est la même chose. Réadaptez progressivement votre rythme à celui de votre pays d’origine. Pour se remettre au travail en douceur, il est recommandé de s’octroyer au moins deux jours de repos avant la reprise. Tout comme lors de votre arrivée, pensez à prendre l’air et la lumière et évitez de vous enfermer chez vous, au risque d’être déprimé en plus d’être fatigué. Et pour vous motiver, gardez le sourire et pensez déjà à votre prochaine destination

Florine Dergelet