Petit guide pour voyager quand on est végétarien

21 mars 2019

Bien que le régime végétarien soit de plus en plus populaire, il n’est pas toujours facile de manger végétarien en voyage. Qu’à cela ne tienne, il existe de nombreuses astuces pour vous faciliter la tâche et ne pas déroger à votre mode de vie. On vous livre nos précieux conseils pour trouver facilement des repas végétariens dans les restaurants et pour vous faire comprendre auprès de la population locale. Découvrez notre petit guide pour voyager quand on est végétarien.

1. S’intéresser aux spécialités locales en amont

C’est LA première chose à faire avant de partir en voyage ! Car, chaque pays a ses propres traditions culinaires et selon les destinations, vous ne trouverez pas toujours facilement des repas végétariens. Si l’Inde, par exemple, est le pays de prédilection pour la nourriture végétarienne, ce n’est pas le cas de l’Argentine ou encore de la Mongolie. Cela dit, il est toujours possible de trouver des alternatives. Mais pour ce faire, vous devez vous renseigner en amont pour être paré, une fois sur place.

2. Apprendre le lexique

Avant de partir, pensez à apprendre le vocabulaire dédié aux régimes végétariens. En revanche, si la traduction du mot végétarien peut vous aider, elle ne suffit pas toujours. Il faut dire, tout le monde ne comprend pas en quoi le végétarisme consiste. Ainsi, pensez à apprendre les mots ‘viande’ et ‘poisson’ ainsi que leurs dérivés (poulet, bœuf…) dans la langue locale afin d’expliquer quels aliments vous ne souhaitez pas manger. Et si vous ne les connaissez pas, vous pouvez toujours les dessiner !

3. S’aider des sites et applications

Pour vous aider à trouver des restaurants végétariens en voyage, rien de tel que les sites et applications d’avis et de recommandations. Alors, profitez de ces services pour demander de l’aide à la communauté des voyageurs végétariens ! Nous, on vous recommande l’application Happy Cow, qui permet de trouver tous les restaurants qui offrent des options végétariennes près de votre localisation. Le site Tripadvisor peut aussi être utile grâce à son système de filtre « végétariens bienvenus ».

4. Trouver des alternatives

   

Si vous voyagez dans un pays où la viande et le poisson sont maîtres, pas de panique, vous pouvez toujours trouver des solutions alternatives. Plutôt que de commander un seul et unique plat, pensez à vous référer aux entrées qui, la plupart du temps, sont composées de légumes. De la même manière, rien ne vous empêche de demander au serveur s’il est possible de remplacer la viande par des légumes ou de ne servir que l’accompagnement d’un plat. Et puisque vous aurez appris le vocabulaire adéquat au préalable, cela ne sera pas trop difficile…

5. Expliquer avec diplomatie votre mode de vie  

Si vous êtes amenés à manger chez l’habitant, vous allez devoir expliquer votre mode de vie alimentaire. Et ce n’est pas toujours chose facile. Surtout quand on sait que, dans de nombreux pays, la viande et le poisson sont considérés comme des mets de festivité. Ainsi, il n’est pas rare que les locaux vous en proposent en pensant bien faire pour honorer votre visite. Retenez  que  même si le végétarisme se démocratise, vous ne serez pas toujours compris. Montrez-vous donc diplomate et proposez votre aide pour la confection du repas. Et si vraiment vous ne savez pas comment vous y prendre, vous pouvez toujours dire que vous êtes allergique à la viande et au poisson pour éviter ainsi d’offenser vos hôtes.

Bon à savoir : l’application Couchsurfing contient de nombreux groupes de voyageurs végétariens. Pensez à y jeter un coup d’œil si vous souhaitez manger avec des locaux sans devoir vous justifier et vous sentir mal à l’aise…

6. Choisir des hébergements avec cuisine

C’est la meilleure façon d’être sûre de ne pas faire d’écart dans votre régime. Et ce n’est pas le choix qui manque. Que vous voyagiez en auberge de jeunesse ou en guesthouse, de nombreux hébergements contiennent des cuisines équipées que vous pourrez partagez avec d’autres voyageurs.  De la même façon, vous pouvez louer des logements entiers sur AirBnB. Il ne vous reste plus qu’à faire le tour des marchés et petits commerces du coin pour faire le plein de produits frais et végétariens !

Florine Dergelet