Qu'est-ce qu'est vraiment le dénivelé en montagne ? Explications

29 mars 2019

Tous les randonneurs le savent, la difficulté d’une randonnée ne se mesure pas uniquement au nombre de kilomètres à parcourir. Le dénivelé est aussi à prendre en compte. Oui mais entre le dénivelé positif, négatif, global et cumulé, on ne sait plus où donner de la tête. Et bien souvent, la notion de dénivelé n’est pas appréhendée à sa juste valeur. Qu’à cela ne tienne, on vous explique simplement à quoi correspond le dénivelé et comment s’en servir pour préparer une randonnée en montagne !

Qu’est-ce que le dénivelé ?

Si l’on reprend la définition du dictionnaire, le dénivelé serait la différence d’altitude entre deux points géographiques. Mais en pratique, la notion de dénivelé n’est pas si simple que ça. En effet, d’autres éléments sont à prendre en considération pour définir le dénivelé lors d’une randonnée en montagne, à savoir :

-        Le dénivelé positif : c’est la différence entre le point le plus haut et le point le plus bas de votre parcours. Il donne un bon indicatif sur l’effort à fournir puisqu’il représente la distance à monter pour atteindre le sommet ou accéder au point le plus haut de votre randonnée.

 

-         Le dénivelé négatif : à l’inverse du dénivelé positif, le dénivelé négatif correspond à la descente que vous devrez effectuer depuis le haut de la colline ou de la montagne.

 

-        Le dénivelé global : c’est la différence d’altitude donné entre le point d’a  rrivée et le point de départ. S’il paraît important, le dénivelé global n’est pas l’élément le plus représentatif. Car, il se peut que votre parcours vous amène à partir d’un point dont l’altitude est la même qu’à l’arrivée. Pourtant, l’ensemble de votre parcours peut être parsemé de montées et de descentes. Pour prendre en compte ces éléments de parcours, vous pouvez vous appuyer sur le dénivelé cumulé.

 

-        Le dénivelé cumulé : c’est la somme de tous les dénivelés, positifs et négatifs en partant d’un point à un autre ! C’est donc le meilleur indicatif pour appréhender la distance à parcourir et les efforts à fournir pour une randonnée en montagne.

   

A quoi sert le dénivelé ?

Maintenant que vous y voyez plus clair sur la définition du mot dénivelé, vous n’êtes pas sans savoir qu’il est extrêmement efficace pour déterminer la difficulté et le temps de parcours de votre randonnée. En analysant les différents types de dénivelé d’un itinéraire, vous pourrez évaluer le temps que cela vous prendra. Et oui, marcher sur un terrain vallonné vous prendra plus de temps que sur un terrain tout plat. Une question de logique ! C’est pourquoi, pour la plupart des itinéraires pentus, on a tendance à se référer principalement à la notion de dénivelé plutôt qu’à la distance à parcourir.

Mais ce n’est pas tout, le dénivelé est aussi un excellent indice d’orientation. En d’autres mots, il permet de suivre sa progression et de rectifier le tir si vous vous trompez de direction. Puisque vous aurez pris le temps de définir votre parcours au préalable, vous connaîtrez le dénivelé de chaque section et vous saurez ainsi à quels moments vous devrez monter, descendre ou marcher à flanc de colline…

Florine Dergelet